Auto ancienne

à votre service

Osi Hotchkiss 2 CV

Architecture et églises Solognotes

Pour la troisième année, je vais faire un petit voyage itinérant en Citroën 2cv. Ce seront les deuxièmes vacances en tractant ma petite caravane, surnommée Korrigan. Les âmes perfides se moqueront en lui trouvant un air d’escargot, à moins que ce soit une allusion à la vitesse de croisière de la 2cv4. Si l’attelage évolue « tempo giusto » comme disent les musiciens, le cœur de ma vaillante Citroën ne rechigne pas à l’effort, quand bien même il faut jouer du levier de vitesses et entraîner parfois le « flat twin » dans des régimes haut perchés que le faible couple et l’étagement de la boîte ne permettent pas d’éviter.

Et si nous faisions ici l’éloge de la lenteur?

Et pour finir de rétablir la vérité, j’apporte la preuve que nous n’étions pas les plus lents sur la route!

Dès que la ligne médiane se transforme en ligne discontinue, c’est promis, je « tombe une vitesse » et je dépasse !

Architecture et églises Solognotes
Ce tracteur se souviendra longtemps du vent que nous lui avons mis!

Il y a trois ans, dans le Morvan, nous étions sans sac à dos, et la moyenne montagne ne nous faisait pas peur. Dans le Berry, en 2019, pour une première avec Korrigan, j’avais choisi un terrain sans grand dénivelé. Cette année, ce seront les châteaux méconnus de Sologne et des rives du Cher. Le relief y est adapté à mon équipage, et les points de visite nombreux.

Sur l’itinéraire menant à Bracieux, lieu choisi comme camp de base, la route traverse de nombreux villages solognots. On y trouve des maisons typiques et des églises qui globalement font la part belle aux colombages et aux briques, dans la plus belle tradition régionale.

Isdes

Le premier village que je vous présente est Isdes, positionné sur la méridienne verte. La création du village remonte au moins à 855, comme en atteste un acte de Charles le Chauve, un des petits-fils de Charlemagne. Avez-vous remarqué comme à l’époque les surnoms étaient légion?

Au milieu de la place centrale trône l’église Notre-Dame de l’Assomption. Je reste toujours fasciné par les multiples déclinaisons d’un édifice religieux qui devrait se vouloir avant tout fonctionnel, mais force est de constater que cela n’est pas le cas. Il n’est pas besoin de croire pour apprécier les particularités de chaque monument et la créativité de leurs bâtisseurs.

Architecture et églises Solognotes
Observez bien le toit et ses plis.

Les caquetoires sont une des particularités des églises du centre de la France. Adossé ou pas à l’église, le caquetoire est un lieu couvert qui accueille les fidèles et leur permet de parler, littéralement caqueter, bavarder ou tenir des propos sans intérêts.

Je trouve celui de Isdes assez remarquable et bien mis en valeur par les jardiniers de la ville.

A l’intérieur de l’église, lors de la restauration, des fragments de peintures murales datant de la période allant du XIIe au XVe siècle ont été remis au jour et préservés.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

Souvigny-en-Sologne

Après cette première pause, nous arrivons à Souvigny. Pour introduire un des plus jolis village de Sologne, je vous propose de tester votre culture littéraire. Savez vous qui a dit:

« Les chanceux sont ceux qui arrivent à tout; les malchanceux sont ceux à qui tout arrive.« 

J’adore aussi le deuxième indice:

 » Je fais des pièces, et ma femme des scènes »

Son prénom est Eugène, et son nom Labiche, dramaturge français et membre de l’Académie Française, spécialisé dans le vaudeville.

Né et décédé à Paris (1815 – 1888), Eugène Labiche achète en 1853 le Château de Launoy à Souvigny. Il en sera le maire de 1868 jusqu’en 1878, d’abord désigné par le préfet puis élu par ses pairs. A cette occasion, il dira modestement qu’il a gagné cette élection car il était le seul de la commune à posséder et à utiliser un mouchoir ! En hommage, l’homme a droit à un buste aux abords de l’église!

Dès l’entrée du village, les maisons à colombage nous rappellent où nous sommes. Malgré la canicule, l’herbe est encore verdâtre.

La Sologne est un pays de forêts dépourvu de carrières. Les ossatures des maisons sont donc constituées de bois et de torchis, matériaux disponibles localement et peu chers. Les briques, plus onéreuses, étaient réservées aux édifices religieux et aux châteaux. Le Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne explique dans son ouvrage que ce sont les plantations de résineux, combustible nécessaire à la cuisson, qui ont permis de développer les briqueteries.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

L’église Saint-Martin est toute simple. On dirait une chapelle. Je trouve le caquetoire en angle magnifique.

Architecture et églises Solognotes
Eglise Saint-Martin

Joli travail de charpente. A la présence de corbeaux, on comprend que le caquetoire a été pensé dès le début.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes: Souvigny

A l’intérieur, on retrouve bien les matériaux disponibles en Sologne. On est aussi frappé par la modestie du bâtiment. On dirait une chapelle. La structure en chêne a été assemblée pour soutenir le clocher.

Architecture et églises Solognotes
Sur une des poutres en bois l’an 1743 est gravé.

La découverte des peintures murales date de 1988. Elles datent du XVIIe siècle et représentent des pairs de l’église ou des apôtres.

Architecture et églises Solognotes
Trois saintes offrant des calices

L’ancien presbytère a été transformé en gite.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

Napoléon III était propriétaire de l’ancien domaine du château de Lamotte.

l’axe nord-sud qui relie Orléans à Vierzon est la Route Nationale 20. Entre les deux villes précédemment citées, on traverse de petites villes tous les quinze à vingt kilomètres. Entre La Ferté-Saint-Aubin et Salbris, Lamotte-Beuvron fut, au début du siècle dernier, « capitale de la chasse » et reste connue à travers les célèbres demoiselles Tatin et la tarte du même nom.

Les épris de chevaux savent aussi que la Fédération Française d’Equitation y a installé son siège et le parc équestre fédéral: 520 boxes, 200 lits, 25 hectares de pistes sportives, 25 hectares de cross … Les installations sont impressionnantes.

J’entends certains ronchonner « encore une église »! Certes, mais sachez que ce sont des espaces dans lesquels la fraicheur règne en période de canicule. Rouler capote rabattue est plaisant, mais ne protège pas des rayons insistants du soleil, et comme le savent tous les cuisiniers, il faut savoir sortir la bête du four avant qu’elle ne se dessèche complètement.

Si le matériau utilisé est majoritairement la brique, des pierres ont néanmoins été acheminées pour certaines parties. La construction de l’église date du XIXe siècle (l’ancienne était jugée trop petite). Vous noterez que le clocher est également en brique. On y trouve quatre cloches, chacune affublée d’un prénom de femme (Angèle, Marie-Thérèse, Célestine et Anne-Marie Célestine, par ordre croissant de poids) sonnant dans le même ordre le SI, LA, SOL et FA. Que les femmes portant ces prénoms ne se formalisent pas du poids des cloches. Toute assimilation ne serait que fortuite et mal venue!

Architecture et églises Solognotes
Les églises sont majoritairement orientées à l’est. Le Christ, dans
la Bible, est comparé au soleil du matin, qui se lève à l’est, et les chrétiens attendent son retour à la fin des temps.

L’utilisation des briques rend la structure légère. La voûte y est en bois enduit et peint. L’ensemble repose sur les croisées d’ogives qui prennent appui sur les poteaux en pierre.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

Au fond du chœur, la voûte est décorée de scènes bibliques.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes: un peu sombre.

Blériot et Chaumont-sur-Tharonne.

Le temps passe et à défaut d’avoir une horloge dans la voiture, celle de mon estomac me rappelle que la mi-journée est passée depuis longtemps et qu’une collation serait la bienvenue. Nous entrons justement dans un nouveau village qui répond au nom de Chaumont-sur-Tharonne.

Le village devrait son patronyme à la petite rivière au bord de laquelle il est situé et au “Calvus Mons”, butte aride sur laquelle les gallo-romains aménagèrent un oppidum destiné à prévenir et à repousser l’envahisseur.

Riche de son histoire et des personnages célèbres qui y sont passés ou y ont vécu, la municipalité semble avoir un goût avéré pour les œuvres d’art où le moderne se mélange avec les faits historiques.

Architecture et églises Solognotes
Du haut de ses 50 mètres, on prétend que le clocher de Chaumont est le point le plus haut de Sologne. On dit aussi que si l’horloge n’est pas toujours à l’heure, c’est parce que les corbeaux se posent sur la grande aiguille!

L’une des trois places porte le nom de l’aviateur Louis Blériot qui a habité la commune.

Architecture et églises Solognotes
Regard triste, n’est-il pas?

C’est en hommage à ses exploits, et en particulier à sa traversée de la Manche le 25 juillet 1909, qu’une sorte de maquette d’avion a été posée dans le parc de l’église.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

Cette fois le caquetoire est séparé de l’église.

Architecture et églises Solognotes
Mises en scène

Dans les différentes bornes parlantes mises à la disposition des touristes pour les éclairer, c’est la seule que j’ai trouvée fonctionnelle. On y fait parler une statue de vieille dame qui raconte la vie d’antan.

Architecture et églises Solognotes
Alors madame, on braconnait jusqu’à Chambord à votre époque?

L’église Saint-Etienne mesure trente-cinq mètres de long et neuf mètres de large. La nef date du XVe siècle. Lors des travaux de restauration, la voûte plâtrée a été remplacée par une voûte en lambris de chêne comme à l’origine.

Architecture et églises Solognotes
Du très bel ouvrage réalisé par des artisans compétents

Derrière les badigeons modernes et les lambris de la grande nef se cachaient des peintures murales, laissant apparaître des personnages, des scènes de chasse, des martyrs avec leur tête dans la main… Elles ont été remises en valeur, sans être refaites à l’identique. Le portrait de Saint Christophe est tellement imposant qu’il a nécessité de déplacer la chaire pour laisser la place à la gigantesque représentation du patron des voyageurs. 

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes: Chaumont-sur-Tharonne

Juste en face de l’église, l’auberge « La Croix Blanche » me tend les bras, et surtout une table en terrasse et à l’ombre!

Le bâtiment était dit-on l’ancien monastère. Un passage souterrain aurait même permis aux moines d’aller à l’église! A moins que ce soit pour aller manger en cachette, qui sait?

Deux personnes célèbres seraient également passées par Chaumont: Jeanne d’Arc et le Général de Gaulle. Nous reparlerons de Jeanne d’Arc un peu plus tard.

Architecture et églises Solognotes
Un endroit plaisant fréquenté par des habitués. La grande terrasse située à l’arrière est sûrement très agréable

L’intérieur de l’établissement est dans le style et l’accueil sympathique. Ce n’est pas bon marché, mais on ne vit qu’une fois!

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

Le menu disait Gambas, pas Gambas XXL ! Accompagnés d’un risotto, je n’ai pas regretté mon choix.

Plat équilibré, dans tous les sens du terme!

Pour terminer la journée une fois Korrigan installée au camping

Fidèle à ma technique, je m’inspire fortement de la carte Michelin pour guider mes itinéraires. Pour éviter de faire des boucles qui se superposent, une fois la caravane déposée au camping de Bracieux, je me dirige plein sud, en direction du Cher (la rivière).

Il y a deux ans, nous avions visité le château « le Moulin » au nord-ouest de Romorantin. En passant devant l’entrée j’observe que les visites sont définitivement terminées. Je vais savoir un peu plus tard que Monsieur de Marcheville est décédé récemment. Vous pouvez relire le reportage de la visite réalisé en novembre 2018.

Mais, non loin de là, je rejoins le lieu-dit la Straize et sa locature. Je vais vous en résumer l’histoire:

Nous sommes en Loir-et-Cher. Depuis cinq générations, la famille exploite ces terres. Au début ce n’étaient que des métayers travaillant pour le compte du domaine de Fondjuan.

La maison que vous voyez est celle des parents de mon guide. Il y est né et y a vécu enfant. Comme tous les enfants ne pouvaient pas vivre sur la ferme, il est devenu serveur puis est entré à la Compagnie des wagons-lits. A la retraite, il vit à Paris depuis quarante ans mais a conservé la maison familiale dans laquelle il passe plusieurs mois par ans.

Architecture et églises Solognotes
Cette maison était initialement un moulin qui a fonctionné jusqu’en 1910-15. La roue a été démontée depuis.

Sa sœur et son beau-frère ont repris l’exploitation. Au décès de l’époux, c’est leur fils, donc son neveu, qui a continué. Depuis les arrière-arrière-grands-parents, la famille est devenue propriétaire des bâtiments et de quelques hectares. Le reste des terres est loué.

C’est son frère qui a eu l’idée de réunir tous les souvenirs familiaux, de collectionner les objets du passé, et de transformer deux bâtiments en musée « ferme solognote du XVIe siècle ».

Le musée se présente comme une ferme en bois, torchis et briques.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

Ce qui fait l’intérêt de ce musée, c’est l’authenticité des objets. Ici, par exemple, le chemisier et la jupe sont ceux que portait la grand-mère sur la photo.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

Reconstitution d’un atelier de sabotier. Métier disparu et c’est bien dommage. Mes grands-parents en chaussaient pour aller au jardin.

Mais d’autres métiers y sont aussi représentés: charron, apiculteur…

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

A moins de deux cents mètres de là, une bâtisse qui de loin ne paye pas de mine. A l’aide d’une subvention de la Fondation du Patrimoine, des restaurations ont été réalisées, mais le budget alloué n’était pas suffisant pour tout faire. Si le cœur vous en dit, vous pouvez souscrire.

A voir le bâtiment de l’extérieur, on peine à imaginer qu’une famille d’ouvrier agricole y vivait jusqu’en 1941! Le fils qui avait connu la maison enfant et qui habite maintenant Romorantin y est revenu il n’y a pas si longtemps.

Architecture et églises Solognotes
Dépendances à gauche et habitation à droite. Le grenier servait à stocker.

Basse de plafond, la pièce unique hébergeait toute la famille. Que celles et ceux qui se plaignent d’être mal logés se remémorent dans quelles conditions vivaient leurs aïeux!

Architecture et églises Solognotes
Intimité? vous avez dit intimité?

Youpala fabrication maison!

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes
Photos – cartes postales des travaux des champs

Quand l’inventivité permet de répondre aux besoins avec les petits moyens du bord! Il ne manque que la cloche grillagée pour éloigner les mouches.

Un évier? vous avez dit que cette pierre très basse servait d’évier?

En discutant avec mon guide, il m’indique le chemin, c’est le mot, pour trouver les étangs et rejoindre le château de Fondjouan. C’est dans ces circonstances que la 2cv donne tout son potentiel! Confort assuré!

Par dessus l’étang
Soudain j’ai vu
Passer les oies sauvages
Elles s’en allaient
Vers le midi
La Méditerranée

Un vol de perdreaux
Par dessus les champs
Montait dans les nuages
La forêt chantait
Le soleil brillait
Au bout des marécages

« La Chasse » de Michel Delpech

Architecture et églises Solognotes
Chemin à parcourir un matin d’automne au lever du soleil quand la brume s’élève doucement.

Voici donc le logis de l’ancien maître de la propriété. Le château a depuis été vendu et transformé en hôtel restaurant.

Architecture et églises Solognotes
Architecture et églises Solognotes

La journée se termine. L’église Notre-Dame de Fontaines-en-Sologne est sur le chemin. Construite aux XIIe et XIIIe siècle, son aspect massif et son clocher en bâtière (toit à deux pentes) ne passent pas inaperçus. Elle a été fortifiée au XVe siècle. Bâtie sur une butte, sur la route de Blois à Romorantin, elle possède encore des meurtrières, vestiges de son ancien rôle de place fortifiée.

Architecture et églises Solognotes
Les murs sont épais et solides

De retour au camping, le soleil darde ses derniers rayons sur Korrigan. A l’intérieur de la caravane, la température est étouffante. La porte ouverte et la relative fraicheur du début de nuit vont permettre un sommeil acceptable.

Architecture et églises Solognotes

Fin de la première journée. Presque 200 kilomètres parcourus. Demain on attaque les châteaux.

Automobile ancienne à votre service

RDV mensuel août 2020 AMR 45 Bellegarde

Belle affluence pour ce deuxième rendez-vous mensuel de l’AMR 45 depuis la fin du confinement. Fidèle à sa méthode, Claude, le président d’Auto Moto Rétro 45, envoie un petit message de rappel sur nos téléphones quelques jours avant la date.

Malgré les travaux de réfection de certains murs des douves, les visiteurs exposants peuvent stationner leur véhicule avec comme arrière-plan le château de Bellegarde. A quand des visites du monument le premier dimanche de chaque mois?

AMR 45; Bellegarde;

Il est 10h30 passé quand nous arrivons, et à ma grande surprise la place est peu remplie, à croire qu’en ce premier dimanche du mois d’août les collectionneurs se sont octroyé une grasse matinée, ou pire sont partis en congés. Et puis soudain les voitures franchissent le portail, une par une ou deux par deux.

Simca 100 et Triumph Spitfire.

Il y a toujours quelques motos pour rappeler que dans AMR 45 le M signifie motos. Un clin d’œil pour la venue de cette Guzzi Le Mans II 850 du début des années 80.

Souriez vous êtes filmé!

Comme toujours le gang de Montcresson est arrivé sur place dans les premiers. Le nez en avant, la voiture de Gepetto met ostensiblement en avant ses lentilles de contact. Une posture très commune chez les myopes. Quand à la Clio Williams, son jeune propriétaire ne rate pas une occasion de lui faire faire des kilomètres, et c’est très bien ainsi.

Le combi VW en premier plan est un T2, parfois aussi appelé « Bay window » en raison de son pare-brise panoramique. A en juger par la position des clignotants, je pense que c’est la première version de cette deuxième génération produite de 1967 à 1979. A en croire un autocollant, ce combi date de 1970. A ses côtés, une Ford Mustang Fastback.

La Mustang est une Fastback 2+2 de 1965. Le moteur est le 8 cylindres 289 cid de 200 cv.

De nombreuses américaines sont au rendez-vous. Commençons par la Pontiac Firebird noire 6.6 Trans Am « Black & Gold edition » de 1979. Par rapport au millésime 1978, les quatre phares sont séparés.

Pontiac Firebird de deuxième génération

Boite automatique de rigueur. La chanson disait « black is black ». Ici c’est plutôt « red is red ».

Cachée en embuscade en dépit de son gabarit imposant, la Dodge nous remémore les lignes typiques de la fin des années cinquante .

Pare-chocs king size et paupières qui soulignent le regard à l’avant, petits ailerons à l’arrière.

Petit à petit la place se remplit. Au côté d’une Chevrolet coupé, la Chrysler cabriolet « Le Baron » regarde en direction du château. Position également stratégique pour observer tous les mouvements des copines!

Quand on parle d’américaines, on pense parfois voitures modifiées au point d’en devenir difficilement identifiables pour le commun des mortels.

Le toit est très original et a du demander de longues heures de travail.

Pour la petite histoire, les suspensions modifiées la rabaissent une fois le moteur coupé. Dans un premier élan, son propriétaire a décidé de stationner du côté de la Chrysler « Le Baron ». Considérant la longueur du véhicule et le porte-à-faux arrière, il se ravise: la voiture reposait sur la bordure du trottoir une fois le contact coupé.

Avec une caisse aussi basse, il faut faire attention!

Habitacle flamboyant, drapé de vinyle rouge et noir et enrichi d’accessoires vintage.

Pour nous, c’est l’OSI 20 MTS qui est de sortie. Le renouvellement des visiteurs lui assure toujours une dose de curiosité.

Rançon du succès, certaines voitures stationnent en bordure de la rue. C’est le cas de cette Méhari et de la Mercedes dont on aperçoit le capot.

L’avantage de ce stationnement périphérique, c’est d’avoir la certitude de ne pas être bloqué et donc de pouvoir s’en aller quand bon vous semble.

Les retardataires doivent jouer du volant, mais avec un cabriolet décapoté l’exercice est plus facile.

Floride

Mélange des genres, on passe de la Citroën 10 HP Torpédo de 1919 à la Ferrari.

Un citron c’est sans pépin!

Dévoilée durant le salon de Genève de 1980, la nouvelle Mondial 8 succède à la 308 GT4 dessinée par Bertone. Cette fois c’est Pininfarina qui signe le dessin de ce coupé 2+2, équipé d’un moteur V8 monté en position centrale et développant un peu plus de 200 cv. La Mondial 8 se caractérise par un empattement plus long de 10 cm par rapport au modèle précédent, ce qui lui permet de disposer d’un espace arrière plus spacieux. Malgré un traitement anti-corrosion, et une plus grande attention portée aux détails, cette voiture souffrira d’une désaffection du public.

L’offre de Mondial à vendre est aujourd’hui plutôt importante dans une fourchette de prix de 40 à 50 K€.

Production de 1980 à 1982 en coupé 2+2 ou cabriolet

Bien moins chères, (bien que ramené au prix par cm3 nos petites populaires ne sont pas aussi bon marché que cela) et modifiables ou pas, les rivales de toujours s’étaient mises ensemble.

Bayadères en capot ondulé ou préparation pour des rallyes humanitaires?

La matinée prend fin et la faim prend le dessus. Cap sur un restaurant ouvert et à l’aspect sympathique. Après quelques circonvolutions, c’est à Combreux (FR45) que nous trouvons une petite auberge prête à nous rassasier.

L’endroit semble paisible et la terrasse accueillante. Le serveur s’intéresse même au voitures anciennes. Enfin, dans ses propos, nous comprenons qu’au moment de changer sa vieille Clio il optera pour une Tesla! Doute, quand tu nous guettes….

Le choix est limité, les plats sont simples et corrects. Le patron est en place depuis 4 ou 5 ans..

Un coin d’herbe et d’ombre suffisent à contenter l’OSI. Nous garderons un œil sur la belle Italienne (c’est pour flatter Gepeto!) car croyez-moi, il y a un passage de cyclistes, piétons et automobiles non négligeable dans ce coin du Gâtinais pourtant loin des axes routiers.

Qui surveille qui?

Une fois notre appétit calmé, nous nous rapprochons du point d’intérêt de Combreux.

C’est de l’autre côté du canal d’Orléans que notre étonnement s’est manifesté en arrivant. Le canal d’Orléans rejoint à l’est le canal de Briare, et à l’ouest la Loire à Orléans (du coté de l’île Charlemagne).

Le bord du canal a été aménagé en piste cyclable et attire de nombreux cyclistes ou marcheurs sur une boucle de 10 kilomètres qui relie Combreux, Sury-aux-Bois et les étangs locaux. Ce circuit porte le doux nom de « Canal et Brin d’Amour », du nom d’un des étangs longés.

Le pont qui enjambe le canal a été l’objet d’un fait de résistance en juin 1940. Le 16 juin exactement, la troisième batterie du 32 ème Régiment d’artillerie, sous le commandement du lieutenant Petit, s’oppose à la quatrième Division d’infanterie allemande et fait sauter le pont avant de se replier sur Vitry. Quatre soldats de l’armée française y laisseront la vie.

En empruntant la route qui relie Combreux et Sury-aux-Bois, vous ne pouvez pas manquer d’apercevoir le château.

Propriété privée de la famille de La Rochefoucauld, ce château ne se visite malheureusement pas. Pour l’anecdote, depuis Juin dernier, Philibert de la Rochefoucauld, gérant d’un groupement forestier local, a été élu Maire de Combreux.

Ce château faisait partie du domaine royal et était une des résidences d’Henri Ier au XIe siècle. Il y mourra en 1006.

En 1108, le Roi Louis VI, dit le Gros, pressé d’argent, le met en gage. Depuis, il a appartenu à une longue lignée de hauts et puissants seigneurs. Depuis Guy de Senlis de la Tour, qui en devint le possesseur en 1124, jusqu’à la famille de La Rochefoucauld, duc d’Estissac, qui le détient donc encore actuellement.

Joli rendez-vous et balade sympa.

Automobile ancienne à votre service

Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

Cette fois le pli est pris: le rendez-vous de fin de mois du Courtenay Auto Moto Passion se tient sur la place Honoré Combe. Pour cette troisième édition, le club a mis en place les bannières publicitaires. Effet induit ou coïncidence, toujours est-il que nous avons accueilli plus de voitures que d’habitude, et la visibilité est bien meilleure pour les passants.

Au delà des habitués, je vous propose de vous arrêter sur les petites nouvelles.

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020, place Honoré Combe

Cette Renault 4cv est me semble-t-il une réplique, mais l’histoire des originales mérite d’être racontée.

Dans les années cinquante, le studio de design Italien GHIA construit des voitures de plage sur la base de petites populaires, dont cette « JOLY » Grand Air. Sur les cinquante présumées construites, il n’en resterait qu’une douzaine. Le moteur est le 747 cm3, mais la puissance n’est pas un critère pour ce type de production.

Le toit est remplacé par une toile. Les portières ont disparu.

La rampe de maintient doit contribuer à la rigidité de la caisse. La chaîne de sécurité est un peu symbolique! Virage sur deux roues déconseillé.

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

Monsieur et madame sont venus chacun dans sa voiture, et c’est madame qui nous quitte la première, suivie de peu par la Peugeot 203 breack.

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

Autre découverte en ce qui me concerne: cette Jeep Hotchkiss que je ne savais pas dans la région. Son propriétaire m’expliquera les différents détails qui la différencient des Willys. Par exemple, le capot de l’Hotchkiss dépasse un peu plus de la calandre. On aperçoit aussi un renfort sur le longeron qui tient le pare-chocs, pour ne citer que ceux-là.

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
24 volts pour la radio.

Cette voiture a été homologuée par l’OTAN. Certains détails ont du aussi être modifiés pour répondre aux critères OTAN: les feux arrières sont un exemple.

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

Cette 2cv est décorée à l’effigie de la Bretagne. Son propriétaire n’est pas breton pour autant. Par contre cette voiture lui appartient depuis assez longtemps. Après une période de délaissement, la voiture est remise en route à coups de rivets version Armorique accessoirisée.

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Gwen-ha-Du : « Blanc et Noir » 

Le retour! Après de longues années, la Peugeot 404 de Laurent, l’ancien président du CAMP, refait surface. Les cabrioles en cabriolet sur route verglacée ne sont pas recommandées. Pas de blessure corporelle, mais des dégâts matériels qui ont immobilisé le véhicule pendant trop longtemps. Malheureusement les professionnels ne donnent pas toujours la priorité à nos anciennes. Il reste ‘juste’ à retrouver un mécanisme de capote pour qu’elle retrouve sa belle ligne. Avis aux amateurs!

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

Il était une fois un gars qui roulait en Alfa Roméo et passait nous voir régulièrement. Un jour il décida de virer vers les américaines.

Et le revoici dans sa Chevrolet Chevelle. C’est une SS 454 dont le moteur est un V8.

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
LS5 ou LS6 ?

Alain est venu en voisin avec sa superbe 504 cabriolet.

Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

A Courtenay, il est rare d’être rejoints par des voitures sportives modernes. C’est fait. Vous avez devant vous une méchante Ford Mustang. Dans la famille Mustang, il y a les petites et celles dotées d’un gros moteur.

Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

5 litres de cylindrée. 450 cv. Cela devrait suffire pour les promenades du week-end.

Un futur collector

Un clin d’œil à Joël dans son face à face avec une petite anglaise. Vous avez trouvé de quel modèle il s’agit?

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Le chic britannique, avec le volant du bon côté!

L’Austin Healey sur le départ. Merci pour le sourire!

Rendez-vous mensuel CAMP 26 juillet 2020

Sur le retour une petite halte à La Chapelle-Saint-Sépulcre, devant l’église Saint-Louis. Saint Louis, de passage, en aurait ordonné la construction au XIIIe siècle. On comprend mieux d’où provient son nom.

Grâce à la fondation du patrimoine, une profonde restauration a été réalisée pour un montant de 300 K€. Au delà du ravalement et de la toiture, les vitraux de la sacristie et la voûte ont été refaits. Dommage que la porte ait été fermée !

Rendez vous mensuel CAMP 26 juillet 2020
Une résurrection.

Une matinée gentillette en profitant de l’option découvrable de la 2cv.

Automobile ancienne à votre service

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Vidauban et son rendez-vous mensuel

De passage dans la région côtière du Var pour quelques jours, c’est le calendrier des manifestations de LVA qui guide une fois de plus la sortie du dimanche: direction la route nationale 7 dans le sens de la remontée vers Paris. Pour celles et ceux qui l’ignorent, la Dracénie est le rassemblement de vingt-trois communes du Var dans une agglomération dont l’objectif est l’affirmation du territoire et le développement des infrastructures.

Nos pas nous dirigent vers une petite ville bien connue des vacanciers avant que l’autoroute ne vienne décongestionner la route des vacances: Vidauban en Dracénie.

On y attribue les premiers signes de présence humaine au temps de l’Homo Erectus, c’est-à-dire avant la période de l’homme de Cro-Magnon dont nous sommes issus. Lieu de passage depuis toujours, l’histoire ne dit pas si la notion d’embouteillage existait déjà à Vidauban pendant la préhistoire!

De nos jours la RN7 contourne le centre-ville, mais il fut un temps où toute la circulation passait par deux rues en sens unique. L’une d’elles porte le nom d’un homme dont la fin ne manque pas d’originalité. Replongeons nous dans l’insurrection varoise de 1851. En 1848, Louis-Napoléon Bonaparte avait été le premier président de la République Française élu au suffrage universel. A l’issue de l’insurrection il devient l’empereur Napoléon III.

Le département du Var s’insurge violemment. Ce n’est pas que Martin Bidouré occupe un poste important pendant cette période historique, mais c’est sans doute le seul homme à mourir deux fois! Blessé par le préfet qui lui tire une balle dans la tête, et sabré par les gendarmes, il est laissé pour mort sur le bord de la route. Revenu à lui, il parvient à se traîner chez un fermier qui le dénonce dès le lendemain. Il est fusillé aussitôt par les militaires qui, dit la légende, doivent s’y prendre à deux fois pour l’achever!

Rue Martin Bidouré

Dans ce quartier de Vidauban, entre les deux rues précédemment mentionnées, il y avait au Moyen-Age un hôpital. Il n’en reste pas grand chose si ce n’est ce vieux four à pain, ouvert à tous les vents et bien visible depuis la rue de la République.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Le four à pain de l’ancien hôpital Saint-Jacques de Vidauban

Quand on remonte la RN7 et que l’on approche de Vidauban, on ne peut pas ne pas voir (double négation pour renforcer l’idée, vous l’aurez compris) le clocher de l’église Saint-Jean-Baptiste.

A cette heure la messe est en cours, donc vous devrez vous contenter de cette photo de l’extérieur.

Nous sommes jour de marché. Les petites rues regorgent de marchands et autres camelots. Nous sommes dans le sud, alors les argumentaires sont couleur locale. « Deux melons achetés, un gratis et on se régale! »

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Mais nous ne sommes pas venus à Vidauban pour le marché, mais plutôt pour le rendez-vous mensuel proposé par Michel François.

L’exposition se tient sur la place de la Mairie, en plein centre-ville.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Renault 16 TL et 2cv.

La place est rapidement pleine et la pauvre Corvette se voit gentiment priée de stationner dans la rue voisine. Se côtoient répliques et authentiques. Toutes les voitures présentes sont propres et en fort bel état.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

La bonne idée du choix du lieu est que la place est bordée sur un de ses côtés par des troquets. Bien que le café soit offert par l’organisateur, chacun est libre d’aller prendre l’apéro tout en restant à proximité de sa voiture. Quant aux badauds et autres touristes, ils peuvent se « régaler du spectacle » tout en se rafraîchissant d’un petit jaune.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Cabriolet Opel GT. La ligne est magnifique. La fiabilité et la disponibilité des pièces sont par contre mises en cause par certains propriétaires.

Parmi les automobiles peu courantes, je vous propose cette petite Fiat 600 fabriquée en Allemagne et badgée Neckar Jagst 770. Cette version est en fait l’évolution de la 600 avec un moteur un peu plus gros: les 767 cm3 développent 23 CV au lieu des 19 précédents. A ce niveau de performance, on doit sentir la différence!

Celles et ceux qui pensaient que seules les anglaises fuient sont dans l’erreur. Les Renault 16 aussi ont besoin d’un petit bac de propreté!

Aux côtés d’une 2CV AZLP de 1960, c’est un modèle tout à fait spécial.

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Je vous présente une Azelle. Ce n’est pas une bidouille individuelle puisque cette transformation est commercialisée depuis que son concepteur, Alain Le Bihan, a réussi le passage aux mines en 1990. Je ne suis emballé ni par les roues que je trouve peu en accord avec la simplicité initiale du concept de 2CV, ni par la couleur, mais tout est affaire de goût.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Peu visible sous cet angle, le gros travail a consisté à refaire toute la partie arrière en résine.

Si la Dolly n’attire pas de remarques particulières, la Méhari par contre a une histoire: c’est une ancienne Méhari de l’armée de terre, et plus précisément du 19ème régiment du Génie de Besançon. Utilisée souvent comme voiture école la Méhari reste une voiture croisée fréquemment dans cette zone côtière du sud de la France.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Pour ma part, j’avais déjà le permis de conduire pendant mon service au 516ème régiment du Train, et mes souvenirs de la Méhari sont que les hivers à Toul sont incompatibles avec la faible puissance du désembuage du pare-brise!

La marque Renault était bien représentée: Renault 4CV, Caravelle 1100 et une Dauphine export. Pour l’anecdote, fidèle à la tradition, son propriétaire a sagement positionné un sac bien lourd sous le capot.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Modèle plus sportif et emblématique de la marque Alpine, une petite A110. Je dis petite car elle est motorisée par le 1300 cm3.

La Morgan 4/4 de 1968 dont le capot est ouvert est à vendre.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Icône des sportives made in France.

La deuxième A110 est une 1600 S. Le moteur est celui de la R16 TS et développe 125 cv DIN.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Coude à coude avec une Porsche, une Supercinq originale: Supercinq EBS, du nom du carrossier Belge qui a transformé notre petite citadine en cabriolet. Ici encore c’est pour répondre à une demande du marché que EBS va produire 850 exemplaires. Les caisses vont venir directement de feu l’usine voisine Renault de Vilvoorde.

Cette voiture sera commercialisée en Belgique, Hollande, Italie et Allemagne, mais jamais en France. Selon le propriétaire de celle exposée à Vidauban, il resterait 397 voitures dont 107 en France.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Supercinq GTS motorisée par le 1397 cm3

Pas de doute: le tableau de bord est bien celui de la berline.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
La sellerie est un peu fatiguée mais tout à fait présentable.

Cabriolets d’une autre génération et qui font aussi tourner les têtes, ce sont les Austin Healey 3000. Deux de ces voitures sont présentes.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
De l’avis d’un collectionneur qui en a possédé une fut un temps, la température à l’intérieur de l’habitacle grimpe tellement en été que cela en rend l’usage désagréable. Le climat britannique est sans doute plus approprié.
Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Nous restons chez nos voisins d’outre-manche. J’ai toujours un faible pour les Lotus, et particulièrement les modèles Elan. Je trouve cette photo pédagogique car elle illustre bien la carrosserie en fibre de verre.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Lotus Elan en cours de restauration

Deux Mercedes pour représenter le constructeur de Stuttgart. Elles sont toutes les deux motorisées par un 8 cylindres. La voiture bordeaux est une 380 SL génération R107 (1980 – 1985). Au moteur près c’est ce modèle que conduisaient Bobby Ewing dans la saga « Dallas », et Jonathan Hart dans « Pour l’amour du risque ». La jaune est beaucoup plus récente. C’est une SL 500 de la fin des années 90.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Ma préférence va à la R107 dont je trouve la calandre plus classieuse.

Dans les originalités présentes, j’ai noté deux Triumph Vitesse. Deux moteurs animèrent ce modèle de la fin des années 60: un 1600 cc et un deux litres. Celle stationnée derrière la voiture de police US est motorisée par le 6 cylindres deux litres. Sur ces voitures il est préférable d’avoir un « overdrive » qui évite au moteur de tourner trop vite.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Puisque nous parlons de cette voiture de police US, je vais m’y attarder un peu. C’est une Plymouth Fury de 1974. Sous le capot, on trouve un V8 400 ci.

Cette voiture n’est pas authentique. C’est une réplique de voiture de police californienne. Elle est à vendre pour 28 000€.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Dans la série « Sheriff fais-moi peur » c’était aussi une Plymouth Fury mais un millésime 1977.

Tavernes: Le village des portes

J’avais prévu de rejoindre une deuxième manifestation: le Rétromobile Vintage à Tavernes, mais la deuxième édition a été annulée en raison des contraintes liées au COVID. Le hic, c’est que soit LVA n’a pas été informé, soit c’était trop tard. Toujours est-il que c’est le restaurateur du village qui nous a expliqué pourquoi nous n’avions rien trouvé.

On en est quitte pour un tour du village.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Rien de grave en soi puisque j’essaie de plus en plus de relier les manifestations de voitures anciennes et le tourisme régional.

Tavernes est relié à deux hommes connus. Le plus récent, Charles Fiterman, sera ministre des transports dans le gouvernement de Pierre Mauroy de 1981 à 1984, avant de devenir Maire du village. Il était initialement communiste, puis fut membre du parti socialiste qu’il quittera en 2017. Il est aujourd’hui âgé de 86 ans. Le second personnage local est Gabriel Escudier (1906 – 1962) qui, au-delà des fonctions de Maire, représentera sa région comme député et sénateur.

Tavernes fait partie de ces petits villages du Moyen Var. Et ce sont les portes de certaines de ses maisons qui en font un village pas tout-à-fait comme les autres.

La porte d’entrée des maisons donne l’identité de ses propriétaires. Je vous en propose un petit florilège.

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Toutes ont un fronton en pierre.

Maison natale de Gabriel Escudier (11-06-1906)
Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Eviter de passer trop près par grand vent!

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Porte repeinte et sans doute pas d’origine.

Et pour terminer ce rapide tour des portes, une vraie fausse entrée.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Quand le réagencement de l’intérieur conclut à la condamnation de l’entrée initiale.

Bien enfouie dans les petites rues de Tavernes, l’église Saint-Cassien se découvre au hasard de la promenade dans le centre. Ce monument a comme tant d’autres subi les affres du temps depuis le XIe siècle, période à laquelle on en retrouve la trace.

Endommagée et fragilisée lors d’un tremblement de terre, survenu au large de la Ligurie le 38 février 1887 mais dont l’onde de choc a provoqué des dégâts jusque dans le Var, l’édifice a été renforcé à l’aide de ces deux petites tours qui servent de contreforts.

Ce sera du reste l’un des pires tremblements de terre. Il occasionnera plusieurs centaines de morts.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

De vous à moi les angles du clocher en grosses pierres me semblent dénoter par leur modernité.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Le clocher de l’église Saint-Cassien.

Les chapelles collatérales ont été construites au fil du temps et de l’accroissement de la population.

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Saint Clair, aussi étonnant que cela puisse être, désigne plusieurs saints Chrétiens: Clair de Nantes, Clair de Loudun, Clair de Marmoutier, Clair d’Aquitaine etc.

Je crains que Sinclair, le chanteur, ne se reconnaisse pas dans cette statue!

Une des autres particularités de cette église est la niche en forme de grotte en hommage et reconnaissance à Notre-Dame de Lourdes.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Cotignac: la Provence verte

Sur le chemin du retour, une pause à Cotignac s’impose. C’est un des 43 villages typiques de Provence. Le site est particulièrement remarquable par sa position au pied d’une falaise en tuf haute de 80 mètres, mais surtout par ses habitations troglodytes qui sont creusées dans la roche.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
80 mètres de haut et 400 mètres de long.

De mi-juillet à mi-août, Cotignac propose un festival: « les toiles du sud ».

Deux fois par semaine, des séances de cinéma en plein air sont proposées sur la partie haute du vieux village et au pied du « rocher », autre appellation de la falaise.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Théâtre du rocher

Comme la plupart des villages de Provence, le tourisme est un vecteur important de ressources. A Cotignac, le promène-couillon local est un petit triporteur électrique.

Sympa et écologique

Nous sommes sur la place de l’Hôtel de Ville, ou plutôt Grande Rue, juste en face du beffroi restauré il y a à peine moins de quinze ans.

A son sommet, on admire le campanile en fer forgé. Il date de 1496. Au siècle suivant on lui adjoindra un cadran solaire. Saviez-vous qu’à l’origine, les cadrans solaires ne précisaient pas les heures, mais plutôt le début de l’embauche, la fin et les pauses des ouvriers?

Les cloches sont de nos jours électrifiées. Le cadran solaire est toujours fonctionnel.

En haut de la rue on trouve l’Hôtel de Ville, étonnamment presque accolé aux autres immeubles. Ce bâtiment possède une histoire rigolote: en 1555, le rez-de-chaussée était un fournil. Le fournier (boulanger) habitait au dessus. Hélas, le four dégageant une forte chaleur, l’appartement était difficilement habitable. J’imagine que le problème était d’autant plus réel en été.

Le fournier décide alors de vendre son local et de déplacer le four. C’est en 1558 que le bâtiment devient l’Hôtel de Ville.

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Regardez bien, ce platane date de 1839. Il a donc plus de 180 ans!

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Platanus Acerifolia

Devant le platane, mon œil est attiré par cet immeuble. Au premier abord, il n’est en rien différent des immeubles provençaux. Plus on monte dans les étages, moins les fenêtres sont hautes. La façade est enduite.

Ne remarquez-vous rien à travers les fenêtres ouvertes?

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Cette petite porte d’entrée n’est pas l’entrée principale.

Ce qui semblait être une sorte de tache se révèle être en fait un plafond décoré de moulures au milieu desquelles un propriétaire a eu l’idée de coller une tapisserie (ou du tissu tendu). La mode des médaillons est passée, mais le travail des stafistes est resté.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Dracénie juillet 2020. Zoom bienheureux!

Il y a 17 fontaines à Cotignac. Au début du village, la municipalité voulait que toutes les familles bénéficient de l’eau. Au fil de l’accroissement du nombre d’habitants, la mairie à racheté et capté des sources, chacune donnant lieu à une fontaine.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Que serait la Provence sans ses fontaines?

On reprend la route vers notre dernière étape. Les paysages de l’intérieur du Var sont magnifiques. Un mélange de vignes, d’oliviers et de cyprès qui tracent des lignes verticales .

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

L’abbaye du Thoronet

Nous arrivons au Thoronet. Voir et revoir cette abbaye, merveille des abbayes cisterciennes. Nous avions eu l’occasion d’y passer lors d’un rallye du club Hotchkiss en 2014.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Siza. Je vais en quelques phrases vous narrer le pourquoi de cette sculpture que le visiteur rencontre dès ses premiers pas dans l’enceinte de l’abbaye. Alvaro Siza est un architecte portugais, reconnu par ses pairs à travers un prix Pritzker, sorte de prix Nobel de l’architecture. Son bureau est à Porto, ville dans laquelle il a suivi les cours des Beaux Arts avant de se diriger vers l’architecture. Dans un article de journal, une journaliste le résume comme « un caméléon en mouvement ». Caméléon de 87 ans!

Invité à visiter le site, il va redéfinir un parcours de déambulation. La flèche ci-dessous indique la direction. Pour les curieux, un livre de 128 pages décrit son passage: « Siza au Thoronet ».

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Alvaro Siza

Les abbayes sont des lieux calmes et sobres. Le Thoronet est à ce titre un bel exemple de sobriété. Les gens compétents disent que la pureté de ses lignes a inspiré de nombreux architectes modernes.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Simplicité des lignes.

A quelques originalités près, on retrouve tous les principaux bâtiments qui constituent une abbaye: église, cloître, parloir, salle capitulaire et dortoir.

Plan de l’abbaye du Thoronet.

L’église impressionne par sa simplicité, avec ses trois travées aux murs sans aucune décoration et aux pierres parfaitement ravalées.

Avec ses sœurs Silvacane (la Roque-d’Anthéron, Bouches du Rhône) et Sénanque (Luberon, Vaucluse), elle est est l’une des trois abbayes cisterciennes de Provence. L’ordre cistercien promeut ascétisme, rigueur liturgique et érige, dans une certaine mesure, le travail comme une valeur cardinale. Si j’osais, je dirais que ces valeurs ne sont plus vraiment en odeur de sainteté !

Commentaire de Chamousette qui regarde par dessus mon épaule:

 » Humour capillotracté de fin de semaine puisque l’ordre cistercien est un ordre monastique de droit pontifical! »

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
On fait remonter cette partie de l’abbaye à la période 1125 – 1175. Son plan est en forme de croix latine (la branche inférieure est plus longue que les autres)

La construction débute en 1160 et dure 70 ans. En moins de deux siècles le déclin gagne l’édifice et en 1699 des toits s’effondrent et des murs se fissurent. Prosper Mérimée, inspecteur des monuments historiques, officie en lanceur d’alerte et fait prendre conscience qu’une restauration est nécessaire. Elle débute en 1841.

La photo qui suit me laisse perplexe. L’ordre fondateur des abbayes de ce type prônait la pauvreté et l’austérité. Or, une des chapelles du transept est décorée de peintures. Outre le fait que cela me semble contradictoire, je n’ai trouvé nulle part d’explication.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

L’abbaye est réputée pour le silence qui y règne. A notre arrivée, la préposée aux billets indiquait aux visiteurs précédents que la dernière visite guidée était en cours et qu’il n’y aurait plus de musique.

Quelle ne fut donc pas ma surprise en entendant résonner dans l’église un chant grégorien. Le son était d’une telle pureté que j’ai cru pendant un long moment que c’était un CD.

Pas du tout. En cherchant la source de ce chant magnifique, je tombai sur cette femme qui chantait, seule, face à ce cul de four! Sonorité remarquable que cette moitié de coupole renvoyait dans toute l’église et bien au-delà!

L’acoustique de ce lieu est tellement magique que, sans micro, Jane Birkin et son brin de voix passerait pour une puissante cantatrice!

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Magnifique expérience auditive! Merci Madame pour ce joli moment.

Le cloître fait le lien entre l’église et les bâtiments de vie du monastère. Il est très austère.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
On dit que ce cloître aurait impressionné Violet le Duc en 1860.

Donnant directement sur le cloître, la salle capitulaire, ou salle des chapitres, servait aux réunions quotidiennes traitant des points d’intendance, mais aussi à la lecture quotidienne des chapitres de la règle de Saint Benoit.

Dans tous les monastères de l’Ordre, la salle capitulaire devait avoir au moins trois fenêtres à l’Est et trois baies à l’Ouest, sur le cloître, l’une servant d’accès. C’est bien le cas ici.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Le profil en amande de la voûte la rend encore plus légère et raffinée

La surprise du jour: le lavabo.

« Le Lavabo est considéré comme l’un des plus purs exemples de Lavabo Cistercien. On peut en observer un comparable par exemple à Poblet, en Catalogne. Il fait saillie sur le Préau du cloître avec lequel il communique. La disposition hexagonale du pavillon avait une signification symbolique en rapport avec la tradition Gallo-Romaine de construire ainsi le Baptistère, peut-être en mémoire des six jarres d’eau transformées en vin à Cana. Le toit est une coupole de pierre à cinq pans, soutenue par six ogives. » (source http://monumentshistoriques.free.fr/abbayes/thoronet/abbaye.html)

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Autre curiosité plus couramment rencontrée: le cellier.

Les moines y produisaient le vin et l’huile d’olive. Vous noterez les cheminées de ventilation dans la voûte. Leur fonction était d’évacuer les vapeurs d’alcool.

Il semblerait que cette pièce n’était pas le lieu de stockage.

Rendez vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020
Voûte en berceau brisé

Pour finir cette courte et incomplète visite, je vous présente le pressoir à huile.

Rendez-vous mensuel et tourisme en Dracénie juillet 2020

Malgré la relative déception consécutive à l’annulation de la manifestation de Tavernes, ce fut une très bonne journée. Si vous avez l’occasion de passer par cette région, n’hésitez pas à consacrer une ou deux journées à visiter tranquillement le Var de l’intérieur.

Automobile ancienne à votre service

De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

Nous sommes toujours au début du déconfinement. Une erreur de lecture du calendrier et me voilà devant un parking vide, certes, mais un musée ouvert. Le rendez-vous mensuel se tiendra la semaine prochaine, comme tous les deuxièmes dimanches. Alexis tient la boutique et attend un groupe.

Manque de chance, le confinement a suivi de très près l’exposition temporaire sur les constructeurs indépendants. Du coup, pour reprendre une expression actuelle, les voitures sont toujours là et la période de présentation au public est rallongée. Je ne vais pas reprendre le contenu de l’article du 14/04/2020, mais plutôt vous expliquer à travers les quelques lignes et photos qui suivent, l’adaptation réalisée pour répondre aux nouvelles exigences sanitaires.

OSI d’un jour, OSI toujours.

Il a fallu s’adapter et le visiteur trouve toutes les informations nécessaires sur la porte d’entrée.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

A l’intérieur, c’est le parcours qui a été changé pour offrir un sens de circulation qui assure que les visiteurs ne se croisent pas. Les distances de sécurité sont ainsi faciles à respecter. Un fléchage au sol indique la direction à prendre et une chaine constitue une barrière anti étourdis.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Le coin des Matra.

Pas de changements dans la salle des anglaises. Les voitures sont les mêmes. Il faut suivre le tapis rouge et tourner autour de l’axe central formalisé par les poteaux métalliques qui soutiennent la charpente.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

En temps normal, la petite pièce qui abrite des pièces détachées est sans issue. Pour permettre un circuit sans croisement, le rideau est ouvert et la chaine a été retirée. A bien y penser, je trouve cela plutôt bien car cela met en valeur les pièces mécaniques exposées.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Une peinture en trompe l’œil à l’arrière de la 205 offrirait une mise en scène rigolote.

Les plus observateurs reconnaissent un moteur bicylindres refroidi par air. Mais, sans l’aide de l’affiche, auriez-vous reconnu un moteur Panhard?

Mécanique simple.

De fait on arrive par l’arrière de la salle réservée aux expositions temporaires. Seules les positions des voitures ont changé.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Ligiers & C°

Un petit arrêt sur image sur cette réplique britannique d’AC Cobra. Le constructeur est « Pilgrim Motorsports ». Cette société basée dans le West Sussex (au sud de Londres, non loin de la mer) existe depuis 60 ans. Elle est spécialisée dans les répliques de Cobra mais aussi de Porsche 356.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Les 580 kilogrammes sont propulsés par un moteur deux litres qui développe 260 cv.

A titre personnel, j’ai du mal avec le volant et l’aspect « plastique » du tableau de bord.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

Le circuit continue autour de nos deux petites Fiat.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

La boucle est bouclée quand les deux Hommel font rempart. Fin de la visite. La sortie est proche.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Auto Sport Museum à Chatillon Coligny (Loiret)

Montcresson

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire qu’il ne fallait pas aller bien loin pour trouver des lieux d’intérêt. Le matin, en allant à Châtillon-Coligny, j’avais remarqué que la porte de l’église de Montcresson, petit village résidentiel, était ouverte.

Sur le chemin du retour, lors de mon passage, l’office étant terminé, les gens sont en train de sortir. Une intuition m’incite à me garer. Les curés se font rares, chaque église propose une messe à tour de rôle. Le reste du temps les portes sont le plus souvent fermées. C’est l’occasion.

Le nom Montcresson provient du Gallo Romain : Mons Cressionis, la colline de Cressius. Attention à ne pas confondre Cressius et Cresus. Cette région du Gâtinais était pauvre. La commune est coupée par le canal de Briare dominé en effet par des collines. CQFD.

Bien qu’elle soit construite au bord de la rue principale, mainte fois traversée, je ne suis jamais rentré dans ce curieux exemplaire d’architecture religieuse du XIIe – XIIIe siècle.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Eglise Saint-Léger de Montcresson (Loiret) classée à l’inventaire des monuments historiques.

Autant vous le dire tout de suite, cette église me plait du fait de son architecture asymétrique provoquée par des ajouts successifs. Cela lui concède un caractère unique. La façade n’est pas équilibrée à cause de l’ajout d’une aile latérale côté nord.

Imbriquée dans cette collatérale, émerge une tour clocher pavillon. L’ensemble des murs est renforcé par des contreforts.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

La tourelle engoncée dans l’angle renferme l’escalier qui permet d’accéder au clocher.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Pourquoi des meurtrières? Mode d’éclairage ou système défensif?

A l’arrière, les trois fenêtres du chevet répondent à celles percées au dessus du portail. Le petit ajout abrite la sacristie.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

La façade sud est percée de fenêtres entre les contreforts.

Le petit bâtiment aux allures de pigeonnier reste un mystère. Aveugle côté nord, il est ouvert sur le jardin de l’ancien presbytère.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Il y aurait encore les restes d’un tunnel reliant l’église à l’ancien couvent.
De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
Plan de l’église Saint-Léger de Montcresson.

Mais, me direz-vous, quel est le rapport avec Mac Mahon?

Avant de répondre à cette question, oh lecteur impatient, assurons-nous que nous savons tous qui est Mac Mahon.

Ma première rencontre avec le nom de Mac Mahon remonte à bientôt trente-quatre ans, quand une embauche dans le secteur m’amène dans le Gâtinais. Un agent immobilier chargé de me trouver un logement me fait visiter une petite maison située dans un hameau non loin de là, perdu au milieu des champs. N’eussent été les courants d’air provoqués par les portes et les fenêtres disjointes, je serais sans doute devenu un montcressonnais.

Mais le lien entre mon histoire personnelle et Mac Mahon réside dans le fait que cette maison et toutes les terres qui l’entourent appartiennent au domaine du Château de la Forêt, propriété de plusieurs centaines d’hectares appartenant aux descendants de Mac Mahon. J’avoue humblement que, du haut de mes à peine plus de vingt-cinq ans, j’ignorais à l’époque qui était Mac Mahon.

Mac Mahon

Le Maréchal Mac Mahon

Issu d’une vieille famille irlandaise, Patrice de Mac Mahon est né en juillet 1808 au château de Sully (en Saône et Loire et non à Sully en bord de Loire). Militaire, il termine sa carrière avec le grade de Maréchal de France. Mais, au-delà de cette brillante réussite, il devient le second président de la troisième république en 1873. Il succède à Adolphe Thiers et démissionne de la fonction en 1879.

Sa lettre de démission se termine par la phrase suivante:

« En quittant le pouvoir, j’ai la consolation de penser que durant les cinquante-trois années que j’ai consacrées au service de mon pays, comme soldat et comme citoyen, je n’ai jamais été guidé par d’autres sentiments que ceux de l’honneur et du devoir, et par un dévouement absolu à la patrie.« 

Marechal de Mac Mahon, Duc de Magenta.

Au-delà de sa propriété, ce qui rattache le Maréchal à Montcresson, c’est qu’il y est mort en 1893. Quant à cette église dont il a financé des restaurations importantes, c’est entre ses murs que s’est tenue la cérémonie religieuse des funérailles.

L’intérieur de l’église Saint Léger

L’aile nord se termine par l’autel de la Vierge. A l’instar du chevet, les murs sont peints et, bien que l’ensemble soit un peu en souffrance, l’effet est saisissant et du plus bel effet.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
La chapelle de la Vierge de l’église Saint-Léger de Montcresson

Largement éclairé par sept vitraux dont la réfection a été financée par Mac Mahon, le chevet présente aussi des décors muraux qui égaient cette partie de l’église.

De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

Avant de rentrer à Saint Cyr, Patrice de Mac Mahon avait été scolarisé au petit séminaire des Marbres à Autun. Royaliste et catholique, il entretenait des relations suivies avec le curé du village et l’évêque d’Orléans.

Il n’est donc pas surprenant que son mécénat ait permis de refaire l’ensemble des vitraux de l’édifice (maitre verrier François Fialex), les peintures du chœur et la sacristie.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

La plupart des personnages représentés sont les saints patrons de la famille de Mac Mahon.

De l'Auto Sport Museum à Mac Mahon
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

Si Ernest Jean Delahaye a peint une toile sur les obsèques nationales du grand homme à l’église de la Madeleine (Paris), on ne retrouve trace de la cérémonie de Montcresson qu’à travers les journaux de l’époque.

Ce que l’on sait, c’est que la foule était immense, les hôtels insuffisants, et que le capitaine Colette, père de l’écrivaine, a prononcé un discours.

En résumé, la visite imprévue de cette petite église et l’immersion dans la vie d’un des quatorze présidents de la troisième république, ont prouvé une fois de plus que nous avons à portée de la main des trésors à découvrir.

Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous une des citations célèbres du Maréchal:

« La fièvre typhoïde est une maladie terrible: ou on en meurt, ou on en reste idiot. J’en sais quelque chose: je l’ai eue. « 

Automobile ancienne à votre service
De l’Auto Sport Museum à Mac Mahon

Au jardin du Théâtre des Minuits

C’est quoi le Théâtre des Minuits?

Le Théâtre des Minuits, c’est d’abord une aventure dans un lieu. Des artistes de théâtre en recherche d’un endroit pour travailler découvrent l’endroit: des ruines, un corps de ferme, un grand terrain et une grange, le tout à Neuville-sur-Essonne, dans le nord du Loiret. Le projet démarre en 2002.

Le château est en ruine depuis très longtemps. Il n’a même pas de nom. Construit au XIIIe siècle, c’était un prieuré dépendant de l’abbaye Bénédictine de Ferrières-en-Gâtinais. Détruit pendant la guerre de Cent Ans, il n’est reconstruit que sur ordre de Louis de Blanchefort, abbé de Ferrières. Incendié à la fin du XVIe siècle, pendant les guerres de religion, il est laissé à l’abandon. Dorénavant on le connait sous le nom de « Château des deux tours ».

Au jardin du théâtre des Minuits
Le château des deux tours est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1928.

Il est six heures au clocher de l’église
Dans le square les fleurs poétisent
Une fille va sortir de la mairie
Comme chaque soir je l’attends
Elle me sourit
Il faudrait que je lui parle
À tout prix, et lui chanterai l’auto bleue

Adaptation du premier couplet des Mots Bleus du défunt Christophe

L’auto bleue est l’Hotchkiss modèle Artois d’un copain de club. Nous nous sommes donné rendez-vous devant le jardin. Lui est venu de Moret-sur-Loing. Chamousette étant toujours confinée, c’est la 2cv que nous avons choisie.

Au jardin du théâtre des Minuits
Au jardin du Théâtre des Minuits

Le Théâtre des Minuits est donc devenu un lieu de travail, d’hébergement et de spectacles. Mais c’est également devenu un jardin à visiter. Le confinement est terminé mais les gestes barrières sont toujours d’actualité. Le port du masque est obligatoire et le guide n’encadre que des groupes de dix personnes maximum.

A défaut d’avoir un masque sur soi, des masques lavables sont disponibles.

Au jardin du théâtre des Minuits
Au jardin du Théâtre des Minuits

Une fois le petit cours d’eau franchi, les visiteurs accèdent au jardin qui est divisé en quatre parties.

Au jardin du théâtre des Minuits
Au jardin du Théâtre des Minuits

Le Grand Jardin

L’accès au jardin se fait par la forêt interdite. Le concept de cette partie est de laisser la nature s’autogérer. Sous la direction de l’Arboretum des Barres (jardin botanique du sud de Montargis), un certain nombre d’arbres ont été plantés en 1988. Un sentier y serpente et donne l’occasion de voir des espèces telles que le bouleau de l’Himalaya. Le Betula Utilis est originaire de Chine, de l’Himalaya, du nord de l’Inde et du Népal. Il s’acclimate facilement même quand il y a peu de terre, ce qui ne l’empêche pas d’atteindre vingt à vingt-cinq mètres.

Au jardin du théâtre des Minuits
Il faut que l’arbre atteigne une certaine taille pour que la couleur blanche de son écorce apparaisse. Attention, cet arbre peut être allergène.

Une fois la forêt traversée, les ruines du château apparaissent.

Au jardin du théâtre des Minuits
Au jardin du Théâtre des Minuits

La Roseraie

La roseraie est la deuxième partie du jardin. Pour ceux qui ne connaissent pas André Eve, c’était l’ambassadeur des roses anciennes. J’utilise le passé car il est décédé en 2015. Je cite son nom car cette roseraie a été créée par lui. Il eut été dommage de ne pas profiter en voisin de ce célèbre rosiériste de Pithivier-le-Vieil.

Au jardin du théâtre des Minuits
Exposition ensoleillée et protégée par le mur d’enceinte.

La plupart du temps une petite pancarte précise la variété, mais quand le specimen s’est développé au delà de toute espérance, on ne peut ni accéder à l’écriteau, ni même le voir.

Au jardin du théâtre des Minuits
Rosier liane.

Pour tout dire, la météo du printemps ayant été exceptionnelle, je trouve que nous étions 10 jours trop tard. Certains rosiers étaient en fin de cycle de floraison. Nos amis britanniques ont l’habitude de dire que les rosiers ne sont jamais aussi beaux que lorsqu’il pleut. Cette roseraie est à faire plusieurs fois dans la saison, à deux ou trois semaines d’intervalle.

A l’inverse des rosiers modernes, les roses anciennes dégagent des parfums aussi délicats et discrets qu’envoutants.

Au jardin du théâtre des Minuits
Variété: Red parfum. Collection André Eve 1972. Hybride, grimpant et toujours au catalogue..
Variété la Belle Alsacienne. Rosier hybride moderne. Création André Eve en 2000.

C’est surtout le matin quand les roses s’ouvrent que le parfum est le plus fort.

Au jardin du théâtre des Minuits
Variété Sophie. Création Eve 1972. Buisson.

L’envers du décor ce sont les Prêles. Une vraie calamité. On peut se débarrasser des rats, pas des queues de rat!

Si dans votre malheur, ce sont des prêles des champs, vous pourrez toujours concocter une infusion contre les troubles urinaires… Mais si c’est de la prêle des marais, l’envahissante est en plus toxique!

Au jardin du théâtre des Minuits
Queue de renard, queue de cheval ou queue de rat, vous avez le choix.

Le rideau rouge

Après la roseraie, je vous présente le rideau rouge. Le concept demande à être précisé car le nom est quelque peu énigmatique. Quelques indices: en premier lieu, cette partie du jardin se trouve à l’opposé de la grange. Autre piste: les plantes seront toutes porteuses de fruits rouges: groseilles, framboises…

Au jardin du théâtre des Minuits
On est économe de l’eau au grand jardin du Théâtre des Minuits. Le paillage est de rigueur.

Enfin, la porte de la grange est rouge. Or la grange, c’est l’espace scénique en dur et abrité. La troupe y propose des représentations de théâtre, de cirque, de danse, des concerts et des expositions.

Les jardiniers ont souhaité ce face à face entre les plantes et la porte rouge.

Au jardin du théâtre des Minuits
Au jardin du Théâtre des Minuits

Les ruines du château jouxtent la grange. Considérant l’état de délabrement de l’ensemble, les chantiers de bénévoles organisés pendant l’été visent à consolider les murs et à ralentir et si possible stopper la dégradation.

Au jardin du théâtre des Minuits
Si vous souhaitez participer au financement des travaux n’hésitez pas à allez sur le site https://dartagnans.fr/fr/projects/le-chateau-des-deux-tours/campaign

La prairie

La prairie est, comme son nom l’indique, un espace herbeux laissé en jachère. Selon les besoins, il peut être fauché plus largement pour s’adapter aux besoins des spectacles et à l’accueil des spectateurs, mais pour l’instant seules quelques allées serpentent et permettent de rejoindre le point de départ.

Au jardin du théâtre des Minuits
Au jardin du Théâtre des Minuits

De retour aux voitures un peu de mécanique nous attend. Quelques kilomètres après le départ de Montargis, un bruit de roulement apparaît à l’arrière de la 2cv. Un bruit inconnu de mes oreilles et qui s’amplifie au fil des kilomètres. Le son est rauque. Malgré deux arrêts, je ne trouve rien qui puisse expliquer le phénomène.

Avec l’aide d’Yves, nous positionnons le cric et soulageons la roue arrière suspectée d’être à l’origine du bruit. Et là, l’explication nous saute aux yeux: la roue était en train de se desserrer! Constat d’autant plus surprenant que, la dernière fois que les roues avaient été démontées, c’était pour changer les quatre jantes, et cela remonte à deux ans! Un resserrage énergique règle le problème. On en profite pour vérifier les autres roues dont certaines prenaient le même chemin!

Au jardin du théâtre des Minuits
Au jardin du Théâtre des Minuits

Un petit coup de cidre étanche notre soif et nous repartons en direction de Nemours, lieu de séparation.

Ce jardin n’est pas extraordinaire ou formel comme celui de certains châteaux de la Loire, mais il renferme quand même une très belle collection de roses, et des idées originales. Ne serait-ce que pour cela il mérite le détour.

Automobile ancienne à votre service

Déconfinement artistique en 2cv

Par les temps qui courent, ce sont les monuments religieux qui ont la plus forte probabilité d’être ouverts. J’en connais un qui va encore me dire que je m’arrête devant toutes les églises, mais ce n’est pas grave. Je vais taire son nom pour éviter les représailles …

Non loin de la Puisaye, La Ferté-Loupière est nichée entre Montargis et Auxerre.

Contexte historique

Celle que nous allons visiter ensemble présente un aspect un peu pataud, mais réserve à l’intérieur une richesse peu commune. Il s’agit de l’église Saint-Germain de la Ferté-Loupière, dans le département de l’Yonne. Le village est également fier d’avoir vu Louis VI dit « le Gros » ou « le Batailleur » (cinquième roi de la dynastie des Capétiens directs 1081-1137), boire à la source miraculeuse de Saint-Pantaléon à côté du lavoir. Si ce roi n’éveille aucun souvenir des cours d’histoire, sachez qu’il y est fait allusion dans le film « Les visiteurs ». Piètre consolation pour ce roi méconnu de notre histoire de France qui a fini sa vie obèse.

Adèle de Champagne (1140-1206), Reine et veuve de Louis VII est également venue dans le village.

Datation de l’église

L’église primitive date de la fin du XIe siècle. Elle existait déjà en 1137. Le portail est roman. Si l’annonce de l’âge avancé d’un tel monument ne suscite pas chez nous d’émoi particulier, il faut cependant réaliser que dans d’autres partie du monde, l’idée d’être en face d’un bâtiment vieux de 900 ans parait extraordinaire au regard de la jeunesse du pays. Je pense en particulier aux Australiens ou aux Américains du Nord qui visitent l’Europe.

Déconfinement artistique en 2cv
Pour l’occasion, c’est notre découvrable de référence, la 2cv 4 de 1973, qui est de service

L’intérieur de l’église

Il n’y a rien ici qui justifie en soi le déplacement, mais regardez bien le mur gauche. Nous y reviendrons.

Les piliers de l’église primitive sont enfouis sous terre. C’est la lente accumulation d’alluvions de la rivière Vrin (ou Saint Vrain), un des affluents de l’Yonne, qui en est responsable. On évalue la hauteur de ces alluvions à deux mètres! C’est peut-être ce qui donne à l’église cet air trapu.

Déconfinement artistique en 2cv
Il y a trois épaisseurs de dallage, le dernier datant de 1856.

Le vitrail

Le vitrail de l’abside date de 1889. En son centre on y trouve Dieu le Père. Les douze apôtres occupent chacun un médaillon. Jésus et Marie sont tout en haut.

Les quatre saints du village sont mis en scène dans la partie basse: Saint Pantaléon, Saint Eloi, Sainte Barbe et Saint Germain.

Déconfinement artistique en 2cv
Pour Sainte Barbe (deuxième en partant de la droite) vous assistez à sa décapitation par son père! La violence faite aux femmes ne date pas d’hier!

Les peintures murales

Mais nous en venons à ce qui donne à cette église sa particularité et sa richesse: ses peintures murales. Ce ne sont pas des fresques mais des peintures sur enduit sec. Découvertes et mises à jour en 1910, sous une couche de badigeon, elles ont été primées en 2009 par la fondation Prince Louis de Polignac.

Déconfinement artistique en 2cv
Sous cet angle on visualise bien les peintures.

La photo qui suit représente la Vierge de l’Annonciation. La tête entourée d’un nimbe (auréole), la femme agenouillée tient dans sa main gauche un livre, et présente une main droite relevée. Ce serait donc la Vierge Marie recevant le salut de l’Ange qui la surprend pendant son oraison (la position de la main serait un signe d’étonnement).

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv: la vierge de l’Annonciation

Dans la peinture ci dessous on reconnait Saint Michel terrassant le démon. La ressemblance avec le tableau de Raphaël interroge: la peinture est-elle une copie du tableau ou la reproduction d’une miniature, modèle utilisé aussi par Raphaël ?

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv

La troisième peinture est en fait une saynette. Celle du

« Dict des Trois Morts et des Trois Vifs ».

C’est l’histoire de trois nobles qui, lors d’une chasse et aux abords d’un cimetière, rencontrent trois morts vêtus des linceuls dans lesquels ils ont été inhumés. Cette précision devait en son temps avoir de l’importance. L’un d’entre eux tient un pic de fossoyeur et une lance, symbole de la mort foudroyante.

Les morts avertissent les trois nobles: « vous serez comme nous. Par avance, mirez-vous en nous ». Les gentilhommes sont invités à renoncer aux vanités de leurs charges, aux honneurs et aux richesses matérielles, conditions pour assurer le salut de leur âmes.

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv

La quatrième et dernière peinture est la plus grande car elle met en scène 42 personnages que je vous propose par groupe. C’est la danse macabre! Voila ce que j’ai trouvé dans l’Encyclopédia Universalis:

« À la fin du Moyen Âge occidental, l’obsession de la mort hante les esprits. On voit alors apparaître dans le théâtre, la poésie, la musique et les arts plastiques le thème allégorique du pouvoir égalisateur de la mort. »

« Il s’agit de l’évocation littéraire ou de la représentation picturale d’une danse où des personnages vivants placés hiérarchiquement, du pape et de l’empereur à l’enfant, au clerc et à l’ermite, sont entraînés au tombeau par des squelettes. Le thème de la danse macabre apparaît dans des poèmes de la fin du XIIIe ou du début du XIVe siècle qui, tel le « Dict des trois morts et des trois vifs », évoquaient l’inéluctabilité et l’impartialité de la mort. Deux fléaux contribuèrent probablement à la popularité des danses macabres : la peste noire (milieu du XIVe s.) et la guerre de Cent Ans (1337-1453). »

« Il ne faut pas oublier l’élément de satire sociale qui comporte un thème soulignant vigoureusement l’égalité de tous devant la mort et qui contribua vraisemblablement à son succès. »

Les personnages de la danse macabre

Déconfinement artistique en 2cv
Les intermittents du spectacle ne sont pas représentés à leur avantage!

« Le premier exemple de danse macabre figurée est le cycle de peintures (1424) qui se trouvait dans les galeries du cimetière des Innocents à Paris ; toutes les danses macabres en dérivent. »

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv

« La hiérarchie de l’Église et de l’État y formait une danse majestueuse, où les vivants alternaient avec des squelettes ou des cadavres. De nombreuses danses macabres décoraient les cloîtres et les nefs des églises en France, en Allemagne, en Estonie, Finlande Suisse … »

Déconfinement artistique en 2cv
La danse macabre: église de la Ferté Loupière

Pour les amateurs de charpentes, j’ai fait l’effort de m’allonger sur le sol pour vous offrir ce cliché!

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv

D’accord ce n’est pas l’escalier à double vis de Chambord, mais je l’ai trouvé intéressant. C’est une belle pièce de menuiserie. Hélas, comme toujours il n’est pas possible de le gravir!

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv

Le Jardin du prieuré

Vu de l’arrière, le clocher peu commun est bien mis en valeur à travers les branches de tilleul.

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv

Un peu plus loin, on signale au passant la présence d’un jardin: le jardin d’Octave. Mais qui est donc cet Octave?

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv

Octave est le maire, ou l’ancien maire, je ne sais plus, paysagiste de profession, qui a créé un petit jardin public sur l’emplacement de celui des moines de l’ancien prieuré.

Organisé en carrés séparés par des allées herbeuses, on y trouve des plantes sympa et peu communes comme par exemple ce Sisyrinchium striatum. Cousine de l’iris, c’est une plante vivace rhizomateuse et persistante.

Déconfinement artistique en 2cv
Le Sisyrinchium Striatum est originaire d’Argentine, du Brésil et du Chili.

Pour celle-ci je n’ai pas son nom, mais je l’ai trouvée amusante et peu banale. Testons vos connaissances en botanique.

Vous avez trouvé? Elle vient de l’est du bassin méditerranéen.

Déconfinement artistique en 2cv
Phlomis fructicosa ou sauge de Jérusalem

De l’art, vous avez dit de l’art?

Au détour des ruelles nous tombons sur des verrières derrière lesquelles on entrevoit des objets hétéroclites et des toiles de peintre.

La porte est ouverte. Je m’avance et tombe sur la propriétaire des lieux, tout droit sortie de sa sieste et pas encore complètement réveillée.

‘ Bonjour Madame, peux-t-on renter?. Oui bien sûr…’

Déconfinement artistique en 2cv
Le bâtiment est un ancien garage.

Voila l’antre! Habitation d’une personne un peu sauvage? Pas tout à fait car c’est une artiste qui vit ici et elle est très sociable. Les artistes sont toujours un peu hors de la norme; c’est bien le cas.

Ces quelques mots sont d’elle: « Peindre pour célébrer la vie, pour en chercher le sens, l’essence. Tendre à en révéler le mystère, la beauté. De la matière à la lumière, dans la vie comme dans l’art, recherche permanente…« 

Déconfinement artistique en 2cv
Atelier d’artiste.

Son nom d’artiste est Emaëlle Ash. Emaëlle avec deux m est un prénom rare. Avec un seul m, cela l’est encore plus. Je ne vais pas vous communiquer mon ressenti sur la personne. Ses oeuvres parlent pour elle. Jugez-en par vous même!

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv: comptez le nombre d’animaux

Vous comprenez mieux la signification du titre de ce reportage… chacun y voit ce qu’il veut.

Déconfinement artistique en 2cv
Déconfinement artistique en 2cv: vous avez trouvé combien de visages ?

Si ces oeuvres vous inspirent, allez donc faire un tour sur le site d’Emaëlle.

Déconfinement artistique en 2cv
Doit on considérer le regard de l’oiseau comme un signe d’approbation ?

Sur le chemin du retour, une petite photo devant les halles de Charny.

Déconfinement artistique en 2cv
Pas facile de prendre une photo quand tous les détritus du marché dominical sont entassés!

Petit détour par Fontainejean et son gué pour rafraichir les roues de notre fidèle destrier!

Déconfinement artistique en 2cv
Commentaire de la voiture: « je me demandais quand mon nouveau parechocs arrière tout neuf allait être mis en valeur! »

La boucle est bouclée et cette petite sortie de 140 kilomètre m’a donné des idées pour de futurs rallye touristiques …

Déconfinement artistique en 2cv
Automobile ancienne à votre service

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020

Officiellement le rendez-vous n’avait pas lieu, mais à l’initiative de certains membres du club, quelques voitures et motos, à travers les réseaux sociaux, s’étaient donné rendez-vous à Courtenay. Au lieu de se retrouver au pied de feu l’arbre à palabres, c’est sur la place du Mail que les premières autos s’étaient rassemblées. L’idée de migrer au bas de l’avenue de la Gare n’est pas nouvelle. Maintenant c’est fait, d’autant que des camions stationnent tous les week-end en face de l’ancienne gare.

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020
Moins de 10 personnes, et à défaut de porter des masques, les distances sont respectées.

Nous avons observé que le passage était important et que nous étions beaucoup plus visibles.

Motos

Deux Motos: la BMW de François et ma beaucoup plus récente Moto Guzzi Breva (2005) représentaient les deux roues. L’occasion d’apprendre que François a possédé dans le temps une Moto Guzzi California.

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020
Pendant la bourse, la place semble beaucoup plus petite!

Ne pensez pas que cette 203 Peugeot fait bande à part, mais la nature ayant horreur du vide, notre ami s’est garé de sorte à ne pas être trop près des motos.

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020
Distanciation sociale, même pour les voitures!

Curiosité du jour

Sur les quatre voitures présentes, je vous présente la petite dernière: une Clio Williams (1993-1996).

Son jeune propriétaire (20 ans) est allé l’acheter en Alsace, au terme d’une recherche parfois décevante quand les vendeurs ne disent pas tout ce que l’oeil détecte devant la voiture. C’est idiot de cacher ce qui se voit.

La voiture fonctionne bien mais certains points comme le freinage seront revus pour une remise à niveau. C’est un peu le souci avec ces petites sportives, qui au gré de propriétaires peu scrupuleux sur le respect de l’origine, sont bidouillées voir pire. Mais ici l’essentiel a été préservé.

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020
La peinture a fait l’objet de retouches, mais l’ensemble est très présentable. Bleu sport nacré code 449.

Le moteur est le F7R de 1998 cc. longue course avec une augmentation simultanée de l’alésage et de la course par rapport à celui de la Clio 16S. Le vilebrequin provient de la Clio Diesel. La culasse est trempée et résinée. Il développe 150 ch DIN à 6100 tr/min et 18,2 mkg à 4500 tr/mn. Le 0 à 100 est abattu en 7″8 secondes.

L’intérieur est en bon état. Le W brodé sur les dossiers vous rappelle, avant de démarrer, que vous n’êtes pas en présence d’une simple Clio.

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020
« Vous pouvez rougir de honte, verdir de rage, mais c’est à une Clio que Frank Williams a donné son nom » disait la pub de l’époque.

Les essais par les journalistes faisaient apparaître un compromis assez remarquable entre le niveau de confort et la tenue de route. Si la planche de bord est celle d’une Clio, la Clio Williams est équipée de série d’une direction assistée, de vitres commandées électriquement et d’une condamnation centralisée des portières. Le bleu va se nicher jusque sur le pommeau de levier de vitesses.

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020
Le prix de ces voitures a tendance à grimper. Bulle ou investissement à long terme?

Petit à petit nous reprenons une vie moins confinée. Bravo aux présents d’être restés dans le respect des consignes.

Rendez-vous mensuel CAMP 31 mai 2020

Automobile ancienne à votre service

Déconfinement en Val de Loire

Déconfinement en Val de Loire

Nous y sommes! Le confinement est réduit à une interdiction de déborder d’un rayon de 100 kilomètres. Le temps est au beau fixe. C’est l’occasion de faire rouler un peu les anciennes.

Je décide de prendre la direction de la Loire, et pour commencer d’un tout petit hameau, Grignon, Vieilles Maisons sur Joudry.

A en juger par la taille du lieu, il est difficile de s’imaginer que Grignon fut pourtant un point clé du développement économique de la région, car c’est ici, au XVIIe siècle, qu’est né le premier tronçon de ce qui va devenir le canal d’Orléans. La première partie rejoindra le canal de Briare sur le versant Seine (entre la Seine et la Loire) à Buges (à côté de Châlette-sur-Loing), non loin de la papeterie royale devenue depuis une usine Hutchinson.

Entre Loire et canal de Briare

C’est à Robert Mahieu, négociant en bois, que revient cette belle initiative. Nous sommes ici en bordure de la forêt d’Orléans et de ses 35000 hectares de bois.

Déconfinement en Val de Loire
Sur la partie haute de Grignon, le canal rejoint la Loire à Orléans

Chamousette, la belle Hotchkiss, étant toujours confinée à plus de 200 kilomètres de la maison, c’est L’OSI qui est de sortie. Ce sont des six cylindres dans les deux cas, mais avec l’OSI il faut démarrer en première. le six en ligne de l’Hotchkiss monte moins bien dans les tours mais offre un couple bien supérieur et procure un bien meilleur confort de conduite. Par contre l’Italo – Allemande s’insère mieux dans la circulation d’aujourd’hui.

OSI de 1967

Ce canal était destiné au transport de bois vers Paris. Certaines écluses ne sont plus fonctionnelles.

Il faut passer 15 écluses pour rejoindre le canal de Briare

Non seulement Grignon était le siège des « Canaux d’Orléans et du Loing » mais à la faveur de son embarcadère et de l’étang, une activité de forge et de charpente s’y étaient créée. La désertification rurale et l’accessibilité en voiture à des communes plus importantes ont provoqué la mort des centres de vie locaux.

La boulangerie et ce qui devait être un restaurant ou une auberge ne sont plus en activité, tout au moins pas à cette période de l’année.

Si nous avions fait le choix de déjeuner avant de partir, d’autres ont préféré l’option pique-nique à l’ombre des platanes. Très bonne idée et à part quelques promeneurs longeant le canal, il n’y a pas âme qui vive.

Peugeot 404 et Peugeots 203 en villégiature.

Voie non navigable aujourd’hui, le canal profitait à ses débuts du vaste plan d’eau situé en contrebas des trois écluses.

Si la région est riche en étangs de toutes tailles, ici nous sommes en face de l’oeuvre des hommes. Je reste toujours admiratif de ce qu’ont réalisé nos anciens à la force de leurs muscles.

Mais la raison de notre visite en ce lieu n’est pas que liée à un chapitre de l’histoire de la batellerie locale. Les lecteurs régionaux n’auront pas manqué la communication de la mise à l’eau de la Belle de Grignon en 2018.

Onze années se seront écoulées entre la naissance du groupe « Grignon au temps des Mariniers » et la fin de la construction de la flûte berrichonne, bateau emblématique du canal d’Orléans, entièrement en bois et construite selon les plans du XIXe siècle et en utilisant les techniques de l’époque.

Projet un peu fou conduit par des bénévoles avec le soutient du Conseil Général. Cela me fait penser au chantier du château de Guédelon. La longueur de la péniche est de 27 mètres. Elle pèse 20 tonnes.

La belle est stationnée à l’abris de l’auvent du chantier.

Malheureusement, pour les raisons que vous savez, le site est fermé au public. Quand la période sera plus clémente, nous reviendrons. Pour vous faire une meilleure idée, vous devez vous rendre sur le site internet de l’association.

Attention me souffle l’OSI: Il ne faut pas confondre la « Belle de Grignon » et la « Belle de Loing » marque de bière locale bien connue dans le Gâtinais. Pour une voiture qui ne roule même pas au sans plomb, je trouve la blagounette osée.

Grignon est aussi connu pour ses platanes remarquables. Vous en avez vu certains entre l’ancienne auberge et les écluses, mais ce ne sont pas les seuls. Saviez-vous qu’un platane peut vivre jusqu’à 4000 ans ? Là ou ils sont placés, il y a au moins une certitude: ils ne serviront pas d’obstacle aux voitures, comme sur la route nationale 7. Clin d’œil à l’accident de Sylvie Vartan dans son OSI orange (la couleur d’origine de la mienne). Ceci dit, c’est Johnny Halliday qui s’était enroulé autour d’un acacia en Lamborghini Miura. Sylvie s’était contenté de fracasser une Peugeot 404 camionnette en avril 1968! C’est qui le patron?

Les platanes peuvent mesurer jusqu’à 55 mètres de hauteur.

Le point d’étape suivant est Sully-sur-Loire. Le château est bien entendu fermé à la visite, mais je vous offre ces quelques clichés pour le plaisir des yeux.

F:\Copie Perso 19 07 08\Perso\Voitures collection\Promenades perso en anciennes\2020 05 17 OSI Bords Loire\DSC05511.JPG
Ce n’est pas de la pollution mais un dépôt de pollen.

Sa construction remonterait à 1102, pour contrôler un pont sur la Loire. Il s’agit en fait de deux systèmes défensifs séparés.

Peu après mon retour de Grande Bretagne, un de mes anciens voisins, Harry, accompagné de son épouse Sheila (on reste dans le show biz des années 60) m’avait fait ce commentaire: « en France vous avez la chance de posséder le dernier fleuve sauvage d’Europe ». Et il est vrai que la Loire est belle avec ses berges sauvages et les quelques îles ensablées qui parsèment son cours d’OSI de là.

Si la Loire est large mais peu profonde, son courant incite cependant les navigateurs à la prudence. C’est le profil du fleuve en escalier qui en est la cause. les décrochements provoquent des zones d’eaux profondes et d’autres qui le sont moins.

A huit kilomètres de Sully, de la piste cyclable qui longe la jetée émergent les toits de la basilique de Saint-Benoît-sur-Loire. Saint Benoît fonde le monastère du Mont-Cassin au nord de Naples, vers 520. Il y meurt après avoir donné à ses disciples une règle de vie. Les envahisseurs venus de Lombardie dévastent l’abbaye et les moines se dispersent.

Vers 630, des moines venus d’Orléans fondent le monastère de Fleury et y vivent selon la « Règle de Saint-Benoît ». En 672, ils vont chercher les ossements de leur Maître et les ramènent ici.

De nos jours, 32 moines y vivent encore.

On aperçoit nettement la tour-porche au premier plan et la nef juste derrière.

De style roman, la tour-porche est unique en son genre. L’ensemble est soutenu par douze piliers qui évoquent la Jérusalem céleste décrite par Saint Jean au chapitre 21 de l’Apocalypse, le dernier livre de la Bible.

Commentaire de l’auto: j’aime bien l’idée d’être immortalisée devant un bâtiment OSI unique!

Chacune des piles est surmontée de chapiteaux finement sculptés et représentant des scènes apocalyptiques ou religieuses, sans parler des compositions florales.

Bien que les offices religieux aient été suspendus, la porte est ouverte et la visite possible. Alléluia !

Construit en pierre du Nivernais, l’édifice mesure 73 mètres de long et 17 mètres de large. La hauteur de la nef est de 20 mètres; sous la coupole il faut ajouter 4 mètres de plus.

Romane dans sa partie basse, la nef est couverte d’une voûte gothique.

Ci-git le roi Philippe 1er (1052-1108), quatrième Capétien. Roi à huit ans, marié à quinze ans, il règne pendant un demi-siècle. Décédé à Melun, il avait demandé à être enterré ici. « Le pieux Père de tous ces moines, dans son église, près de la Loire. Il est plein de clémence et de bonté, il accueille avec bienveillance les pécheurs qui veulent se repentir et se réconcilier avec Dieu, selon la discipline de sa règle« .

Regardez bien le sol et vous verrez le dallage de marbre polychrome. C’est une oeuvre romaine du IVe ou Ve siècle qui ornait l’église précédant celle dans laquelle nous sommes.

La raison de son souhait de repentance est assez simple: ce brave homme répudie sa femme au bout de vingt ans de mariage et enlève la femme du duc d’Anjou, ce qui lui vaut d’être excommunié par le pape. Passer d’une Berthe à une Bertrade lui a procuré bien du souci! Ceci dit, ce que les informations disponibles dans la basilique ne disent pas, c’est que Bertrade de Montfort était non seulement très belle, mais plus jeune de trente ans que le duc d’Anjou qui en avait obtenu la main grâce à un marchandage peu glorieux. De plus le bougre était surnommé le « rechin » tant il était revêche. Doit-on en conclure que la belle était consentante à son enlèvement?

Installée sur la gauche dans le transept nord depuis 1954, cette statuette en albâtre « Notre-Dame de Fleury » date du XIVe siècle. Plusieurs fois déplacée et ayant échappé à la Révolution, elle a repris sa place.

Pour tout vous dire, j’ai du mal à comprendre comment on peut vénérer une statuette!

Il faut descendre quelques marches pour atteindre le sanctuaire dans lequel quelques fenêtres laissent filtrer un peu de la lumière extérieure. Par ailleurs neuf ouvertures percées dans le mur de la confession qui nous séparent de l’église, permettaient de vénérer les reliques.

Les colonnes rappellent l’harmonie et la noblesse des grandes basiliques.

Cet appareil photo ne cesse de m’étonner par sa luminosité dans les lieux sombres!

C’est ici, dans la crypte, que les reliques de Saint-Benoît sont conservées. J’ai, pour l’occasion, découvert le sens du mot « châsse » qui est dans ce cas un coffre d’orfèvrerie dans lequel sont enfermées les reliques. Le saviez-vous?

Ceci dit ce n’est pas la châsse médiévale: elle a disparu.

Sur le chemin de la sortie, on ne peut pas manquer l’orgue qui, au regard du reste de la basilique, est bien jeune puisque construit en 1983. En fait c’est une restauration confiée à Alain Sals, facteur à Malaucène (au pied du Ventoux). Il possède 35 jeux et 500 tuyaux des XVIIe et XVIIIe siècles.

La coquille que vous voyez en bas de la photo est purement décorative.

En suivant la route à destination d’Orléans, nous arrivons rapidement à l’oratoire de Germigny-des-Prés. Si son architecture est un témoignage de ce qui se faisait du temps de Charlemagne, c’est surtout sa mosaïque qui vaut le détour. Hélas, trois fois hélas, la porte en est close! Mais nous avons trouvé une compensation! Le cerisier qui règne à l’arrière du jardin offre ses fruits à la discrétion de chacun.

A l’origine, cet oratoire était la chapelle privée de la villa, depuis disparue, de Théodulphe (750-821) (du grec Theos pour Dieu et Dulos pour esclave). Né en Espagne d’une famille de Wisigoth, il devient érudit, intime de Charlemagne et évêque d’Orléans, avec dans son périmètre de responsabilité, l’abbaye de Saint Benoît. Il va contribuer à développer l’éducation élémentaire prônée par celui qui a inventé l’école… Sa fin sera moins glorieuse puisque, disgracié et mis en prison à Angers, il y mourra.

C’est l’oratoire d’Aix-la-Chapelle qui a servi de modèle

Le retour va se faire au plus court, l’occasion de faire une petite pointe de vitesse. La pression d’huile est correcte. La température d’eau est constante. tout va bien si ce n’est le grincement sous le siège du conducteur.

130 kilomètres pour une sortie de déconfinement, c’est bien.

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

L’activité du Courtenay Auto Moto Passion ne se limite pas à organiser la bourse exposition de début avril. Plusieurs fois par an, le bureau propose aux membres, et aussi aux non membres, des circuits sur une journée dans un rayon de cent kilomètres autour de Courtenay.

En 2019, après la sortie sur Orléans, c’est en direction de Malesherbes que notre petit groupe s’élance en ce dimanche matin de juillet. Il y a ceux qui partent de Courtenay et ceux qui rejoignent Ferrières en Gâtinais, le point de rendez-vous.

Une fois tout le petit monde rassemblé, nous rejoignons Beaumont-en-Gâtinais pour la première halte. Peu le savent, mais la commune fait partie du département 77. C’est une forme de pénétration de la Seine-et-Marne dans le Loiret qui marque même le point le plus au sud de la région Île-de-France.

Bien que nous soyons un dimanche, l’église Saint-Barthelemy est fermée. Une des conséquences de la désertification des paroisses est de laisser les monuments historiques ouverts à la merci du pillage et autres malfaisances. Bien qu’il soit également non visitable, on peut cependant étudier les restes de l’ancien château. C’est Achille Ier (1536-1616), premier Président au Parlement de Paris, qui permet à la seigneurie de Beaumont d’être érigée en Comté en 1612. L’homme est aussi à l’origine de la construction de ce qui était en son temps un séduisant château, vendu après la Révolution en 1798 et 1804, puis en partie démoli. L’architecte de cet édifice reste inconnu, mais l’analyse d’un dessin daté de 1713 et conservé  à la Bibliothèque Nationale prouve l’influence des artistes italiens qui travaillaient à Fontainebleau à cette époque. Le château est inscrit au titre des monuments historiques depuis le

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Nous sommes une petite dizaine de voitures. C’est bien pour un club de moins de quarante adhérents. 

En face de l’ancien château, c’est la halle du XVIIIe siècle qui nous ouvre ses courants d’air. Prouesse de l’organisateur d’autant plus facile qu’il n’y a pas de porte dans une halle qui est donc ouverte à tous les vents! L’OSI rit encore de cette galéjade qui fleure bon l’Egypte! (OSIRIS bien sur).  

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Les greniers dont on voit un des accès en hauteur laissent à penser qu’on y faisait le commerce du grain.

 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

La halle est daté de 1775. Elle est en châtaigner.

 

 

 

 

 

 

 

 

Du château il ne reste plus grand chose si ce n’est le portail du XVIe siècle et les communs dont nous avons rapidement fait le tour. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

La place est toute à nous. Nos montures font l’objet d’une attaque du soleil qui darde ses rayons sur leurs carrosseries. Lionel, toujours positif, n’a pas cru bon de remettre son toit. 

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-1.jpg.

Nous sommes au nord est de notre base.

Nous prenons ensuite la direction de Yèvre-le-Châtel. Il est étonnant de constater que les locaux connaissent toujours moins bien que les touristes les curiosités de leur région, et un des intérêts de ces petites sorties est justement de travailler ce point faible. 

Forteresse médiévale du XIIIe siècle, la bâtisse est imposante dès la porte d’entrée passée. Sa construction remonte à l’époque de Philippe Auguste ou Philippe II de France. Son surnom proviendrait du fait qu’il est né au mois d’août. Tiens, au fait, moi aussi; mais restons simple. Si cependant l’envie vous vient de vous agenouiller en mon auguste présence, je ne m’y opposerai pas. 

Le château était sur la route stratégique reliant Sens (Agedincum) au Mans (Vindinum). 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Les guides disent que le château a été restauré. Un peu comme pour les voitures, le terme restauration peut revêtir plusieurs significations. Ici, point d’état concours mais plutôt des travaux qui permettent aux visiteurs de déambuler en sécurité. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

On peut en effet faire le tour d’une partie des remparts; et notre petit groupe, tel le peloton du Tour de France dans l’ascension de l’Alpe d’Huez, s’éparpille. Il faut dire que nous sommes presque les seuls visiteurs.  

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019. Auguste, Jean-Pierre salue: Ave César! 

Du haut des tours, une vue dégagée permet de constater la platitude de ce petit coin de Beauce. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Pendant que certains jouent les sentinelles, les autres inspectent les maigres plantations sur le plancher des vaches! C’est promis Joël, on organisera une sortie en Bourgogne, parce que pour les escargots ce n’est pas le bon endroit! 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Tout ce joli petit monde se retrouve pour visionner un film. Je ne peux pas tout dire, mais il n’est pas sûr que ceux qui ont usé ensemble leurs fonds de culottes sur les bancs de l’école de Courtenay aient été à l’époque aussi sages! 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Vous observerez sur votre gauche la classe à l’Italienne! Tout de blanc vêtu, je vous présente le pape des Fiat!

Après cette visite rondement menée nous retrouvons les autos stationnées dans un champ transformé en parking. Dans ce village classifié, les places de stationnement sont rares. Alpine et transalpine se sont retrouvées. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Il est vrai que le concept d’une tondeuse intégrée n’est pas tout à fait dénué de bon sens, quoique une faucheuse serait ici mieux adaptée. 

En regardant cette photo dans quelques années, on se souviendra de la convivialité d’un repas partagé sans distanciation sociale. Et vous le savez, un des critères d’une sortie réussie, c’est le repas. 

Je recommande ce restaurant de Malesherbes: l’Ecu de France. La terrasse y est fort accueillante, les parasols salutaires, et le menu fort convenable.   

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Vous noterez la bonne tenu alcoolique (et pas hydroalcoolique) de la tablée! 

En retard sur le planning, comme toujours, nous reprenons les voitures pour rejoindre le plat de résistance de la journée: l’Atelier Musée de l’imprimerie de Malherbes. Avec ses 5 000 m2 et ses 150 machines, c’est le plus grand d’Europe. 

Déjà, au siècle des Lumières, Monsieur de Malesherbes, directeur de la librairie du Roi, favorisait l’impression de l’Encyclopédie de Diderot à la papeterie de Langlée près de Montargis. Une partie des bâtiments de cette ancienne papeterie royale de Chalette-sur-Loing constitue maintenant l’usine historique d’Hutchinson, mais c’est une toute autre histoire. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

L’usine a bien changé depuis l’époque où cette gravure a été réalisée. 

Mais c’est au XXe siècle que le Malesherbois se voue à l’imprimerie et aux arts graphiques avec l’installation de grands noms de l’édition comme Bordas, Robert Laffont, Flammarion, et le développement des Imprimeries Maury. C’est donc tout naturellement ici que Chantal et Jean-Paul Maury, mécènes passionnés, ont imaginé -avec la complicité de l’association Artegraf- ce lieu unique et vivant de transmission des savoir-faire, gestes et techniques, de la composition manuelle de Gutenberg à l’impression numérique d’aujourd’hui.

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Connaissant un des membres de l’association, notre visite était annoncée et un guide réservé. 

Comme indiqué plus haut le parcours pédagogique débute à Gutenberg. Il met au point une technique de production de caractères en métal, interchangeables, égaux et reproductibles. La presse est à bras (un peu comme un pressoir à vin). L’encre est moins fluide que celle utilisée par les copistes. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Mieux qu’un puzzle! 

Imaginez le temps nécessaire pour mettre bout à bout tous les caractères nécessaires à la constitution d’un page! Dyslexiques s’abstenir! 

Le premier ouvrage réalisé de la sorte est la Bible en 1455. 

Il compte 3 350 000 signes!  

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Il faudrait un livre complet pour reprendre et illustrer l’ensemble des machines. Ce n’est pas l’objet de cet article. Offrez vous le temps d’une journée une visite. 

En ce qui nous concerne, notre guide, très compétent, n’hésite pas à mettre la main à la pâte (à papier bien sûr!). 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Le circuit nous amène aux machines plus récentes, mais tout aussi impressionnantes. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Ces machines fonctionnent. 

Si vous savez déchiffrer à l’envers, pouvez-vous deviner à quelle ville correspond ce plan? 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Ce plan est celui de Montmartre. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Saviez-vous qu’Honoré de Balzac avait fait faillite après avoir pratiqué le métier d’imprimeur pendant deux ans? Une de ses publications est “L’art de mettre sa cravate de toutes les manières connues et usitées, enseigné et démontré en seize leçons, précédé de l’histoire complète de la cravate” (1827) par le baron de l’Empesé. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Toute bonne chose a une fin et après ces plus de deux heures de visite, nous remontons en voiture. Il reste encore une visite.

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

François, motard en anciennes, s’est pour la première fois joint à nous en compagnie de Jean-François, mais le sourire n’était pas inclus dans l’inscription!  On le précisera dans le formulaire la prochaine fois. 

 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Nous sommes revenus dans le 77. 

C’est l’église Saint-Mathurin de Larchant. Saint Mathurin était un jeune prêtre-confesseur du IIIe siècle, reconnu pour ses pouvoirs surnaturels liés à la délivrance des possédés et des fous. Le lieu devient donc une destination de pèlerinage. Le Chapitre de la Cathédrale Notre-Dame de Paris y fait édifier, à la fin du XIIe siècle, une église monumentale. Le portail de la tour nord ressemble à s’y méprendre à plusieurs portails de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Il aurait été construit par les mêmes « tailleurs d’images ».

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Le dimanche matin, lors des plus longues sorties du club de cyclotouristes local, nous faisions halte dans ce village. Je n’avais conservé en mémoire que le souvenir de ruines, et il faut dire qu’à première vue cela semble une évidence.

Et puis, en ce mois de juillet 2019, je dois avouer avoir découvert une autre partie de cette basilique: celle qui est toujours fonctionnelle.

Construit entre le XIIe et le XVIe siècle, cet édifice gothique, classé aux monuments historiques par Prosper Mérimée, recèle encore de beaux restes. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Les vitraux sont modernes. Ils datent de 1989 et sont l’oeuvre du maître-verrier Sylvie Gaudin,. 

Une association locale y fêtait je ne sais quel évènement, à grand renfort de musique. Très gentiment nous aurons même droit à un verre de l’amitié. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Il est l’heure de se séparer. Chacun reprend le chemin de son « chez soi », avec le sentiment d’une journée réussie et enrichissante. 

L’OSI ratatouille un peu. En fait elle cale à chaque ralentissement. Ce problème a été réglé depuis, je vous rassure. 

Balade club Courtenay Auto Moto Passion juillet 2019

Automobile ancienne à votre service