Manoir de L'Automobile de Lohéac

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Manoir de l'automobile de Lohéac

Le Manoir de L'Automobile de Lohéac, c'est un lieu énorme. C'est monumental. C'est gigantesque. C'est fou. C'est monstrueux, on est dans la démesure et c'est bien!

On y annonce 400 voitures exposées mais c'est bien plus que cela. Non pas que je mette en doute le nombre de véhicules, mais

  • Parce que de l'extérieur on n'imagine pas ce que l'on va trouver,
  • Parce que il y a bien plus que des bagnoles: Il y a toutes les affiches, objets, modèles réduits et autres mises en scène,
  • Parce que les bâtiments, construits pour l'occasion dans le style Breton (Granit est mon maître) et agrandis au fil du temps, laissent à penser au visiteur que cela n'est jamais fini,
  • Parce que il y a un mélange de tout: des ancêtres aux formules 1 en passant par des avions ou bateaux de course..,
  • Parce que il faut tellement de temps pour en faire le tour, qu'il y a sur place de quoi se restaurer d'une galette et d'une bolée de cidre pour reprendre des forces et repartir à l'attaque.
  • Parce que on n'y voit pas de gardien, même si le "Manoir" doit être truffé de caméras.
  • Enfin parce que le droit d'entrée est juste de 12€ ce qui est ridicule au regard de la valeur marchande qui s'offre à nos yeux et du travail nécessaire pour obtenir ce résultat.
    • Un constat cependant : les voitures semblent toutes avoir été restaurées parfois un peu trop, mais ce n'est qu'un avis personnel.
Manoir de L'Automobile de Lohéac

La chapelle des Moteurs

Je pourrai faire de multiples articles, sur les différentes salles. Ce serait long, très long et de toute façon incomplet et rébarbatif comme peut l'être un catalogue.

Je vais plutôt essayer de vous donner envie d'y aller, ou d'y retourner, car je pense que l'endroit vit et évolue au fil des ans, et qu'il est tellement riche qu'une visite ne peut suffire. Et puis même comme cela cet article va être long.

Le Manoir de L'Automobile de Lohéac, ce sont quelques ancêtres, comme ce tricycle Léon Bollée de 1896. Souvenez vous des 110 ans du circuit de l'ACF, en juin dernier. Il y en avait un qui roulait ce jour là.

Le Manoir de L'Automobile de Lohéac,

Sans doute le plus ancien véhicule du Manoir.

Ce Manoir, ou autrement appelé village de l'Automobile, existe à l'initiative de Michel Hommell, bien connu dans le monde de la presse et de la compétition Automobile. Parmi les voitures de la photographie suivante, il y a deux Renault NN.

DSC01356

Tir groupé: Renault NN, Samson Val 34 de 1927 & Citroën 5 HP de 1922.

Je vous parle des NN, parce que c'est par une NN que Michel Hommell a débuté sa collection dès l'âge de 18 ans.  Il est né en 1944, cela remonte donc à 64 ans. 400 voitures en 64 ans cela fait donc une moyenne de plus d'une voiture par mois. Qui dit mieux ?

Sa première n'est pas une des deux qui sont exposées, mais elles sont de la même époque.

DSC01357

Renault NN de 1923 et 1924.

Curiosité: TRACTA, du latin tracter, Tracta, Tracta, Tractam, Tractae, Tractae Tracta...

Mais à l'origine on parlait du joint homocinétique inventé par Pierre Fenaille et son associé Jean-Albert Grégoire, pour l'entraînement des voitures à traction avant Tracta. La société Tracta fut fondée en 1927 par les deux compères. Quand dans l'article du musée de Châtellerault, je vous disais que J.A .Gregoire était visionnaire...

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Tracta 1933 type D2

La De Dion qui suit sera produite à 3000 exemplaires. De Dion fabriquera 350 types de véhicules et déposera 400 brevets.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Mono Cylindre De Dion Bouton type L

Il y a plusieurs Panhard disséminées dans le musée. Celle ci, de 1914, sera présentée en 1912 avec de nombreuses améliorations comme entre autres les roues amovibles, et un démarreur Dynastar.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Panhard X19 de 1914 10 cv 65 Km/ h

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Panhard PL17 de 1961 et F65 de 1964

Il fut produit 4700 Panhard Junior. Cette automobile avait volontairement été pensée pour les jeunes.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Modèle Panhard Junior de 1953

Je ne crois pas avoir jamais vu autant d'Alpine rassemblées en un même lieu (pas en nombre de voitures, mais en modèles): de la M63 aux dernières A310.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

A gauche le coin des Alpines Bleues

Par exemple je n'avais jamais vu de d'A110 cabriolet, pas plus que de GT4.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Raretés A110

Et puis il y a les rouges...et la blanche.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

L'angle des Alpines modèles A106 (à droite de l'image) et A108

De l'autre côté, les deux A310, 1600 VE et V6, pour une puissance respective de 140 et 150 cv.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

A 310

Ici encore j'ai découvert une curiosité: une barquette qui m'était inconnue, la Renault Rispal. Pour la petite histoire, Raymond Rispal, mécanicien de son état à Villeneuve d'Ornon, après avoir couru sur Renault 4cv (Monte-Carlo 1951) et Renault Frégate (Monte-Carlo 1952), achète une base de 4cv et se construit une barquette carrossée par Sourgen.

En 1955, après l'accident sur Le Mans, la réglementation des voitures découvertes change et R.Rispal greffe un toit de Dauphine à l'envers (pas la dauphine, le toit). Même pas peur!

Après 60 ans de compétition automobile, Raymond Rispal est décédé en 1999.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Exemplaire unique sans le toit

Manoir de L'Automobile de Lohéac

"Le Papy volant" au volant de sa Rispal avec le toit de Dauphine posé à l'envers, en 1958

Le coin du groupe B. la collection des voitures groupe B présentées au manoir a vocation à rendre hommage à  tous ceux qui tentèrent et réussirent à" domestiquer 450 à 500 chevaux sur les chemins de l'impossible" (sic).

Vous apercevez au fond à gauche, un écran sur lequel sont projetées en continu des images spectaculaires de Rallyes, avec en particulier des images des pieds de pilotes en action.... Même les anglais qui étaient assis au premier rang étaient impressionnés!!

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Audi, Lancia, Renault, Peugeot, Ford... elles y sont toutes.

Et quand on parle de cavalerie, la Peugeot 908 qui suit est arrivée deuxième au 24h du mans 2011. Le huit cylindres développe 550 chevaux.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Peugeot 908 HDI FAP

Mais ce musée réserve bien d'autres surprises, comme les deux salles réservées aux modèles réduits sur 5000 m2!!!

Un seul mot: admiration! L'idée? créer un musée dans un musée. Objectif réussi.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Une des salles de l'espace maquettes dans une lumière tamisée

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Admiratif devant la qualité du travail!

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Une des nombreuses vitrines murale

On y trouve en particulier de nombreux Dioramas dont certains traitent de la première guerre et de la seconde guerre mondiale

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Reconstitution militaire

Même le tour de France fait l'objet de deux reconstitutions (un peu naïves et chargées à mon goût).

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Tour de France.

Une petite dernière pour la route?

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Vitrine Alfa Roméo avec mélange d'échelles.

Mais au Manoir de L'Automobile de Lohéac on passe du monde des Minimoys à celui de la démesure dimensionnelle.

Premier exemple: l'Offshore Colibri de Didier Pironi.  Le 23 Aout 1987, l'aventure s'arrêtera avec l'accident qui causera  sa mort, mais aussi celle de Jean Claude Guenard et Bernard Giroud (journaliste à TF1) qui étaient tous les deux à bord.

Le monstre a été restauré par le manoir de l'automobile de Loudéac avec la collaboration des amis de Didier Pironi, ses partenaires de l'époque et bien d'autres.

Je dis monstre parce que l'engin était équipé de deux moteurs V12 Lamborgini de 720 CV chacun.

Vitesse maximum? environ 160 Km/h si le bateau ne s'envole pas avant.... A cette vitesse l'eau est dure comme du béton.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Colibri de Didier Pironi et Jean Claude Guenard

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Didier Pironi

L'engin est tellement long qu'il déborde sur la salle suivante. Mais je pense que c'est volontaire.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Cette fois ci c'est un nez pointu!

Origine de la motorisation oblige, le Colibri partage la salle avec une superbe salle consacrée ...

aux Lamborghini (what else ?)

On y trouve presque tous les modèles depuis la 350 GT (en 1964) jusqu'à la Diablo: Islero, Espada, Miura, Jarama, Urraco, Countach, Urraco, et Jalpa. Il manque juste une 400 GT et une Silhouette pour avoir la collection complète. Ces voitures à l'esthétique reconnaissable sont tout simplement magnifiques d'élégance!

Faites moi penser à aller voir le Musée Lamborghini un de ces jours à  Sant'Agata en Emilie Romagne.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Incontournable la salle des Lamborghini. Il y en a même une petite!

Manoir de L'Automobile de Lohéac

La première

Une de mes favorites: Mura S de 1970

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Coup de cœur

Mais revenons à la démesure de certains engins exposés, comme ce Dragster Top Alcool de 2500 cv qui atteint les 400 Km/h en .....6 (six) secondes.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Autre nez pointu. « Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme… En variant le ton, -par exemple, tenez, agressif : « Moi, Monsieur, si j'avais un tel nez, Il faudrait sur-le-champ que je me l'amputasse ! » Bien sur mais tu te retournerais comme une crêpe (bretonne bien sur), couillon, dirait le marseillais!

Ou cet avion, accroché au dessus de la voiture qu'Hubert Oriol a utilisé pour un Paris Dakar?  et surtout comment est il rentré? (pas Didier Oriol mais l'avion)

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Que diable fait cet avion en ce lieu temple de l'automobile ?

Et avoir l'idée de récupérer les morceaux d'une Bugatti EB accidentée au cours des 24 heures du Mans 1994 pour en faire un panneau mural ?  Un peu comme une compression de César, mais en plus aéré.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Puzzle Bugatti EB

J'ai choisi comme première photo de cet article une de celles de la salle des moteurs, pour son coté solennel : une forme de Chapelle, les murs en granit, un faux moine qui veille....

En son centre trône un moteur de 40 CV Renault de 1924. Tout autour sont positionnés des moteurs certes plus petits mais représentatifs.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Moteur Renault 40 cv 1924 6 cylindre 9120 cm3

Par exemple, côte à côte, un moteur de R8 Gordini (1965) et un bloc Peugeot 6 cylindre de 1928 (à gauche).

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Faire mieux avec moins de cylindres.

Mais le plus extraordinaire à mes yeux, ce sont les panneaux de verre qui reprennent la chronologie des moteurs de toutes les marques depuis 1650 !  Mes yeux me disent aussi que la lisibilité n'est pas au top, mais quel travail!

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Tableau chronologique des moteurs

Dans la famille Peugeot, je voudrai un cabriolet

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Collection de cabriolets Peugeot. petit jeux des devinettes.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Peu courante 601 de 1934 entre une 302 et une 301

En face des Peugeot, les Citroën, bien sur.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Pour faire plaisir à Michel! Spéciale dédicace

Mais quand on parle Citroën on pense aussi Maserati et donc SM

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Deux moteurs Maserati dans deux voitures bien différentes

Et puis un nouveau hall, mélange de culs pointus, de très belles limousines, d'Américaines et de bien d'autres.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

En poursuivant la visite, culs pointus sur la droite et limousines sur la gauche

Par exemple cette "petite Rosalie" de 1933 détentrice du records des 300 000 Kms à 93 Km/h de moyenne.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Petite, petite, c'est une façon de parler...

Ou cette plus modeste "Benjamin" de 1924 sur fond de Zèbre. En juin 1922, des cyclecars Benjamin remportent la course Paris-Les Pyrénées-Paris

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Benjamin 1924.

Ou Cette curiosité: ANTONY de 1922: 750 cm3, bi-cylindre. Motorisées par des Scap ou des Ruby.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Encore une marque méconnue qui périclitera très vite.

Au même rang que ces somptueuses Rolls et autres Packard, trône une Renault Reinastella, 8 cylindres de 1930. Preuve qu'à une époque les marques françaises pouvaient produire du haut de gamme!

Manoir de L'Automobile de Lohéac

aa

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Renault haut de gamme

Ah j'ai failli attendre! Je désespérais de trouver une Hotchkiss. En fait il y en a deux. Celle ci est un modèle Vichy, dans la catégorie des limousines. l'espace au places assises arrière était très confortable.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Modèle d'avant guerre avec déjà des particularités d'après guerre comme le moteur d'essuie glaces en bas dans le compartiment moteur et non en haut du parebrise dans l'habitacle.

L'autre est dans la partie de l'étage réservée plus ou moins à l'espace Hippomobile, affublée d'une roulotte.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

AM80 de 1931. 6 cylindres Hotchkiss de 3015 cm3

Cette magnifique Panhard était exposée au rétro mobile 2008.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Panhard X73 coupé Vulka 6 cylindres 2861 cm3 1931

Nouveau hall, nouvelle période avec une riche collection de Facel Vega

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Museau caractéristique à nulle autre marque pareille.

Quand on parle museau, vous vous souvenez de celui du Colibri qui dépassait? Devinez dans quelle salle ? celle des Ferrari....

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Salle du cheval cabré

Comme pour narguer la 250 berlineta SWB de 1960.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Il n'y a pas que le rouge qui va aux Ferrari et il n'y en a qu'une. L'autre n'est qu'un effet de miroir.

Mais il n'y a pas que les Ferrari qui sont en rouge.

Une curiosité à coté de la Talbot: Une Sabra Sport cabriolet de 1963. C'est une voiture Israélienne motorisée par un 4 cylindres Ford puis en fin de carrière par un 6 cylindres Triumph.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Grand porte à faux avant!

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Très jolie CG de 1972

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Presque aussi belle que celle de Super Patrick.

Une nouvelle curiosiosité: Brissoneau et Lodz cabriolet Louis Rossier.  La marque, initialement spécialisée dans le ferroviaire,  a également réalisé en petite série des carrosseries de voitures de sport, dans les années 1950 et 1960, pour les marques Renault et Opel. La coque mécano soudée était fabriquée et assemblée à l'usine de Creil.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

En second plan une Renault Autobleu,  accessoiriste automobile français connu pour ses tubulures d'admission augmentant la puissance des moteurs de 4cv.  Au Salon de Paris 1953, Autobleu lance ce coach dessiné par Ghia sur une base de Renault 4 CV.

Comme nous sommes dans l'antre de Michel Hommell... on retrouve forcément la collection des différentes Hommell produites, berlinettes ou barquettes.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

bb

Manoir de L'Automobile de Lohéac

A

Quelques motos très rapides pour Samuel:

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Tout ce qui peut aller vite est présent.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Honda 6 cylindres type CB1 qui aurait pu être à Courtenay cette année.

Mais l'apothéose, c'est l'espace Formule 1: presque 20 voitures alignées un peu comme un départ, dans une galerie dont les côtés sont des hommages aux plus grand pilotes. Une salle où les amateurs de F1 peuvent passer une heure ou plus.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Elles y sont toutes ou presque: Ferrari, Larrousse, Ligier, JS, Lola, Matra, MS, AGS, MC Laren, Osella, Renault, Williams....

Comme cette Ligier de 1991

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Moteur V12 Lamborghini 3500 cm3 680 cv pilotes: E.Comas & T.Boutsen

Ou cette Jordan,

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Jordan 195 V10 Peugeot 750 CV
Pilotes: R.Schumacher & G.Fisichella.

Ou encore cette AGS,

Manoir de L'Automobile de Lohéac

AGS JH22 8 cylindres 3500 cm3 650 CV Pilotes: P.Fabre & R.Moreno

Quant à la galerie de portraits

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Graham Hill, champion du monde 1962 - 1968

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Notre Alain Prost national

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Jacques Villeneuve champion du monde 1977

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Emerson Fittipaldi Champion du monde 1972 - 1974

Bien que ce ne soit pas une partie importante du Manoir, n'oublions pas les véhicules amphibies.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Salles des voitures amphibies

Curiosité: Une SALMSON équipée d'un moteur électrique !

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Salmson Amphibie à moteur électrique

Pour conclure, une grande partie de l'étage est consacrée à des reconstitutions, échèle 1, de scènes hippomobiles et des échoppes et scènes de la vie d'avant.

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Voiture à cheval non vapeur

Manoir de L'Automobile de Lohéac

Encore une fois c'est une Citroën 2cv qui est mise en scène

Quitte à me répéter, ce Manoir de L'automobile de Lohéac (FR35) mérite une visite, pour la richesse et la grande variété de ce qui est exposé.

 Manoir de L'Automobile de Lohéac

Musées automobiles

 

 

 

One comment on “Manoir de L'Automobile de Lohéac”

  1. Bonjour a vous,
    De retour du musée, on s'aperçoit tout de même que les plus beaux fleurons de la collection ont disparu au fil du temps.
    Je reste un peu sur ma faim
    C'est assez loin de tout, et compte tenu des frais induits, bien réfléchir avant de faire le déplacement

Répondre à Thierry Chouquet Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous pour ne rien rater