Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

 Le salon Epoq'auto laisse la part belle aux clubs, qu'ils soient régionaux, ou qu'ils soient clubs de Marques.

Il y avait trois véhicules Hotchkiss exposés cette année: un camion et deux voitures. Ces dernières étaient proposées par un club de Savoie: Le Cheval Mécanique. Créé en 1979, son emblème illustre bien son nom. Sur fond de montagnes stylisées, il prend en grande partie le plan d'une invention de Joseph Mille dont le brevet date du 6 juillet 1897  intitulé : «tracteur à  pétrole ou à  vapeur s'adaptant à  toutes voitures».

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Le sous titre renferme un jeu de mots: Tac pour l'abréviation de Tacots, mais aussi "les Tac" le surnom des habitants de Sallanches.

Le club organise tous les ans, à la fin du mois de juin, un Rallye fort sympathique: Le Rallye du Mont Joly. Il est réservé aux voitures antérieures à 1949 et rayonne autour d'Aix les Bains.

Bref, le club avait apporté deux Hotchkiss. Tout d'abord, une AM80 S de 1931, issue de la collection de Jean Marie Lacroix.  En 2016 une voiture de ce type a participé au Rallye Mont-Joly.

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

La voiture est même équipée de trappes latérales pour les clubs de Golf!

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Roues à Rayons et siège de belle mère. 

Certes, la capote masque un peu la route, mais ....

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Très belle restauration.

L'Amilcar Compound est bien badgée Hotchkiss puisque depuis 1937 une partie importante des actions de la maison Amilcar a été transférée chez Hotchkiss.  Mais ce qui est le plus étonnant c'est que Hotchkiss ne produisait pas de petites voitures, et n'utilisait pas la technologie de la traction avant.

La couleur orange d'une partie de la voiture, reprend une peinture spéciale réalisée en son temps sur une Compound pour un concours d'élégance. Elle n'était pas du tout au catalogue Amilcar.

Les Hotchkiss présentent à Epoqu'auto 2017

A la mise en scène, on reconnaît l'origine savoyarde du club. 

L'Amilcar Compound est l'oeuvre de l'ingénieur Albert Grégoire, souvent cité sur ce site, tant son ingéniosité était en avance sur son temps.

Vous observerez que la direction est à gauche, et non à droite comme sur les Hotchkiss. Par contre c'est exactement le même volant que sur ma 686S49.

Le châssis est en Alpax, un alliage d'aluminium et de silicium, qui grèvera les coûts de fabrication.

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Sur les Compound, le tableau de bord et les hauts de portières étaient en métal et peints imitation bois.

Sortie en 1938, la voiture ne bénéficiera  d'un moteur à soupapes en tête qu'en 1939.  On remarque sur la photo que le propriétaire a pris quelques libertés, et pas seulement avec les couleurs. La petite pompe à eau électrique est le prix à payer pour assurer correctement le refroidissement du bloc. Dans les conditions actuelles de circulation, la circulation d'eau par siphonnage trouve ses limites!

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Et puis bien sûr, comme chaque année, le club Hotchkiss tenait un stand, certes moins animé que celui de la plupart des clubs, mais dont le véhicule exposé ne manquait pas d'originalité: un camion PL 25 à Chassis long.

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Le stand du club Hotchkiss. 

Après la Grégoire, ex François Mitterrand,  exposée l'an dernier, cette bétaillère crée la rupture, mais les camions Hotchkiss ont marqué leur temps et je trouve bien de les montrer.

Les Hotchkiss présentes à Epoqu'auto 2017

Les PL 20 et les PL 25 étaient motorisés par un 4 cylindres de 2,3 litres, développant 62 CV. La charge utile était de 2,5 tonnes. Seul le PL 26 sera doté du 6 cylindres de la marque.

Automobile ancienne à votre service

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous pour ne rien rater