à votre service
Voiture 1 Osi Hotchkiss

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

La marque Hotchkiss est presque toujours représentée lors des traversées de Paris, bien que cette génération de véhicules ne soit pas particulièrement adaptée au trafic en ville, et à ses embouteillages.

En ce mois de juillet 2016, ce ne sont pas moins de 4 voitures que l’on pouvait admirer dans les rues de Paris.

En premier, Claude Delagneau.

Après une carrière de cinq années comme Officier Parachutiste, dirigeant d’entreprise dans divers secteurs, il devient Maire de sa commune de Melz-sur-Seine, en Seine et Marne pendant 31 ans. Il commence à s’intéresser à la voiture ancienne en 1977, tout simplement… pour animer sa fête communale ! Il se met alors à penser «Club», fonde les Routières de Jadis et crée les 24 Minutes de Blunay. Puis, devenant propriétaire d’une Hotchkiss, il rejoint naturellement le Club éponyme pour en devenir président de 1983 à 2002.
C’est en 1984 qu’il est élu Administrateur de la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE), ce qu’il est toujours aujourd’hui. Elu Trésorier, puis Délégué Général, il la présidera pendant 20 ans (1994/2014). Il a également représenté la France à la Fédération Internationale des Véhicules Anciens (FIVA) dont il a été Vice-président de 1996 à 2008.
Collectionneur dans l’âme, Claude est toujours propriétaire de plusieurs voitures. Pour terminer ce portait d’un homme qui a voué sa vie à la défense de la voiture ancienne, cette activité menée avec conviction lui a valu de nombreuses décorations comme par exemple Chevalier de la Légion d’Honneur ou Chevalier de l’Ordre National du Mérite. Il pourra ajouter à son crédit d’avoir été juge lors du premier Chantilly Arts & Elegance Richard Mille.

Dès 5h00 du matin, Claude est parti le matin même de son domicile de Seine et Marne pour rouler parmi nous.

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Claude Delagneau et son épouse dans leur Hotchkiss 686 PN Monte-Carlo de 1938

Les prévisions météo laissaient planer un léger doute, mais au final, c’est sous un temps très agréable que la traversée estivale de Paris s’est déroulée. On devrait d’ailleurs plutôt parler des bouchons estival.

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Profiter des arrêts pour laisser refroidir le moteur

 

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

6 cylindres en ligne, carburateur Solex. Ventilateur à 4 pales.

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Cache culbuteurs chromé

Membres du Club Hotchkiss, Yves G et Geneviève P étaient aussi présents mais avaient choisi une Mercedes de 1976

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Anjou 1951 de Frederic M.

Si vous vous souvenez, cette dépanneuse était déjà présente lors de la traversée hivernale de janvier 2016. Pour ceux qui sont allés à Rétromobile 2016, le club Hotchkiss l’exposait sur son stand.

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Dépanneuse Hotchkiss 411 de Philippe B.

Enfin, Jean Pierre et Brigitte étaient venus du 92 dans leur Anjou Cabriolet de 1954.

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Jean Pierre et Brigitte S et Nicole M.

On aurait même aperçu la Grégoire Grise de Jean Paul et Joelle B.

Hotchkiss à La traversée de Paris estivale 2016

Musées automobiles

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *