à votre service
Osi Hotchkiss 2 CV

Peugeot type 1525

Musée de l’aventure Peugeot les utilitaires

Musée de l’aventure Peugeot les utilitaires

Vous l’avez compris, le musée de l’aventure Peugeot est tellement important, que faire un reportage unique serait long et fastidieux, tant pour moi que pour vous: un catalogue. Les avant guerre, c’est fait, place à un nouveau thème.

On va donc ici feuilleter ensemble l’album des utilitaires présentés.

Et quoi de plus beau qu’un camion de pompier pour commencer? Ce type 153 date de 1915. Fabriqué à l’usine d’Audincourt, il sera livré aux établissements Lorraine Dietrich à Argenteuil après la fin de la guerre de 14-18. Au départ c’était un Torpédo, transformé par la suite en véhicule de Pompiers.  Il est équipé d’une réserve d’eau et de la tuyauterie Ad Hoc.

Ce qui est drôle, c’est que le type 153 carrossé par Henri Chapron était considéré comme la star du show biz. Comme quoi, de la limousine de luxe au camion de pompiers, il n’y a qu’un petit pas.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Type 153 camion Echelle de 1915

Mais il a encore plus vieux, comme ce Break de 1894 qui est un des premier véhicules de transport de personne. C’est l’équivalent d’un minibus: 7 passagers + le conducteur. Les roues sont encore à bandeau plein. Michelin ne testera des pneumatiques à chambre à air que l’année suivante. Toute ressemblance avec un engin hippomobile n’est pas une coincidence.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Type 10 de 1894. Il n’en existera que 3 exemplaires. Moteur deux cylindres en V de 3,75 CV.

En 1905 le style des utilitaires change pour se rapprocher des silhouettes automobiles et non plus Hippomobiles. Les moteurs sont à l’avant et les volants apparaissent.

A gauche de la photo un type 64 de 1905 dont la charge utile est de 1200 Kgs.

Au milieu, un type 1525 bâché de 1917. C’est un des 6000 camions qui ravitaillèrent le front pendant la grande guerre. Très rare, il faisait partie de la collection privée d’un collectionneur ardéchois avant d’être acquis par le musée en 2007. Charge utile de 4 tonnes, à 30 Km/h.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Camion type 64 de 1905 (jaune) et type 1525 (gris) à roues arrières jumelée.

On trouve quand même plus moderne (si l’on peut dire), avec ce fourgon DA4 de 1958, qui n’est ni plus ni moins que le CPV de Chenard et Walker que Peugeot motorisait déjà avec le 4 cylindres 1133 cc de la 202. Dans un premier temps, le moteur devient celui de la 203 (1400 cc pour 45 CV), puis c’est celui de la 403 qui est monté. Une motorisation diesel viendra renforcer la gamme en 1959.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

La charge utile est de 1400 Kgs.

Un petit saut dans le temps. Le J7 est lancé en 1965.  C’est un véhicule monocoque, traction avant à cabine avancée. Les portes avant sont coulissantes et une multitude de versions va lui permettre de répondre très largement aux besoins.

Celui exposé date de 1978. Il est aux couleurs du FCSM, le club de foot de Sochaux-Montbeliard. What else au pays de la saucisse et du Conté?

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Comme tous les véhicules exposés, ce J7 est en parfait état de présentation.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Je ne sais pas si le tissu est conforme à l’origine, mais il ne passe pas inaperçu!

Pour continuer, deux Boulangères. Le terme était utilisé pour parler de fourgonnettes. Certains modèles réduits, les mettent en scène chargées de sacs de farines. Peut être est ce là l’origine… En résumé c’étaient des utilitaires légers.

De droite à gauche, une 201 T de 1933. Ce sera la dernière année de production après 1676 exemplaires. 4 cylindres de 1122 cc. 750 kg de charge utile et 23 Cv pour les trainer à 60 Km/h.

Puis une 302 SK3 de 1937. Il n’en sortira des chaines que 450 exemplaires. La charge utile passe à 800 Kg et les 43 CV propulse l’auto à 70 Km/h.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Si Marcel Pagnol avait doté Raimu d’une Boulangère pour promener madame, peut être que la sienne ne serait pas partie! qui sait.

Cette très élégante 202, UH, est en fait une sorte de limousine commerciale. Elle est conçue pour transporter rapidement (85 Km/h !!)  4 personnes et 250 Kgs de bagages. produite en 1948, ce serait la difficulté à trouver de l’acier, qui expliquerait la carrosserie en bois, matériau plus disponible juste après la guerre .

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Production de 1947 à 1949 pour à peine plus de 3000 exemplaires.

On change de décennie pour passer aux années cinquante, avec ces deux 203.

La grise est une limousine pour famille nombreuse de 1956, transformée en voiture publicitaire. Elle a parcouru deux fois le tour de France auto!

La rouge a été produite de 1949 à 1954.  Malgré ses modestes cylindrée et puissance, l’engin pouvait filer au secours d’autrui à plus de 110 Km/h.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

203 U8 rouge appelé Paquet de tabac ou 203 familiale publicitaire

Le souvenir que je garde de la 404 camionnette bâchée, est l’image du maçon de mes parents qui en sortait deux sacs de ciment, un sur chaque épaule! Celle présentée est de 1987, donc une des dernières puisque la production a été stoppée en 1988. Produite à plus de 800 000 exemplaires elle est toujours présente en Afrique. C’était avec la 504 du même genre, l’époque ou Peugeot régnait en maître sur le continent africain.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Charge utile de 1 tonne. Moteur 4 cylindres 1618 cc. 62 CV de puissance.

Pour finir, et puisque nous parlons de la 504, en voici une peu ordinaire: c’est celle choisie par le pape Jean Paul II lors de ses voyages à Lyon en octobre 1986 et en Alsace Lorraine en 1988. En conséquence de l’attentat de 1981 les parois ont été blindées.

Pour mémoire, en 1980, c’est dans une SM aménagée que Jean Paul II avait circulé à Paris.

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires

Adaptation d’une base pick up. Le moteur est le 1600 cc normal.

 

Musée de l’aventure Peugeot les utilitaires

Musée de l'aventure Peugeot les utilitaires