Auto ancienne

à votre service

Osi Hotchkiss 2 CV

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre, Rochetaillée-sur-Saône. 

 Henri Malartre travaillait dans la démolition automobile. C’est en conservant certains modèles destinés à la casse que sa collection débute dans les années 1930. 

Cachée en Isère pendant la guerre, la collection est protégée. Henri Malartre, lui, rentrera en résistance, sera capturé et torturé, mais survivra.. 

Après la libération il continue à développer sa collection et en expose une partie dans les locaux de son entreprise. 

Face au succès, avec l’aide du maire de Lyon de l’époque, Louis Pradel, l’idée d’un Musée nait et devient réalité à Rochetaillée-sur-Saône, dans le château. On y retrouve de nombreux exemplaires de constructeurs lyonnais.

Comme son nom l’indique, Rochetaillée-sur-Saône est située en bord de Saône, à 12 kilomètres au nord de Lyon.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Petite ville de 1500 habitants environ

Des hauteurs du château, on profite d’un fort joli panorama sur les Monts d’Or, dont le point culminant est le mont Verdun (626 mètres).  

Musée de L'Automobile Henri Malartre

La petite excroissance tout en haut au milieu est le radar de surveillance aérienne. 

Autant vous le dire tout de suite, ce musée est très spécial. Ce ne sont pas les pièces de collection qui le rendent si particulier, mais le cadre. Ce n’est pas le premier château à offrir aux visiteurs une collection d’automobiles ou de motos, mais c’est le seul dont les salles d’exposition sont totalement inadaptées à l’accueil de pièces encombrantes.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Sa construction remonte aux premiers temps féodaux. Incendié en 1562, le château est reconstruit au XVIIe siècle.

Le musée Henri Malartre est en effet le seul musée à avoir pris place dans les salles d’un château, et ceci quel que soit l’étage.

Tous les véhicules, que ce soit l’échantillon que je vous propose ici ou ceux que vous ne verrez pas dans ce reportage, ont du être démontés puis remontés sur place, car les accès aux étages rendent impossible les manutentions. Jugez plutôt par vous même! Ne rêvez pas, il n’y a aucun monte-charge. Tout a été transporté par les escaliers, mais en pièces, façon puzzle. 

Cette Hugot de 1897 carrosserie « Petit Duc » a été réalisée en osier. Ces voitures étaient vendues en Grande-Bretagne  sous le nom romantique de « Paris ». Les premières Hugot furent de petites voiturettes équipées d’un moteur De Dion de 2,25 CV et d’une boîte à 2 vitesses.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Le moteur est un petit mono cylindre de 3,5 CV. Attention, l’osier ne résiste pas très bien à la pluie et est très inflammable.  

On ne trouve que des véhicules très anciens, voitures, motos ou vélos. Dans le classement par période, le château ne propose que des ancêtres, comme ce tricycle De Dion Bouton de 1900.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Construit pendant 10 dans, ce mono-cylindre bénéficie d’une transmission directe. Le carburateur est à léchage, c’est à dire qu’il est composé d’un réservoir d’essence dans lequel pénètre un tube destiné à renouveler l’air aspiré par le moteur. Le mélange air / essence est donc assuré par l’évaporation de cette dernière. L’allumage fonctionne par rupteur.

De nombreuse salles sont consacrées aux vélos de tous types. Une très belle collection.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Tricycle Coste 1909, type sociable car les places sont côte à côte. Cette architecture est forcément plus conviviale. Elle me rappelle celle des femmes enceintes qui nagent de concert à la piscine !

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Tricycle de type SALVO, dénomination donnée aux tricycles équipés de deux grandes roues motrices à l’arrière et d’une petite roue directrice à l’avant. Le pédalage se fait par vilebrequin .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce musée est remarquable par les pièces uniques ou atypiques que l’on peut y découvrir. Je prends comme exemple cette bicyclette  » La Souplette » de 1895. Le cadre est en bois. Seule la fourche est en métal et les assemblages sont réalisés par ferrure.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Les jantes sont également en bois.

Au dernier étage, de nombreuses motos. Des marques connues, mais des modèles rarement vus en dehors de ce musée. Follis est une marque bien connue des cyclotouristes. Avec quelques autres, ce nom était synonyme de grands couturiers du cycle, et notamment réputé pour ses tandem. A l’époque où le vélo était mon unique, ou presque, centre d’intérêt, Follis faisait partie des choix potentiels pour un vélo sur mesure. Mon choix se dirigea vers un autre artisan lyonnais beaucoup moins connu et beaucoup moins cher. 

Follis a fermé en 2007. La maison existait depuis 1903.

Ce que j’ignorais, c’est que le logo Follis figurait aussi sur des cyclomoteurs. Ce seront d’ailleurs les derniers cyclomoteurs construits à Lyon. La publicité de l’époque indiquait que c’était le « sommet de la qualité ».

Bien que ce ne soit pas précisé sur le panneau indicatif, je pense que nous avons sous les yeux un C102. Par rapport au C101, le C102 est équipé de suspensions arrières et d’une fourche télescopique. Le moteur est un Lavalette multimatic de 50 cc. Pour les passionnés du moteur Lavalette, rendez vous sur le site qui lui est dédié.

 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Moteur deux temps bien entendu, avec un pourcentage d’huile variant de 10% pendant le rodage à 7 ou 8% par la suite.

Georges Monneret, surnommé « Jojo la moto », a consacré toute sa vie à la moto. En quarante-cinq ans de courses (1926 à 1971), il a accumulé 183 records du Monde, 19 titres de Champion de France et 499 victoires. Cette très riche et longue carrière lui valent d’avoir une salle d’exposition de motos à son nom: celle des motos des années trente.

Cette F.N (Fabrique Nationale) est un exemple de la technologie Belge, en 1921. C’est un quatre cylindres de 748 cc à soupapes latérales et allumage par magnéto. La transmission par arbre et pignon conique a fait la réputation de cette marque.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

La commande de boîte de vitesse (2 vitesses) se situe sur le côté du réservoir, sous le bec de selle. La vitesse annoncée est de 80 km/h.

Dix années plus tôt René Gillet proposait ce bicylindres en V de 750 cc également. C’est un bloc quatre temps qui développe 10 cv à 2000 tours. Les cylindres sont borgnes et les soupapes d’admission automatiques. Comme l’indique la grande poulie située à l’arrière gauche de la machine, la transmission est par courroie directe. Si l’histoire de cette marque française vous intéresse, je vous conseille le site de la marque.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Suspension avant par lames.

Avant de revenir sur nos ancêtres à quatre roues, je vous propose un arrêt sur un drôle d’engin de la salle des énergies: c’est un Secretand de 1890, modèle unique au monde, premier prix à l’exposition industrielle de Bourg-en-Bresse.

C’est en réalité un break mu par la vapeur.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Edouard Rochet est mécanicien. Théodore Schneider est mécène. Associés, ils seront à l’origine d’une marque importante de l’industrie automobile lyonnaise, Rochet-Schneider, parfois surnommée la « Rolls Lyonnaise ».

Fondée en 1892, l’entreprise produira des automobiles jusqu’en 1932, et des autobus et des poids lourds  jusqu’en 1950.

C’est Berliet, autre société lyonnaise, qui rachète l’entreprise.    

Ce vis à vis quatre places à parasol date de 1898. Non seulement c’est un modèle unique au monde, mais c’est la première voiture acquise par Henri Malatre  en 1931. Le moteur arrière est un monocylindre à bielle apparente. Transmission par courroie et chaine.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Amusant: le frein anti recul par béquille qui se pique dans le sol.

Comme son nom l’indique, la salle « des premiers progrès » met en avant les améliorations obtenues à partir de 1895. Les pneumatiques Michelin, les moteurs à rotation rapide (> 1000 tours minutes) et les méthodes de production aux cadences industrielles. L’aperçu place à l’honneur Renault, De Dion et Peugeot (en bleu à gauche). 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Cette Renault date de 1900 est un tonneau 4 places à moteur De Dion Bouton. La direction est à crémaillère.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

La même année, De Dion proposait ce coupé docteur. La vitesse annoncée est de 28 km/h.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la salle d’invitation au voyage , cette Corre de 1904 présente une particularité intéressante. Ce n’est pas son moteur Aster ni les deux radiateurs latéraux de refroidissement qui rendent cet exemplaire unique au monde, mais ce sont ses roues.

 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

La voiture est en effet équipée de roues élastiques Beaujeu. Les premiers pneumatiques étaient considérés comme dangereux car, lorsqu’ils éclataient, ils occasionnaient des accidents. La guerre était lancée entre les pneumaticiens et les fabricants de roues.  

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Le bandage est plein. Les anneaux sont en métal.

Comme vous pouvez le lire sur cette affiche proposée à la vente chez Camard en mai 2012, le combat commercial était sans pitié! Avouez qu’avoir pour adresse « rue de la Pompe » est un trait d’humour pour une entreprise qui concurrençait le pneumatique gonflable!  L’affiche estimée entre 250 et 300€ ne sera pas vendue ce jour là.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Ceux qui consultent régulièrement le site ont déjà entendu parler du grand prix de l’ACF de 1906. Il y a deux ans, un rallye commémorateur des 110 ans de cette épreuve avait été organisé au départ du Mans, avec un reportage à la clé.

Ce tableau est accroché en bonne place dans la salle d’invitation au voyage.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Renault gagne devant Mercedes. 38 voitures étaient au départ.

Autre modèle unique au monde: une Noël Benet de 1900 construite à Offranville (FR76). Le monocylindre De Dion Bouton est ici placé transversalement. C’est la première voiture à traction avant.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Le frein avant est sur le différentiel.

Point de musée sur les ancêtres sans Darracq! Celle-ci date de 1899. C’est un quadricycle Perfecta N° 2 type « Touriste ». Perfecta était une marque construite dans les atelier de Darracq & co.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Musée de L'Automobile Henri Malartre

J’adore cette selle!  Le démarrage se faisait par pédalage, d’où sans doute cette vague ressemblance avec une selle de vélo.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Le moteur est un monocylindre Aster de 450 cc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’aurais pu vous parler de Luc Court, ou de Teste et Moret, ou bien de Cottereau, par exemple. J’ai fait des choix, mais l’idée est de vous donner envie de visiter ce lieu extraordinaire des premières années de l’automobile et des motocyclettes.

Pour conclure cet échantillon des véhicules exposés, je vous présente une Rochet Frères. C’est à nouveau une voiturette unique au monde. Elle date de 1898 et le moteur est encore un De Dion Bouton. Fabrication à Lyon.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Le musée ne se limite pas au château, car il y a au fond du jardin un grand bâtiment, cette fois-ci de plain-pied, qui renferme des véhicules plus récents.

Ici encore, sauf à faire un catalogue ennuyeux, tant pour l’auteur que les lecteurs, j’ai opté pour une sélection purement subjective. Bien que placée dans un coin, cette Lorraine Dietrich est resplendissante.

J’ai omis de vous dire que ces voitures sont entretenues et restaurées par un mécanicien à temps plein dont le talent n’a d’égal que l’amplitude des connaissances nécessaires pour passer de la moto à l’auto et de l’ancêtre aux exemplaires plus récents. Un grand coup de chapeau.

 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Pour en revenir à ce fort joli torpédo sport Le Mans des années 1925-1927, ce qui la rend particulière, c’est sa figuration au cinéma, dans le tournage et l’affiche de Borsalino

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Sizaire Berwick. Voila un nom d’automobile à la double consonance. Maurice Sizaire voit le jour dans le premier arrondissement de Paris. Frederick William Berwick est concessionnaire automobile à Londres.

L’association des deux produit à Courbevoie des voitures de luxe surnommées les Rolls des pauvres (ressemblance de radiateur). Le modèle exposé est un type SD produit entre 1920 et 1927. Sur cet exemplaire, la carrosserie transformable est signée Saoutchik.  

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Sizaire Berwick 1927

Au détour des allées on trouve des engins hors du commun!

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Qui a reconnu, dans cette magnifique carrosserie inspirée par le bateau, une Fiat 509 S de 1926? Vous observerez les gardes-boue en forme d’ailes de papillon. Fiat était le seul constructeur à proposer des carrosseries de ce type en série. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Connaissez-vous la marque Bedelia? C’est un mélange de moto et de cyclecar. Je trouve très surprenante la position tandem, avec le pilote à l’arrière! Aussi étonnant que cela puisse paraître, ces engins participeront à des courses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes à Lyon, et la prochaine voiture est une Berliet, modèle C2 1908, double phaéton.

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

« De la belle mécanique, de l’allure et du confort », tel était le slogan de la marque « La Buire », autre société lyonnaise. L’entreprise, créée en 1847, produisait du matériel ferroviaire. A partir de 1889 La Buire va évoluer vers les tricycles à vapeur en utilisant la vaporisation instantanée inventée par Léon Serpollet. Au delà des places ou rues qui portent le nom de Serpollet, cette famille a été à l’origine du perfectionnement ultime des machines à vapeur.

« En avril 1901, au cours de la 1ère coupe Rothschild, course au kilomètre lancé, coureur à Nice, Léon Serpollet atteignit pour la première fois la vitesse de 100km/h sur un km. Le 13 avril 1902, lors de la 2ème coupe, courue sur la Promenade des Anglais, Léon Serpollet dépassa sa propre performance : pour la première fois, au milieu de l’enthousiasme général, il couvrit le kilomètre en dépassant les 120km/h. Si vous souhaitez en savoir plus sur la famille Serpollet, je vous recommande le site suivant.

Le moteur à explosion devient rapidement l’unique moyen de propulsion des automobiles, et la vapeur disparait.

Pour revenir à La Buire, la firme commercialise ses automobiles à pétrole de 1904 à 1928. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Modèle course à deux places de 1905. Moteur 4 cylindres à transmission par chaine. 

Cette voiturette phaéton ressemble un peu à la précédente, sauf que c’est un monocylindre. Elle date de 1908. C’est une Thieulin. construite à Besançon. La marque ne va durer que deux ans. Les spécialistes pensent que par la suite c’est le grand auto-garage des Chaprais qui a prolongé l’activité de la famille. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Exemplaire unique. 

Petit tir groupé avec ces jolis exemplaires du savoir faire Lyonnais de l’époque. A droite une torpedo Rochet Schneider de 1923, dont vous noterez le double parebrise qui protège les passagers. 

Au milieu une très rare Jean Gras dont la production durant deux ans (1925-1927) sera on ne peut plus éphémère. La particularité de cette voiture est d’avoir fait partie des avant-gardistes équipées de freins sur les roues avant. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

La troisième est une Luc Court, H4S2 de 1928. Vous avez déjà entendu parler de cette marque Lyonnaise, car il y a dans le Loiret, à La Ferté-Saint-Aubin, dans le musée de Gérard Veignal, un modèle HP 1830 de 1923.  Relire le reportage sur la sortie du CAMP en juillet 2018

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

J’ai gardé le meilleur pour la fin avec cet engin incongru: le monoplace. Il a fait l’objet d’un essai par le journaliste Didier Ganneau dans Moto Journal n° 870.  Cela ressemble à une moto sans vraiment en être une. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre. Les pneumatiques carrés s’apparentent plus à ceux d’une voiture que d’une moto. 

Le mode d’emploi de Didier Ganneau s’articule en six leçons, dont voici des extraits hilarants:

  1. Prenez l’air dégagé…Kickez négligemment à droite après avoir titillé le carbu et trifouillé l’avance à l’allumage sous le siège du passager. Ouvrez la porte à gauche et refermez la d’un geste naturel sans plus d’émotion.
  2. Débrayez, pédale de gauche, enclanchez la première, levier à droite, desserrez le frein à main, petit levier de droite, embrayez pédale du milieu… ne paraissez pas effarouché par le flou dans la direction, la fourche a du jeu…
  3. Ne cherchez pas à redresser la machine à grands coups de reins, la masse du navire, ainsi que la banquette bien plate et bien glissante vouent à l’échec ce genre de tentative. Essayez plutôt de faire monter l’engin sur ses deux roues au moyen du volant, et surtout en prenant de la vitesse… à 10 ou 15 km/h la machine devrait se redresser d’elle-même…
  4. Vous conduisez maintenant une moto, braquage à gauche pour virage à droite. Justement un virage approche. Catastrophe: la roulette intérieure se pose. L’engin retrouve automatiquement un comportement d’automobile. Plus vous tentez de balancer pour prendre ce foutu virage, plus le monstre prend la tangente. Surtout pas de panique, acceptez la situation, freinez, pédale de droite, prenez ce satané virage au pas et sur trois roues…
  5. Roulez et savourez, bras à la portière, les mines interrogatives et vaguement inquiètes des pauvres mortels restés au bord de la route. 
  6. Arrêtez-vous en toute simplicité devant eux. Votre prestige sera encore renforcé si vous n’avez pas oublié, deux mètres auparavant, de déployer les roulettes latérales, grand levier de droite, en même temps que vous freinez, pédale de droite, que vous débrayez, pédale de gauche, et que vous repassez au point mort, levier de droite, juste avant de tirer le frein à main, petit levier de droite. 
Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Un peu plus loin, on retrouve des formes familières, comme ce cabriolet Bugatti 4 places type 49 de 1930, parfois surnommé la petite Royale. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

8 cylindres en ligne et trois soupapes par cylindres. 

Une fois de plus la voiture suivante est unique. Mario Marsonetto, concessionnaire et carrossier, est installé à Lyon depuis 1952. Adepte des matériaux composites, il fera partie des tous derniers constructeurs Lyonnais. 

Cette GT 2+2 est son oeuvre. Le châssis est tubulaire. Le moteur et la boîte sont issus d’une Renault 16. Les 92 CV produits par le 4 cylindres 1600, permettent à la voiture de prétendre à un 200 km/h en vitesse de pointe. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Don au musée par Monsieur Marsonetto lui même.

Si la Marsonetto est homologuée pour un usage routier, la Wimille JPW grise de 1948 n’est qu’un proto. L’ensemble est animé par un moteur de traction.  Vous vous souvenez peut-être de l’exposition Rétromobile 2018 consacrée à Jean-Pierre Wimille, grand pilote français. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

« Il faudra une voiture légère et rapide avec un moteur puissant mais de faible cylindrée et surtout une structure intégrée à une carrosserie complètement aérodynamique ». Tel était le concept de base de la voiture du futur selon JP Wimille. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

En hommage, ou pas, à l’anniversaire de la Citroën 2CV, c’est guidés par un de nos emblèmes nationaux que nous pénétrons dans la dernière salle d’exposition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S.T.E.L.A signifie Service de Traction Electrique Légère par Accumulateur. Cette voiture est électrique, comme son nom le laisse entendre. La vitesse maximum annoncée est de 70 km/h. A 45 km/h, l’autonomie est de 140 km. Le poids de 2 tonnes lui est forcément défavorable. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

La recharge est possible grâce à un groupe moteur dynamo avec tableau de commande et de contrôle en option. 

Le musée renferme aussi quelques jolis exemplaires de transports en commun comme ce funiculaire parfois appelé chemin de fer à la corde ou ficelle à Lyon. Il sera utilisé de 1900 à 1979.  Il est prévu pour une pente de 31%!

L’Hispano Suiza, coupé chauffeur par Franay de 1936, semble toute petite à côté.  C’est une K6 de 1936 carrossée par Marius Franay, carrossier de Levallois-Perret. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Ce coupé chauffeur était présent sur le stand Hispano Suiza lors du salon de l’auto de 1936. Une voiture similaire mais de 1935 est exposée à Paris, au musée des Arts et Métiers du Conservatoire National des Arts et Métiers. 

Le point commun de ces trois microcars, ou micro citadines, ou scooter carrossés, est bien entendu la taille et le nombre de roues. La bleue qui se trouve à gauche de la photo est une Messerschmitt KR 202 de 1958. Son petit 200 cm3 de 10 cv lui permet de rouler à 100 km/h. Il en sera construit 46 000. 

Celle du milieu est une Iseta Velam, conçue par les italiens de ISO Rivolta, et qui offre une très bonne visibilité et permet, un peu comme avec une Smart, de se garer face au trottoir. 

Enfin, tout à droite, nous trouvons une Inter 175 A (pour 175 cc) de la Société Nationale de Construction Aéronautique du Nord. Le moteur est un Hydral deux temps. Pour en savoir plus sur le moteur d’Anatole Lardy je vous suggère de relire le reportage réalisé à l’occasion de Moto Légende 2017

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Rapidement, vous pouvez admirer les formes de la Marcadier de 1976, c’est-à-dire de la quatrième génération de Marcadier Barzoi (1972 – 1976). 

D’abord constructeur de cycles sous la marque CIM (Cycle Imbert et Marcadier), André Marcadier maîtrise la fabrication de cadres de vélos, puis de motos et de karting. En 1963, avec l’aide du carrossier Marcel Fournier, il dessine une barquette évoquant la Lotus 23. Cette barquette baptisée FM repose comme son inspiratrice anglaise, la Lotus Seven, sur un châssis multitubulaire en acier avec les traverses avant et arrières de la Renault 8 ainsi que les suspensions et la mécanique en position centrale arrière pour un poids de 460 kg. Ces barquettes réussiront l’exploit d’être homologuées comme des Renault 8 modifiées, avec la carte grise de la voiture donneuses d’organes !!

La version que nous avons sous les yeux diffère dans la mesure ou le châssis est un châssis poutre. Vendues en kit, ces voitures à la coque en polyester, utilisaient des moteurs Renault, de la R8 à l’Alpine en passant par la R12 ou la R16.  Le site du club Marcadier est très complet. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Juste derrière la Marcadier, une Talbot Lago T26 de 1948, puis une monoplace Gordini type 16 de 1952, puis une Cooper Climax de 1959. On aperçoit ensuite le jaune et vert d’une Lotus Seven. 

Ceci est une motrice salon de marque Manage, fabricant Belge. Elle fut offerte à Raymond Poincaré pour ses déplacements lors de l’exposition universelle de 1914, organisée à Lyon. Les lattes de bois que vous apercevez sur les côtés sont en teck. Elle n’a que très peu roulé. 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

A l’intérieur, on trouve du Lincrusta. Ce revêtement, réalisé à partir de lin et de bois, est en fait une sorte de papier gaufré dont l’invention est l’oeuvre de Frédérik Walton, dont le père avait lui-même inventé le Linoleum. Ce matériau mural à peindre était à la mode au début du vingtième siècle, mais on en trouve encore en Grande Bretagne. Sa dureté le rend quasiment indestructible dans les endroits à fort passage comme les escaliers. Un peu « old school » mais diablement solide! 

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Trois compartiments et trois styles. 

Pour finir avec ce rapide aperçu, un clin d’oeil à l’évolution de la Citroën 2cv depuis le prototype TPV de 1936 à la version post 1953, une fois le premier facelift réalisé.  

Musée de L'Automobile Henri Malartre

Musée de L’Automobile Henri Malartre

En résumé, un très joli musée rempli de pièces uniques et pour la plupart exposées dans des salles peu habituelles. 

 

Musée de L’Automobile Henri Malartre

Automobile ancienne à votre service

Rendez vous mensuel dans l’enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rassemblement du club des Anciens Véhicules de l’Enclave (84 Valréas). 

Pendant tout le 13ème siècle, les Guelfes, partisans du pape, luttent contre les Gibelins, partisans des empereurs germaniques. Les papes quittent Rome et transportent le Saint-Siège en Avignon où ils résident au cours du 14ème siècle. Avignon, devenue une cité-État après son rachat en juin 1348 par le pape Clément VI, se transforme en une opulente cité, tant du point de vue commercial qu’intellectuel.

Les papes ne cessent d’acquérir des terres d’Avignon, afin d’agrandir leur domaine et d’en tirer des revenus, et surtout d’asseoir leur pouvoir face aux Etats du Royaume.

En 1317, le Pape Jean XXII, très malade, goûte, au cours d’une étape sur le chemin d’Avignon, un vin de Valréas. « Il s’en trouve fort ragaillardi », et même, dit-on, guéri. Il en conclut que ce vin est miraculeux. Pour en disposer à sa convenance, il achète la ville au Dauphin du Viennois (équivalent assez peu courant au masculin du prénom féminin Delphine). L’Eglise héritant des biens des Templiers, Richerenches, Visan et Grillon complètent les possessions pontificales et constituent l’Enclave qui est délimitée par des bornes papales que l’on peut encore admirer à certains endroits.

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

En traçant les limites définitives, l’administration pontificale s’aperçoit qu’une petite bande de terrain, appartenant au Dauphiné, sépare toujours le Comtat Venaissin de la Région de Valréas. Le Pape s’efforce  de racheter cette petite bande de terrain, mais le Roi de France s’y oppose, inquiet de l’avancée du Saint-Siège dans le Midi. Toute communication entre les deux possessions pontificales nécessite donc de franchir le territoire français.

En 1791, après la Révolution, l’Enclave des Papes, dépendant du Comtat Venaissin, appartient à la France. Par décret du 22 décembre 1789, l’Assemblée Constituante remplace les anciennes provinces de France par des départements.  Les habitants de l’Enclave, consultés par référendum sur leur souhait de rattachement, (déjà un exemple de démocratie participative!)  votent pour un rattachement au Vaucluse plutôt qu’à la Drôme, pour rester en Provence!

L’Enclave des Papes devient ainsi une véritable enclave vauclusienne en terre drômoise, unique en son genre !

Peu de gens connaissent l’existence de cette enclave. Et, je pense, encore moins ont entendu parler de Richerenches, une des acquisition du Pape Jean XXII. Et pourtant, Richerenches est la capitale de la truffe! De mi-novembre à mi-mars s’y tient le plus grand marché de truffes d’Europe. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Une rue est réservée aux transactions de truffes, le reste du marché est un marché provençal. 

Sur la carte affichée au début de ce reportage, vous avez pu voir non seulement les multiples cités épiscopales, mais aussi les commanderies des Templiers. 

« L’ordre du Temple était un ordre religieux et militaire international issu de la chevalerie chrétienne du Moyen-Âge. Il fut créé le 13 janvier 1129 à partir d’une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. Il œuvra pendant les XIIe et XIIIe siècles à l’accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. Après la perte de la Terre Sainte, il fut victime de la lutte entre la papauté et la monarchie française et fut dissout par le pape le 22 mars 1312 lors d’un procès en hérésie. »

La commanderie de Richerenches débute en 1136.  En 1307, sous le Roi Philippe Le Bel et le Pape Clément V, les templiers sont arrêtés. L’ordre du temple est aboli en 1312. En 1314, le Grand Maître Jacques de Molay périt sur le bucher. A l’époque on ne rigolait pas avec les peines!

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Dès 1502, un village est construit sur les ruines de la maison templière. 

Hormis la partie du musée consacrée aux templiers, la truffe reste le fil conducteur de Richerenches, et une grande partie du musée lui est consacrée. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Tuber melanosporum, ou truffe noire du Périgord, se trouve uniquement dans les sols calcaires à une profondeur de 1 à 15 cm au pied d’arbres dits truffiers (chênes, noisetiers, tilleuls, charmes).

La Confrérie des Chevaliers Dignitaires et Vénérables du Diamant Noir et de la Gastronomie,  dite Confrérie de la Truffe Noire, est fondée le 27 mai 1982. Cette association, dont le siège se trouve à Richerenches, représente les différents secteurs de production de la truffe, du Sud-Est au Sud-Ouest.

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

La tenue de fête des confrères est une grande cape noire doublée de gris rappelant la couleur de la truffe, un chapeau noir en feutre et une médaille en étain. Celle-ci se porte autour du cou avec un grand ruban or à filet noir.

Dans cette enclave, la ville la plus importante est Valréas, et toutes les explications qui ont précédé avaient pour but de vous introduire la région dans laquelle je passais la fin de semaine.

Un regard sur le calendrier LVA me donne l’idée de rendre visite au club local, « Les Anciens Véhicules de l’Enclave », lors de son rendez-vous mensuel. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Porsche 911 SC de 1980

Le lieu du rendez-vous se situe sur le parking de la cave viticole. Dommage que nous soyons dimanche matin; si le vin de Valréas a réussi à guérir un Pape, peut-être serait-il salutaire pour mes douleurs …

Le temps est frais mais plutôt ensoleillé. En tous cas, rien à voir avec les torrents de pluie traversés pendant le voyage aller. 

Ici, tous les véhicules anciens et de prestige sont les bienvenus. En arrière plan une jolie Corvette. Devant, une BMW 2002 TI équipée pour la course. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

4 cylindres 1990 cc. 130 CV pour moins d’une tonne. Le 0 à 100 en moins de 10 secondes, mais voiture très sensible sous la pluie. 

Trio de MG. En bleu, une MGB GT solidaire des gilets jaunes, une TC et une MGB à peine visible.  

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

Cette MG série T a attiré les regards. C’est une conduite à droite, en fort bel état de présentation. C’est un modèle TC.

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Lancée en 1945, elle était semblable à la TB d’avant-guerre; même moteur de 1,250 cm3 à soupapes en tête avec cependant une légère hausse du taux de compression à 7,4:1 donnant 54,5 cv

Pour tout dire j’hésitais entre un modèle TB et TC.  Ce n’est pas  « Qui veut gagner des millions »  mais j’ai quand même fait appel Patrick Criniere, comme si c’était un ami. Il est référent au sein du club MG. En quelques heures, la réponse est venue: c’est une TC car il n’y a que deux bandes de caoutchouc sur les marchepieds, au lieu de trois pour les TB à la caisse plus étroite (100 mm de différence). Un grand merci à Patrick pour sa rapidité.

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Le porte-bagage semble artisanal. Il existe le même en métal. 

Le tableau de bord a été modifié par l’ajout de manomètres. L’oeil avisé de Patrick a parlé!. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

Côté françaises, cette belle Citroën 2cv de 1960 est venue de la Drôme voisine. Il n’y a plus de frontière à traverser! Ici encore la voiture a été refaite et présente très bien. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

La Panhard PL17 est une contemporaine de la 2cv puisque produite de 1959 à 1965.  Leurs points communs ne s’arrêtent pas là puisque la Panhard est aussi motorisée par un bi-cylindre à plat refroidi par air. 

Cette voiture sera la dernière berline de la marque. Citroën, devenu propriétaire de la marque, préfèrera mettre sur le marché sa GS, au début des années 70. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

En 1961 une PL 17 gagne dans sa catégorie le rallye de Monte-Carlo.

A entendre son propriétaire, il vient juste d’acquérir cette GOLF GTI. C’est une série spéciale Rabbit, modèle de transition en attendant la Golf série 2, au début des années 90. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

La voiture est très propre, et le compartiment moteur ne fait pas exception. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

1800 cc 

Et pour faire plaisir à notre ancien président du CAMP, un petit jeu des devinettes. Ces deux Peugeot 404 semblent identiques. Pourtant, à bien y regarder, certains détails trahissent la différence de génération.

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Regardez les catadioptres. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Observez les butées de pare-chocs.

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Tableau de bord et volant diffèrent. 

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Laquelle est la plus ancienne ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour conclure, cette Chevrolet Camaro de quatrième génération, produite de 1993 à 2002. Construite au Canada. Le moteur qui équipe cette auto est le gros 5,7 litres!

Rendez vous mensuel dans l'enclave des Papes

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

Beaucoup de variété dans le cadre de ce rendez-vous. La région est superbe et remplie de curiosités à visiter. Et en plus le vin y est bon!

Rendez-vous mensuel dans l’Enclave des Papes

Automobile ancienne à votre service

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Rendez-vous mensuel Montargis Novembre 2018

Peu de monde en ce troisième dimanche de Novembre. Le soleil d’hiver était pourtant présent, mais la température plutôt basse. Malgré cela certaines voitures m’étaient inconnues.

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Peugeot 304 S, Simca 1100 TI, Austin mini et 205.

C’était la voiture d’une de mes professeurs d’anglais quand j’étais au collège. Je me souviens qu’elle en louait le côté pratique et le coffre (banquette arrière rabattable et traction avant). C’est Chrysler qui, ayant pris le contrôle de Simca en 1963, valide le projet. La voiture est présentée au salon de 1967. 

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

C’est un 1294 cc coiffé de deux carburateurs double corps qui préfigure les futurs GTI.

L’Alfa Giulia de Frédéric côtoie l’Ami 6 de Michel. Une rude bataille en perspective!

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Sous cet angle, ne trouvez-vous pas que l’Ami 6 donne une impression de vitesse avec sa lunette arrière inclinée façon pare-brise? 

Mercedes 230 SL. Un classique.

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Rendez-vous mensuel Montargis Novembre 2018

Toujours des américaines. Vous noterez la progression de taille. Ma pauvre Citroën 2 CV s’affiche sans complexe. 

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Rendez-vous mensuel Montargis Novembre 2018

Distribution de flyers pour la future bourse de Lorris qui se tiendra, comme tous les ans, dans et sur le parking de la salle Blanche de Castille à Lorris (45) le dimanche 20 Janvier. 

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Ford Taunus, Renault 10 et Renault 8. 

Peugeot 201. A quoi reconnait-on que cet exemplaire dans son jus est postérieur à 1935? A la forme de sa calandre et à son arrière en queue de castor.  Si l’on en croit la plaque d’immatriculation ce pourrait être un modèle de 1937. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter un site dédié

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Transition entre les caisses carrées et les formes plus arrondies. 

Dans la conception de la Porsche 928, le souci de légèreté est au cœur du projet. Ainsi, les portes, les ailes avant, ainsi que le hayon moteur sont fabriqués en aluminium et non en tôle d’acier. Derrière les pare-chocs en plastique, intégrés à la forme de la carrosserie, se trouvent des profilés d’aluminium prévus pour supporter un choc jusqu’à 8 km/h.

Le moteur est un V8 refroidi par eau, dont les cylindres sont disposés avec un angle de 90° les uns par rapport aux autres. La puissance est de 240 CV. 

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Ce modèle doit être antérieur à 1982, date à partir de laquelle un aileron arrière est ajouté. Par contre les roues sont celles montées sur les S. 

Restons dans la légèreté (à tous points de vue) avec cette 2 CV camionnette Simpson, déjà croisée lors de rassemblements locaux.    

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Homer, Marge, Bart, Lisa et Maggie.

Ce qui est dommage, c’est de se faire remarquer en Jaguar type E 4,2 litres dont la boite de vitesse est soit mal réglée, soit défaillante, quand on est soi-même propriétaire d’un garage pour anciennes. 

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Dans le midi, ils disent que « ca marque mal » de ne pas pouvoir correctement faire marche arrière!

Quelques motos comme ce triporteur Peugeot. 

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Rendez-vous mensuel Montargis Novembre 2018

Vous avez devant les yeux une Magna Debon, dont le propriétaire nous indique qu’elle est comme une Terrot GIB. Le propriétaire la possède depuis 56 ans. La restauration date de 2008. 

Rendez vous mensuel Montargis novembre 2018

Rendez-vous mensuel Montargis Novembre 2018

 

Rendez-vous mensuel Montargis Novembre 2018

Automobile ancienne à votre service

 

Une OSI 20 MTS à Epoqu’auto 2018

Une OSI 20 MTS à Epoqu’auto 2018

C’est en avril 1964 que la Ford Mustang, conçue sur la base de la Ford Falcon, est lancée. Le succès est immédiat, et Ford souhaite reproduire le même schéma en Europe. 

« Une carrosserie Coupé capable de véhiculer quatre personnes, avec les mêmes composants mécaniques que la Ford Taunus 20M TS, mais avec des performances plus sportives ». Le chef de projet mandaté par Ford est Gausch Werner. J’ai déjà eu l’occasion de vous en parler en août 2016, puisqu’il était présent lors de la commémoration des 50 ans de la présentation de la voiture à la presse. Si vous avez raté ou oublié ce reportage, suivez le lien suivant

Pininfarina n’est pas disponible car occupé par la Peugeot 404. C’est donc au bureau d’étude du carrossier Italien O.S.I. que le chalenge est confié. 

Vous comprenez donc pourquoi la voiture de Quentin est exposée sur le stand du club Ford Taunus. 

Une OSI 20 MTS à Epoqu'auto 2018

A regarder le profil des deux voitures, on observe que la ligne de l’OSI 20M TS est bien plus aérodynamique que celle de la Taunus.

En 1966, lors du Salon International de l’Automobile de Genève, l’accueil du public et des journalistes est enthousiaste. Alors qu’il ne s’agit que d’un prototype (qui sera détruit par la suite) les dépositaires Ford enregistrent pas moins de 1000 promesses de commande. 

En novembre 1966, la voiture est présentée au Salon de l’Auto de Turin. Pour booster la puissance du moteur de deux litres , ce sont trois carburateurs Solex et un échappement repensé qui permettent d’atteindre les 110 CV.  Cette solution ne sera pas retenue, car c’est bientôt un 2,3 litres qui va être proposé (et sera pour l’époque, le moteur le plus puissant construit par Ford Cologne).  La fabrication débute à l’automne 1966, et le lancement est réalisé en janvier 1967 au Georghausen Schloss (lieu de la commémoration en 2017).

Une OSI 20 MTS à Epoqu'auto 2018

Parmi la palette de couleurs proposée, le bleu foncé dans lequel la voiture de Quntin est peinte. 

Le prix annoncé aux journalistes est 50% plus élevé que celui du coupé Taunus. Sans doute le prix de l’exclusivité!  Lors du Salon Automobile de Paris, en octobre 1967, Ford annonce la diffusion de la voiture dans les autres pays européens, dont bien entendu la France. Malgré un prix double de celui d’une Citroën ID 19, 400 commandes vont être enregistrées. 

En 1968, les ventes ralentissent, et la qualité n’est pas à la hauteur du prix. 

Une OSI 20 MTS à Epoqu'auto 2018

Une OSI 20 MTS à Epoqu’auto 2018

L’intérieur est conforme à ce qui se faisait à l’époque: plaquage en bois, odomètre et compte-tours, pression d’huile, manomètre de température d’eau, montre et jauge à carburant.  Parfois le cerclage est noir, parfois doré ! La casquette est en métal. Le vinyle injecté est moussé. 

Une OSI 20 MTS à Epoqu'auto 2018

Sur les premiers modèles, le cuir était une option. Boite à 4 vitesses. 

Pour tenter de redynamiser les ventes, certains revendeurs proposent le montage d’un kit turbo du Suisse Michael May qui fait passer la puissance à 180 CV pour une vitesse de pointe à 210 km/h.  Ce kit sera par la suite proposé sur les Ford Capri. 

Une OSI 20 MTS à Epoqu'auto 2018

Moteur 2,3 litres. 6 cylindres en V. 

Le dernier exemplaire construit porte le n° 2167, ce qui confirme que moins de 2200 voitures seront fabriquées, dont plus de la moitié pour le marché allemand. Les derniers modèles seront produits en mai 1968.  OSI, privé de ses revenus, va cesser ses activités. Pire encore, un incendie détruira en 1969 l’outillage et le stock de pièces de rechange!

Une OSI 20 MTS à Epoqu'auto 2018

On doit le dessin à Sergio Sartorelli. 

C’est grâce au petit historique réalisé par Quentin Tiberghien, propriétaire de cette magnifique OSI 20M TS bleue, que j’ai pu condenser ici l’histoire de cette voiture. 

Les parents de Quentin possédaient le garage de la route blanche à Chambery,  concession Ford et Matra Sport. La voiture est de famille. 

 

Une OSI 20 MTS à Epoqu’auto 2018

Automobile ancienne à votre service

Assemblée générale Courtenay Auto Moto Passion 2018

Assemblée Générale Courtenay Auto Moto Passion 2018

L’Assemblée Générale du CAMP s’est tenue le dimanche 04 novembre 2018 à Courtenay.

Assemblée générale Courtenay Auto Moto Passion 2018

Assemblée Générale Courtenay Auto Moto Passion 2018

Le club comptait 34 membres en 2018. Nous avons la tristesse d’apprendre que Nicole, l’épouse d’Edmond, nous a quittés. Ils nous avaient tous les deux accompagnés en mars 2016, lors de la sortie club au Pays Fort. Je me souviens encore de la gentillesse de Nicole, très touchée par le choix du restaurant accessible aux personnes en fauteuil. Toutes nos pensées vont à son époux.

Assemblée générale Courtenay Auto Moto Passion 2018

Edmond et Nicole en 2016. 

A l’ordre du jour, le rapport financier présenté par Bernadette. La situation financière du club est saine, et permet d’envisager sans soucis les premières dépenses de la bourse exposition 2019.

Rapport moral:  il est fait état des trop peu nombreuses sorties réalisées depuis la dernière AG: 

  • 28/11/17  : Sortie du dimanche après-midi avec visite de la maison de la forêt de Paucourt
Rendez vous mensuel CAMP 26 novembre 2017

Rendez vous mensuel CAMP 26 novembre 2017

  • 22/04/18 : Faites de la RN7 à Pougues-les-Eaux.
Faites de la Nationale 7 2018 à Pougues les Eaux

Faites de la Nationale 7 2018 à Pougues-les-Eaux

  • 29/04/18 : Journée FFVE à Sancerre avec le concours du club de Sury-aux-Bois. 
  • 08/07/18 : La Grange Rétro et le château de La Ferté-Saint-Aubin
Courtenay Auto Moto Passion en Sologne juillet 2018

Courtenay Auto Moto Passion en Sologne juillet 2018

En ce qui concerne les rendez-vous de fin de mois, le changement de lieu est toujours en discussion. Des félicitations sont adressées à François qui vient à moto par tous les temps. Pour attirer du monde et faire connaitre notre rassemblement au delà du calendrier LVA, il faudrait que le club rende visite aux autres clubs de la région. 

Le forum du club n’existe plus. Il y a peu d’activité sur la page Facebook. 

Laurent, président démissionnaire de sa fonction, présente un récapitulatif de l’association depuis le début des années 2000. 

En ce qui concerne la Bourse 2018, les remerciements habituels sont adressés aux bénévoles, responsables de pôles, annonceurs et bien sûr à la mairie de Courtenay. Merci à Tartinette pour le repas des petites mains qui vise à remercier les bénévoles. On observe une baisse régulière du nombre de bénévoles: 73 en 2018, 84 en 2017 et 94 en 2016. 

Nos gilets jaunes. Eux, au moins, ne perturbent pas la vie des gens, mais s'emploient à ce que la bourse soit une fête.

Bourse exposition de Courtenay 2018: la préparation

Il y avait environ trente 203. L’organisateur du pôle Land Rover était satisfait. Le camping rétro a fait le plein. Il y avait un très joli plateau motos. La Honda CBX a fait recette. Le camp militaire était magnifique. Un seul regret: pas d’annonces sur les heures de démonstration du char. Par contre, balader des visiteurs dans les engins militaires est rigoureusement interdit. Le club n’est pas assuré en cas d’accident.

En ce qui concerne la bourse 2019, les véhicules anniversaires ne sont pas encore déterminés. Les 60 ans de la P60, les 100 ans de Citroën, les véhicules publicitaires … L’entrée traditionnelle aux véhicules  d’avant 1975 va sans doute être étendue à ceux antérieurs à 1985.

L’idée d’une mise en scène  d’une De Lorean de « Retour vers le futur » est envisagée. 

Elections

Assemblée générale Courtenay Auto Moto Passion 2018

Assemblée Générale Courtenay Auto Moto Passion 2018: le nouveau président

Un vote des nouveaux membres du Conseil d’Administration est réalisé.

Président: Philippe Barbier

Vice-présidents: Laurent Rabillon et Eric Nicolas

Trésorière: Bernadette Dupont.

Secrétaire : Evelyne Devost

Adjointe au secrétariat et à la trésorière : Odile Molet.

 

Assemblée Générale Courtenay Auto Moto Passion 2018

Automobile ancienne à votre service

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Nous parlons ici d’un rallye d’automne. Et dans rallye d’automne, il y a automne. Et en automne, les plantes se préparent pour l’hiver: les feuilles tombent en réponse à des signaux environnementaux tels que le froid et la diminution de la durée du jour.  Pas de panique, car décomposées, elles vont se transformer en nutriments et contribuer à enrichir le sol et à protéger la plante des embolies hivernales.

Mais ce que les forestiers et autres experts ne vous disent pas, c’est que la chute des feuilles peut aussi servir de faire valoir à une belle peinture. Merci à Patrick Gouyer et à son carrossier. Vous trouverez ses coordonnées dans mes bonnes adresses.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Effet miroir

En ce matin du dimanche, la plupart déjeunent tranquillement, sauf Serge, dont la Citroën Traction 11B, utilisée en raison d’une faiblesse de son Hotchkiss, se venge d’une inactivité prolongée. La jalousie serait-elle aussi un sentiment de nos anciennes quand elles sont délaissées? 

Bref, Serge, à grand renfort d’huile et de dégrippant, s’active à faire tourner le moteur sur quatre cylindres. L’homme, qui a participé à de nombreux rallyes en terres inconnues, et en particulier à plusieurs Paris Dakar, a toutes les compétences pour traiter le problème. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Une des tiges de culbuteur semble légèrement voilée et ne coulisse pas correctement. 

Je souhaite vous présenter ici une voiture un peu particulière. Les plus avertis d’entre vous ont reconnu une Hotchkiss Anjou. Certes, mais ce qui rend cet exemplaire particulier, c’est qu’il a été revu par Henri Chapron, dont vous savez qu’il était natif de Nouan le Fuzelier, en plein cœur de la Sologne.

Entre autres, deux détails de finition la démarquent des Anjou habituelles: un petit marche-pieds et des charnières de malle extérieures. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Fabien est venu du Lot. Il possède un très bel exemplaire. 

Pour en revenir à la saison, certains arbres offrent une parure roussie que pourrait envier Mylène Farmer, une référence comme chacun sait. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Mais un des aspects qui m’attirent en Sologne, c’est l’architecture et les matériaux utilisés pour construire.

Nous sommes ici à Marcilly-en-Gault. La maison Foussydoire est une des curiosités du village: briques et colombage. En vérité, les briques restèrent longtemps un matériau réservé aux édifices religieux et aux châteaux. C’est le torchis qui était utilisé entre les pans de bois. De même, les toits étaient recouverts de chaumes ou de roseaux. Ce n’est qu’à partir du début du XIXe siècle que les briques apparaissent. La tuile remplacera aussi les couvertures végétales dans la deuxième partie du XIXe. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Au vu de ce qui a été dit plus haut, on est en droit de penser que cette maison date d’avant 1850. 

Au gré d’une clairière à peine visible de la route, on aperçoit des petites maisons.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3: quiétude des lieux. 

A l’ombre du couvert des arbres, émergeant des feuilles qui jonchent le sol, nous découvrons, un peu comme des bans de poissons, par ci par là, des zones couvertes de petites fleurs. Ce sont des Cyclamens de Naples.  En floraison d’août à octobre, ces plantes se multiplient par semis, avec l’aide des fourmis qui éparpillent les graines. Ses pétales tournés vers le sol, la modestie de cette petite plante d’origine méditerranéenne n’a d’égal que son côté grégaire, car elle se développe en nombre. Pour être honnête, il m’a fallu chercher pour retrouver le nom. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Ma première rencontre avec la Sologne eut lieu lors d’un week-end de cyclotourisme en 1980. J’en ai gardé le souvenir ému des brumes qui se dégagent des étangs, les matins frisquets du printemps, quand la fraicheur de l’air rencontre la tiédeur des étendues d’eau. La Sologne compte, dit-on, pas moins de 8000 étangs.  Hélas, les conditions n’étaient pas réunies en cette mi octobre pour reproduire le phénomène, et ce n’est que par un beau soleil que j’ai pu prendre ce cliché. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Ah, mémoire bucolique quand tu nous tiens! 

Comme à l’accoutumée, les Hotchkiss s’éparpillent sur les petites routes. Ici, je vous présente Claude et son cabriolet Languedoc de 1950. Claude, si vous suivez les récits des rallyes Hotchkiss, était le local de l’étape qui nous a fait découvrir sa région en mai 2017, lors du Rallye National en Lorraine, et plus particulièrement en Vôge. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Il manque le copilote !

Claude ne roule jamais seul. Il est toujours accompagné d’un copilote. Hoscar ayant été prématurément rappelé au paradis canin, c’est maintenant Never qui prend la relève. Le jeune labrador en étant à son premier rallye, avait mal supporté le voyage depuis les Vosges.  Il semble ici s’être habitué, et a compris que, la capote ouverte, il vaut mieux être couché quand on roule. Sur ce cliché, la voiture est immobile. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Claude ne se promène « never » sans Never, son nouveau complice.

Mais la Sologne est aussi une terre de chasse. C’est pour cette raison que c’est la valeur du terrain qui prime souvent sur celle du bâti. 

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer l’introduction du site internet du Solonais:

« Une faune et une flore exceptionnelles. La Sologne des Princes aux Raboliots nous offre des plaisirs intenses. Nous nous devons d’honorer ses trésors »

Ce que je trouve paradoxal, dans la phrase, c’est le mélange des genres; en effet parler de Raboliots ( référence au livre de Maurice Genevoix, primé au Goncourt en 1925) c’est mélanger les pratiques de braconnage et celles des grands propriétaires. Je ne pensais pas que ces deux mondes étaient compatibles. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3: la Sologne

Un livre de route, aussi bien fait soit-il, n’interdit pas l’erreur d’un copilote, distrait l’espace d’un instant. La présence de la reproduction d’une carte routière aurait-elle été un détrompeur? Personnellement je le pense. Ce qui est par contre sûr, c’est que la bande de moutons de Panurge qui suivait a fait aveuglement confiance à un guide étourdi.  Je vous laisse imaginer les petits bras musclés qui ont du souquer fort pour faire demi-tour sur cette route étroite, moi inclus.  

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Mais ils sont dans le mauvais sens ! à moins que ce soit nous !!

Bref, après quarante kilomètres nous arrivons au point d’orgue de notre matinée: le château du Moulin. Nous y accédons par une route en terre, mais néanmoins très praticable. Le château étant fermé aux visites en cette période, ce sont deux portails que le propriétaire en personne nous ouvre et referme derrière nous.  

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Décidément, notre nouveau président rencontre quelques soucis avec son Hotchkiss 2050 GS de 1951. En fait, la voiture fait du vapor lock. Surchauffe du moteur ou faiblesse de la pression de la pompe à essence, je n’en connais pas la cause. Un petit séjour chez un bon mécanicien pendant l’hiver ne serait pas de trop. 

Toujours est-il que les membres du club déjà présents vont unir leurs efforts pour garer la voiture à l’ancienne. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Esprit d’équipe. Une sorte de Haka version Hotchkiss. 

Nous voici donc devant le château du Moulin. N’y cherchez pas de moulin, il n’y en a jamais eu. Le nom provient du patronyme de son premier propriétaire, Philippe du Moulin. 

Ami d’enfance et écuyer de Charles VIII, il va lui sauver la vie lors d’une guerre avec l’Italie en 1495. Cela va lui valoir d’être anobli sur le champ. 

Cela ne va pas porter chance pour autant à ce pauvre roi. Non seulement aucun des six enfants conçus avec son épouse Anne de Bretagne ne survivra, mais lui-même va mourir en 1498 au château qui l’a vu naître, Amboise. Mourir fait partie du cycle de la vie, mais à 27 ans c’est un peu dommage, surtout en se cognant la tête sur une poutre en revenant des pissotières! On a connu plus noble comme fin!  

Pour faire court, Philippe du Moulin épouse Charlotte d’Argouges. Veuve d’une première union, elle apporte dans la corbeille une somme de 10 000 pièces d’or. L’apport est bien utile pour lancer le projet du château. Et comme disait un vieux notaire, « une femme riche embrasse aussi bien qu’une femme pauvre ». (à prendre au second degré, bien entendu). 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

La petite excroissance en bas du corps de logis principal est la chapelle. 

Sous réserve que:

  • Vous étiez né en 1960
  • Vous aviez une télévision à la maison
  • Vous regardiez les séries d’aventures

Vous allez peut être faire le lien entre Thierry la Fronde (52 épisodes!) et le château qui est en arrière plan de l’affiche. C’est bien le château du Moulin qui a servi de cadre au tournage de cette série culte, version française de Robin des Bois.

Ecoutez la musique, vous allez rajeunir de 50 ans

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

A l’origine ce château était une place forte protégée par 50 soldats qui y logeaient avec leur famille. Comme beaucoup de monuments de ce type, lors de la révolution Française, et aussi sous Napoléon, il sera pillé. 

Avant de visiter l’intérieur, nous avons, sur les conseils du propriétaire, découvert les extérieurs en suivant les douves. 

De prime abord on s’attend à un carré fortifié. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Pas moins de 9000 visiteurs franchissent la porte de cette très belle demeure.

Au fur et à mesure de notre marche, nous réalisons que deux côtés ont été démolis.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Vu sous cet angle, le corps de logis semble inachevé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est le grand C’est l’arrière-grand-père de l’actuel propriétaire, Monsieur Marcel de Marchéville, qui acquiert le domaine en 1901. Dès 1902 il entreprend sa restauration en vue d’en faire une maison de famille avec dix chambres, toutes « en suite ». Les 400 hectares de terres vont se réduire au fil des successions. 

La porte mérite quelques explications du fait des matériaux et des techniques utilisés. Tout d’abord, le pont levis a été remplacé par un pont fixe. Ensuite, le bois utilisé est du cœur de chêne flotté, c’est à dire qu’il a été immergé pendant 20 ans, durée pendant laquelle il s’est chargé en minéraux, ce qui lui confère une plus grande résistance. De mémoire, cette technique était aussi utilisée dans la construction des bateaux. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

La porte est d’origine et dans un état de conservation remarquable. 

L’autre particularité réside dans l’assemblage des planches verticales de l’extérieur, et celles horizontales de l’intérieur, par des clous fendus sur l’arrière. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Coté extérieur.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Coté intérieur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui le logis principal compte trois niveaux habitables, de deux pièces chacun. L’ensemble est globalement meublé en style Louis XIII, parfois mixé avec du Louis XIV ou du Renaissance, avec de très nombreux coffres qui occupent l’espace, et des tapisseries d’Aubusson du type millefleurs. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

La simplicité agrémentée d’un travail de sculpture qui rends la pièce unique. 

Au rez-de-chaussée, on trouve le salon, la salle à manger et la chapelle, dont on a aperçu l’excroissance du parking. Elle est plus impressionnante de l’extérieur que de l’intérieur. Consacrée, elle est éclairée par des vitraux dont les parties supérieures sont polychromes et datent du XVe siècle. Ils représentent, de gauche à droite, la vierge Marie, le Christ en croix, et Saint Jean.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Le plafond du salon d’apparat date du XVIe siècle. Il est en châtaigner peint et n’a jamais été retouché. Remarquable conservation ici encore. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

la poutre du milieu est travaillée. 

Dans la partie que nous visitons, les deux étages sont constitués de deux chambres par niveau. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Lit à baldaquin, copie réalisée au début du XXe siècle à partir d’un modèle du musée de Cluny. 

D’une manière générale, je ne suis pas impressionné par le sol, même si celui-ci a été fabriqué spécialement à Paris lors de la restauration. Il ne me semble pas s’assortir avec le style général. Il remplace les tomettes abimées. C’est une opinion toute personnelle. 

 Dans cette chambre on trouve plusieurs meubles d’origine Bretonne, et en particulier une Malouinière. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

L’armoire, à gauche de la cheminée, est solognote. Elle date du XVIIe. 

Par contre, Monsieur de Marchéville avait non seulement mis l’électricité, mais aussi fait installer un ingénieux système de chauffage, grâce aux plaques de cheminées et à des canalisations de vapeur d’eau. Un luxe pour l’époque. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Le chauffage central avant l’heure. 

L’ancienne salle des gardes avait déjà été transformée en cuisine. C’est la troisième pièce dont le plafond est vouté, après le porche et la chapelle. Vous aurez remarqué, à la verticale des fleurs, la roue qui, mue par un chien, entrainait le tourne-broche.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

On peut parler ici de cheminée monumentale. 

Je ne connais pas la raison de la présence de Saint Guénolé en cette demeure. La légende lui prête quelques miracles comme celui accompli sur sa petite sœur.

« Un jour, une oie s’empare des yeux de sa jeune sœur et les mange tous les deux. Guénolé décide d’aller récupérer les yeux, repère le jars présumé coupable, l’éventre et reprend les yeux de sa sœur pour les lui rendre. Il la signe de la croix et celle-ci recouvre la vue. C’est ainsi que Guénolé est devenu saint Guénolé et le patron des oculistes ».

« Une autre fois, pris dans une brutale tempête, Guénolé la calme par un signe de croix. Depuis, le saint est invoqué pour la quiétude des marins, et fait de saint Guénolé le patron des femmes de marins-pêcheurs. »

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

De nos jours, la naïveté des légendes fait sourire, mais à l’époque on y croyait. 

La visite terminée, nous retrouvons nos voitures. Point ici de collants ni de frondes chez les membres du club.  Point de chant du départ non plus. Thierry la Fronde, lui, disait:

Ami le temps n’est plus aux chansons

Il faut partir, laisser ta maison

Et tout quitter, jusqu’à son nom

Compagnon ! Compagnon !

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Pas assez de recul pour prendre la totalité des voitures, mais l’échantillon est déjà sympathique. 

A défaut de guerroyer, il nous faut manger, et c’est dans un restaurant de Soings-en-Sologne, du nom de « Le vieux fusil », que nous nous attablons.  

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Les premiers arrivés ont les places à l’ombre. 

le menu « Délice de Sologne » nous propose:

Tatin de cèpes,

Tournedos de cerf sauce grand veneur et

Framboisier maison aux fruits frais.

De quoi tenir jusqu’au soir sans craindre une hypoglycémie. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Ce restaurant semble être une adresse bien connue des rallyes en anciennes.

Une fois repus, c’est le moment des adieux. Certains ont plus de route que d’autres, et ils mettront deux jours à rentrer chez eux. 

Nous servons de poisson pilote à Claude, notre vosgien, qui nous suit jusqu’à Sully-sur-Loire. Never n’est pas encore familier des cartes routières.   

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Je ne sais si ce sont nos voitures ou le chien qui suscitent l’attention de ce couple…. les deux constituent un vecteur de lien social, c’est bien connu.

Rallye fort sympathique et réussi, une fois de plus. 

 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 3

Automobile ancienne à votre service

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Deuxième jour de ce week-end de trois jours. Le soleil n’a pas encore fait son apparition quand nous partons.  Les nuages ressemblent plus à de la brume d’altitude qu’à des menaces pour la journée. 

L’organisateur a eu la bonne idée de ne pas surcharger le programme de la journée, et nous avons du temps devant nous avant de rejoindre le premier lieu de rendez-vous. 

Nous traversons la Sologne par de petites routes départementales. Chacun roule à son rythme tout au long des 68 kilomètres qui nous séparent de notre plat de résistance de la matinée.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Il y a deux voitures qui ne sont pas de la marque: celle qui nous précède est une Salmson et plus précisément un cabriolet S4E carrossé par Eclassan. 

Malgré la douceur, octobre commence à faire son travail, et les longues allées forestières s’illuminent des couleurs automnales. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Soudain, à notre droite, une somptueuse demeure, toute illuminée du soleil levant, impressionne par la majesté de son architecture.  Il s’agit du château de la Ferté-Imbault. C’est le plus grand château construit en briques de Sologne.  Louis de la Saussaye en parlait en termes fort aimables: « Sa position est tout à fait riante et agréable, dans un endroit où la Sauldre se divise en plusieurs canaux… Les tourelles rouges du château s’élèvent au milieu de ces eaux et de cette verdure, et couronnent merveilleusement le riche tableau qu’on a sous les yeux »

Détruit pendant la guerre de cent ans, le château sera reconstruit pendant la Renaissance. A nouveau partiellement détruit pendant les guerres de religion en 1562, il est restauré et agrandi au début du XVIIe siècle par Jacques d’Estampes, marquis de Mauny, qui est le plus riche propriétaire de la région.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Jeanne d’Arc se rendra à la Ferté-Imbault le 4 mars 1429, mais sans Hotchkiss!

Le ballet d’Hotchkiss continue.  

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Cabriolet Languedoc 686 S 49 de 1949. 

Une dizaine de kilomètres plus loin, non loin de Châtres-sur-Cher, c’est un autre fort joli château qui nous regarde passer. Cette fois nous serons plus nombreux à nous arrêter. C’est le château de Douy. Ici encore la brique constitue le matériau majoritairement utilisé. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Les communs sont occupés, mais rien ne filtre sur le propriétaire ou l’histoire de cette belle résidence Solognote.

Nos petits camarades, une fois les clichés réalisés, remontent en voiture et reprennent le circuit. Un instinct me pousse à fureter un peu, et je découvre, de l’autre côté de la route, masquée par des taillis, une dépendance tout à la fois insolite et pourtant bien utile à l’époque: d’aucuns penseront qu’il s’agit ici d’une simple cave. Pas du tout, c’est la glacière du château! Tous en possédaient une, afin de conserver la neige et la glace accumulées pendant l’hiver. 

 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

La porte étant fermée, je n’ai pas pu vérifier la profondeur du trou!

Bientôt nous rejoignons le canal du Berry que nous longeons pendant un court instant. Un canal est un canal me direz vous, et il n’y a pas de quoi en faire un article. Oui, sauf qu’à Thénioux, l’histoire de la seconde guerre mondiale nous rattrape; la ligne de démarcation entre la France occupée et la France libre longeait le Cher et le canal. Et Thénioux, entre 1940 et 1943,  sera un des points de passage vers la France libre. Vont s’y illustrer en particulier Raymond et Marcellin Toupet.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Cette barque commémore les passeurs.  

Raymond Toupet abandonne son activité de serrurier pour se consacrer au passage de prisonniers évadés et autres candidats au passage en zone libre. Dénoncé, il perdra la vie lors d’un franchissement du Cher. 

Le 11 novembre 1942, à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, les allemands envahissent le sud de la France.  La ligne de démarcation perd donc son caractère frontalier. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Le Cher à Thénioux. 

Autre point d’intérêt rencontré, l’église de Saint-Outrille. Le nom de la commune provient du saint du même nom, évangélisateur du Berry qui vécut de 551 à 624, sous la dynastie des Mérovingiens (pas facile à placer dans les salons mondains!).  Il existe plusieurs légendes sur la raison d’un tel clocher tordu. 

L’une d’elles explique que le diable – qui serait souvent à l’origine des clochers tors – se reposait sur le clocher de Saint-Outrille. Une commère voulut le déloger de son perchoir en grimpant sur la flèche. Le diable, dérangé, s’enfuit, mais sa queue, enroulée autour de la flèche, lui fit subir la torsion que nous lui connaissons.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Une autre légende raconte que « Le clocher ne se redressera que quand trois jeunes filles vierges du pays se marieront le même jour en l’église de Saint-Outrille. »  A mon humble avis, ce n’est pas demain la veille!

La troisième légende narre « qu’au temps du roi Louis VII le Jeune (1120-1170), une modeste famille vivait à Saint-Outrille : les Malterre. Le père, qui était bourrelier et forgeron, travaillait avec son fils Phallier. Ce dernier dut partir en croisade et jura cependant de rester fidèle à sa promise, Mathilde, qui fit le même serment. Pendant la longue absence de Phallier, Mathilde eut de folles aventures. Au retour du croisé, elle jura devant Dieu qu’elle l’avait fidèlement attendu et bientôt, ce fut le mariage. Dès le début de la cérémonie, éclata un violent orage. Soudain, au milieu d’une immense flamme, Mathilde et les anneaux disparurent, laissant Phallier seul et hagard. A ce moment, les fidèles, affolés, sortirent de l’église et s’aperçurent avec horreur que le clocher était tordu. On en conclut que c’était la colère de Dieu qui avait emporté l’infidèle et tordu le clocher. »

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Tors, tordu, vrillé, hélicoïdal, twisted….

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

L’église de Poulaines fait partie des églises du pays de Bazelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais à Poulaine, ce n’est pas tant l’église que je retiens que cette maison, construite au fond d’une cour.

Poulaine est une commune de moins de 1000 habitants. Je m’interroge:  Un dancing ici? Les poulignots et poulignotes seraient-ils les dignes descendants de John Travolta, au mieux de sa gloire?  Est-ce Saturday Night Fever tous les week-end ? 

L’interview d’une passante en âge d’être ma mère, et qui s’est arrêtée pour nous dire que son oncle ou je sais plus qui avait, fut un temps, possédé une Hotchkiss, éclaire ma lanterne: autrefois le dancing allait avec le restaurant du coin de la rue. Maintenant le local est utilisé à d’autres fins, mais l’enseigne murale demeure. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

En avance sur l’horaire de visite, mais avant-derniers du groupe, nous retrouvons nos amis du club devant le château de Valençay, point d’orgue de notre journée.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Nous avons le droit de franchir les premières grilles, d’ordinaire fermées, mais qu’un des trois jardiniers du domaine nous ouvre.

Les conditions météorologiques de la journée sont idéales. Les moteurs fonctionnent à la bonne température, et attendre au soleil ne pose aucun souci. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

De gauche à droite: Chamousette, Amilcar Compound de 1938, cabriolet Biarritz (4 cylindres) de 1938, et Anjou. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Ce rallye sera exceptionnel par le nombre d’Hotchkiss Grégoire présentes: trois. Vous connaissez bien celle de Jacques, l’expert du modèle, mais deux petites nouvelles se sont jointes à la sienne. Une vient du département de l’Indre, l’autre du Loir-et-Cher. 

Je vous donne tout de suite le fil conducteur du château de Valençay: c’est Charles Maurice de Talleyrand-Périgord (1754 – 1838). 

Prince diplomate, il a acquis le château à la demande de Bonaparte, alors qu’il était son ministre des relations extérieures. « Il faut de grandes maisons pour les gens qui occupent de grands emplois » lui aurait dit Bonaparte! 

Pour la petite histoire, Talleyrand entre au séminaire dès l’âge de seize ans. Ce n’est pas une vocation mais une volonté familiale. Ordonné prêtre en 1779, nommé évêque d’Autun en 1788, il quitte finalement le clergé pendant la Révolution. 

On lui prête une grande intelligence et un esprit spirituel. Un livre de 150 pages, recueil de ses mots et aphorismes, rapporte nombre de ceux-ci. Une de ses phrases décrit bien l’homme et sa carrière politique:

« Les régimes passent, la France reste. Parfois en servant un régime avec ardeur, on peut trahir tous les intérêts de son pays, mais en servant celui-ci, on est sûr de ne trahir que des intermittences ».

Effectivement, Talleyrand servira lui-même sous neuf régimes. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Buste de Talleyrand. Réalisé par Desprez en 1838 sur une commande de Louis-Philippe, pour Versailles.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Souffrant d’un pied bot, il avait une chaise pour se déplacer plus aisément. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le château vu côté cour surplombe un petit jardin et domine la vallée du Nahon.  

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Les deux tours encadrent l’aile du XVIIème. 

Dans ses mémoires, Madame de Montpensier décrit sa première visite à  Valençay:

« J’y arrivai aux flambeaux : je crus entrer dans une demeure enchantée. Il y a un corps de logis le plus beau et le plus magnifique du monde (…) L’escalier y est très beau et on y arrive par une galerie à arcades qui a du magnifique »

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Le corps central est traité en donjon, mais le château est définitivement Renaissance. 

Le château est meublé. Parmi les nombreuses pièces traversées, la chambre ci-dessous est la chambre du roi d’Espagne car le futur Ferdinand VII y séjournera pendant six ans. Le château était une prison dorée dans laquelle l’Empereur avait décidé d’interner les princes de la famille Royale d’Espagne saisis à Bayonne. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Le mobilier est de style empire, à l’exception du lit, fait sur mesure et de style Louis XVI. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Chambre de Dorothée de Dino, née princesse de Courlande (1793), comtesse Edmond de Périgord (1809), puis duchesse de Dino en 1817, titre sous lequel elle est passée à la postérité, qui deviendra duchesse de Talleyrand en 1838 et duchesse de Sagan en 1845.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Chambre de Madame de Talleyrand-Périgord, princesse de Bénévent. Elle épousa Talleyrand en 1802. Ils se séparèrent en 1816.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le salon bleu, comme dans d’autres pièces, on aperçoit entre les deux fenêtres un portrait de Talleyrand réalisé par François Gérard, l’un des principaux peintres du Premier Empire et de la Restauration. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Les murs du château offrent un cadre parfait pour une galerie familiale, dont voici quelques exemples.

DSC06465

Archambaud Joseph de Talleyrand-Périgord, Duc de Talleyrand et frère de Charles Maurice.

DSC06462

Le Cardinal Hélie de Talleyrand-Périgord.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

La princesse de Chalais, arrière grand-mère de Charles Maurice. Dans ses mémoires, Talleyrand la décrit ainsi:  » Madame de Chalais était une personne fort distinguée; son esprit, son langage, la noblesse de ses manières, le son de sa voix, avaient un grand charme ».

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Adalbert, comte de Périgord et de la Marche (968 – 995). Comme on dit, la maison est d’une très ancienne extraction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le château abrite aussi une « salle des trésors » dont l’objectif est de montrer quelques facettes du personnage.  Pour tout vous dire, je n’arrive pas à trouver l’homme sympathique. Il disait de lui même:

« On dit toujours de moi ou trop de mal, ou trop de bien: je jouis des honneurs de l’exagération »

Il disait aussi:

« Je veux que pendant des siècles on continue à discuter sur ce que j’ai été, ce que j’ai pensé, ce que j’ai voulu ». 

Bref, on trouve dans cette salle des trésors aussi bien des écrits de sa main que certains de ses habits. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Mais l’homme est aussi connu pour son goût de la gastronomie. Les grands diners de gala offerts par Talleyrand se composaient par exemple de 48 entrées!

A ce stade je souhaite introduire Antonin Carême. Il restera 12 ans au service de Talleyrand. Bien que cuisinier, sa spécialité dont l’histoire se souvient: les desserts, et plus particulièrement les pièces montées tarabiscotées, directement inspirées de l’architecture. 

Sous l’Ancien Régime c’est le «service à la Française», assez semblable à nos buffets actuels, qui était pratiqué. Chaque repas comptait jusqu’à cinq services, des potages aux desserts. Et pour chaque service, on amenait tous les plats sur la table, à charge pour le maître de maison de découper les viandes. Les convives piquaient dans les plats disposés devant eux. Des domestiques, derrière eux, servaient du vin au verre sur demande.                

En 1810, l’ambassadeur de Russie à Paris, blessé, ne peut plus découper les viandes; il demande alors à ses cuisiniers de préparer eux-mêmes les plats et les assiettes en cuisine.

Ainsi naît le « service à la Russe ». Les plats se succèdent  : entrée, poisson ou viande, légumes, dessert. Le service est plus rapide. Les mets sont chauds et non plus froids. Ce service va conquérir peu à peu toutes les tables. Mais le « service à la Française » fera de la résistance tout au long du XIXe siècle par la grâce de Carême et de ses élèves. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Paradoxe, pour un homme qui s’appelle Carême, que de devenir cuisinier et de contribuer à établir la gastronomie au niveau d’un art et d’une science. Du service à la Française subsiste la tradition de confier au maître de maison la découpe des volailles

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Voila le type de réalisation d’Antonin Carême!

La visite terminée, nous déjeunons au restaurant de l’Orangerie situé dans l’enceinte du château. Pâté berrichon, poulet en barbouille et charlotte aux fruits rouge, l’ensemble arrosé de vin de Valençay: what else?

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Nos fidèles montures nous attendent sagement.

Le Musée de l’Automobile de Valençay se trouve à quelques centaines de mètres du château.  Une exposition temporaire autour de la 2CV et de ses dérivés marque les soixante dix ans du modèle.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Défilé. Il n’y a pas que Benetton qui peut se targuer d’offrir des « united colors ». 

Mise en scène de cette 2 CV 4X4  Sahara de 1964.  L’idée de cette drôle de voiture est venue de Monsieur Bonnafous, qui cherche dès 1954 pour son entreprise de travaux publics, un véhicule tous terrains pour lequel  trouver des pièces de rechange serait moins compliqué que pour les Jeep.

Sur une base de 2cv, il va  bricoler deux exemplaires de 2cv bi-moteurs.  Fort de la réputation de ces autos, Citroën s’intéresse au concept et fabrique deux prototype dès 1958. Le marché de l’Algérie et de ses déserts laisse à penser qu’il y aurait un marché important.  Finalement seuls 693 exemplaires seront produits entre 1961 et 1967. Elle se nomme Sahara. 

Mais entre temps, l’indépendance de l’Algérie réduit le potentiel des ventes dans le Sahara. Pour ne pas raviver les mauvais souvenirs de cette période douloureuse de notre histoire, Citroën rebaptise le modèle en 2 CV 4×4. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Deux réservoirs sont fixés sous les sièges avant. Fumeurs non suicidaires s’abstenir de pratiquer en roulant!

Pour le reste, sont exposés trois modèles représentatifs de notre belle égérie: 

De gauche à droite, un modèle A de 1951, reconnaissable au sigle Citroën qui orne sa calandre. Deux mannequins, l’un de religieuse, et l’autre dans lequel on reconnait Louis de Funès. Mise en scène peu réaliste puisque, dans « Le gendarme à Saint-Tropez », les deux passages qui mettent en avant la tenue de route remarquable de notre petite populaire étaient des modèles plus récents, jaune et bleu. Fantaisie de l’artiste… Au milieu, dans une superbe livrée jaune Panama, un exemplaire AZ de 1961. Enfin, tout à droite, avec ses optiques rectangulaires, une 2 CV 4 AZ de 1976. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Dans les dérivés originaux, cette Tangara. Je devrais plutôt dire la Teilhol Tangara, du nom de son créateur Raoul Teilhlol. L’homme, qui avait produit les Rodéo, se lance dans le projet de remplacement de la Méhari.  La base du véhicule est une 2 CV 6, complétée par des morceaux d’autres voitures comme la 205 ou le C15.  La version Dune présentée ici est une série spéciale de 1988, la version 4×4 sortira en 1989. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Production de 1987 à 1990, date à laquelle l’entreprise dépose le bilan. 

Pour en finir avec les 2CV, je vous propose de découvrir une Bijou. Fabriquée dans l’usine Citroën de Slough ( UK) à 211 exemplaires entre 1959 et 1964, la Bijou est l’oeuvre du styliste Peter Kirwan-Taylor à qui l’on doit la Lotus Elise (pas mal comme référence). Imaginée pour se substituer à la 2CV qui se vendait mal au Royaume Uni, cette voiture ne trouvera pas son public. Il me semble me souvenir en avoir vu une, de couleur rouge, lors du vingtième rassemblement des clubs de 2CV à Lavaré (Sarthe) en 2013.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Conçue pour l’Angleterre, le volant est à droite, bien sûr. 

L’objet de ce reportage n’est pas de lister toutes les voiture présentes dans le musée, mais de vous donner envie d’y aller. Le musée renferme une grande quantité de marques, modèles, et cela sur toutes les époques. Par exemple:

Pour les amoureux de matériel de pompiers, on trouve quelques camions intéressants, comme le De Dion IS de 1921 (à droite) et le Delahaye 83/59 PE2 de 1930 avec sa grande échelle.  On y trouve aussi deux Delaunay Belleville connus.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Delaunay Belleville. La voiture de gauche a participé à la croisière rouge (15 000 Km Cap Nord, Caucase, Paris) en 1967. Elle était exposée à Automédon 2017.  Celle aux roues jaune est un taxi de la Marne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Curiosité avec cette étonnante Bedelia de 1914. Mue par un bi-cylindre en V de 1100 c3.  Elle pèse 170 kg.  Ce sera le premier cyclecar. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Conducteur et passager sont en tandem, vous l’avez vu, mais avez-vous remarqué que le chauffeur est derrière le passager? 

Il n’y a pas de bon musée sans Hotchkiss. Cette 864 S49 (Cabourg) est dans son jus. 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Ce musée est très intéressant car il mélange les marques et les époques, avec des modèles rares. Je recommande. 

Après cette visite, nous retrouvons le chemin de l’hôtel. Ce soir c’est le repas de gala. Il faut faire un effort vestimentaire.

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Retour au calme.

La journée n’a pas été trop remplie. C’est très bien. 

 

Rallye d’Automne octobre 2018 Hotchkiss 2

Automobile ancienne à votre service

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

 

Triste temps. Triste manque de voitures. Pas de boisson chaudes. C’est la bérézina à Courtenay en ce dernier dimanche d’octobre!

Quelques fidèles se sont déplacés mais pas tous en voitures anciennes. Le vent et la pluie poussent les survivants à se mettre à l’abri précaire de l’avancée du toit de la gare, ou le long de la remorque du transporteur.  Bref, en résumé, on se gèle! 

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Mazda MX 5

Cette fois, ce sont les Citroën 2 CV qui arrivent en tête avec 3 voitures! La Fiat X1/9 est de toutes les sorties: Châlette, Montargis et Courtenay. 

Nous sommes deux sœurs jumelles
Nées sous le signe des deux chevaux, 
Mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do
Toutes deux demoiselles
Ayant eu des amants très tôt
Mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

La Simca de Philippe remarche. Un souci de bobine qui est maintenant réglé. L’Alfa Roméo et la Porche sont connues. 

 

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Plein feux sur cette traction venue pour la première fois, de la région de Montereau. C’est une 11B de 1954, voiture de famille. Au décès de son père, le propriétaire a démarré une restauration complète. Elle a durée 4 ou 5 ans. 

Le bloc moteur avait gelé. Il a fallu le changer. L’intérieur a été refait, ainsi que la peinture, pour ne citer que ces trois points. 

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

La restauration est une école de patience.  Mais au final, cela en valait la peine. 

Deux véhicules militaires: deux Dodges. Le premier est un six roues de 1954. Le permis poids lourds est indispensable pour le conduire. Son historique est connu: il a participé à la guerre d’Algérie puis a été utilisé par les pompiers. Son propriétaire est connaisseur en véhicules militaires: il fait partie du binôme organisateur du camp militaire de la bourse de Courtenay.  

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Le petit Dodge est classé en VL. Il date de 1943. Ces véhicules ont la réputation d’être increvables, car tout est surdimensionné. 

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Rendez vous mensuel Courtenay Auto Moto Passion octobre 2018

Information: L’Assemblée Générale du Courtenay Auto Moto Passion se tiendra dimanche 04 novembre au foyer municipal, place Honoré Combe à Courtenay. Début à 10h30. 

Automobile ancienne à votre service

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Osenat vente aux enchères 20 octobre 2018

Petite vente chez Osenat en ce mois d’octobre. L’approche de la vente pendant le wee-end d’Epoq’Auto n’y est sûrement pas pour rien. Il faut garder des cartouches pour Lyon. L’absence de catalogue est la confirmation que le commissaire priseur a réduit volontairement les frais fixes!

Comme d’habitude, les voitures les plus prometteuses sont bien mises en évidence dans le premier hall. Nous le verrons plus tard, les acheteurs vont en bouder certaines. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Osenat vente aux enchères 20 octobre 2018

Autant le dire tout de suite, sur les 27 lots proposés à la vente, seuls 63% trouveront preneur. 

Cette Mercedes 280 SL  R107, estimée entre 20 et 25 K€, est adjugée à 22 800 €. Construite de 1971 à 1989, elle succède à la fameuse Pagode. Elle se veut bourgeoise et donne l’image de la réussite. Souvenez-vous, c’était la voiture de Bobby Ewing dans Dallas!  

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Le modèle proposé est de 1981 et appartenait au même propriétaire depuis 18 ans. 

A ses côtés, une petite Alfa Roméo Spider de 1984.  Dessinée et produite par Pininfarina, ce modèle va être produit pendant presque 30 ans, de 1966 à 1993. C’est un client de la marque qui propose le nom: Duetto. Mais un an plus tard, l’homonymie avec le nom d’un goûter au chocolat pour les enfants oblige Alfa Roméo à ne conserver que l’appellation « Spider ».  Quatre génération vont se succéder: après le surnom « os de seiche » de la première, « arrière tronqué » de la deuxième, la troisième série, dont fait partie l’exemplaire proposé, est surnommée  « aerodinamica ».   Estimée entre 11 et 15 K€, elle est vendue pour 12 960€. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Cette auto sera la dernière Alfa Roméo de série à propulsion.  Elle sera remplacée par la GTV spider. 

Cette petite MG TD a été hissée sur la plus haute marche du présentoir. Millésime 1953.  Entre 1936 et 1955, ce sont pas moins de 5 versions qui vont se succéder:  MG TA, MG TB, MG TC, MG TD et MG TF Midget. Il sera construit 30 000 MG TD. Le modèle présenté fait partie des dernières. Elle possède ses roues pleines en tôle, comme à l’origine. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Les parechocs et les buttoirs étaient de série. 

La voiture présente bien. La MG TD était la première proposée avec la conduite à gauche.  Estimée entre 20 et 25 K€, elle est adjugée pour 22 800€. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Osenat vente aux enchères 20 octobre 2018

Doublé de Fiat 500. Cette voiture a été créée par Dante Giacosa, ingénieur Politechnique de Turin, qui démarre chez Fiat comme simple dessinateur projeteur, pour finir à la direction générale de l’entreprise. Toutes les deux vont trouver preneur, malgré leur titre de circulation italien.

La rouge, modèle de 1968 F, pour  9 000€. 

La bleue, modèle de 1972, pour 7 800 €. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Voiture économique.

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Couleur « Blu Scuro ». Modèle L. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On reste chez nos amis Italiens, avec cette Alfa Roméo Julia 1300 de 1966. Cette fois-ci la carte grise est française. A la voir, on ne dirait pas que son Cx était de 0,34. Plutôt bien pour l’époque. 

Le modèle présenté est un 1300 TI dont le moteur développe 82 CV. Des réparations ont été réalisées avant la vente.  Petit prix à 6000 € pour une estimation entre 7 et 10 K€.  

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Osenat vente aux enchères 20 octobre 2018

Une seule américaine pour cette vente, avec cette Studebaker Commander V8 coupé de 1955. Le nom complet est presque aussi long que la voiture! Immatriculée en France depuis 1956, c’est sans doute un modèle importé neuf.  Loin d’être rutilante, elle semble néanmoins avoir fait l’objet de quelques travaux de restauration. Elle va trouver preneur à 22 800 €, c’est à dire en plein milieu de la fourchette d’estimation. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Osenat vente aux enchères 20 octobre 2018

En bien moins bon état, la Jaguar 240 MKII de 1967 nécessitera des travaux de restauration. Osenat en avait tenu compte dans l’estimation. L’acheteur a dépassé l’estimation (seule voiture dans ce cas) et a déboursé 6 000€.  

On dit que dans les VL tous terrains, les Delahaye n’ont pas une grosse cote. Le type VLR ci-dessous est parti à 5400€. Le diplôme du musée du CIA à Pantin, comme VLR représentatif de l’exposition Delahaye, n’a pas suffi à faire monter les prix. Il est vrai que, déjà à sa sortie, cette première Jeep française n’a jamais convaincu le public ciblé. Pour en savoir plus, allez sur le site Retro Passion.

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Conduite à droite. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Moteur trop sophistiqué pour un usage tous terrains? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et maintenant, je vous propose la liste de certains des perdants, en commençant par ce Dodge WC 52 de 1942. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Estimé entre 8 et 10 K€. Pas d’acquéreur. 

Pour rester dans les 4X4, mais cette fois-ci plutôt de loisir, cette Méhari de 1980 aurait pu avoir tout d’une star. Utilisée par Citroën pour les photos de catalogue, elle a en plus été utilisée lors du tournage du documentaire « Laurence médecin de brousse », tourné en Casamance (sud du Sénégal). Estimée entre 20 et 25 K€, il faut croire que le bon public n’était pas au rendez-vous. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Si l’espace entre l’aile et la roue vous interpelle, c’est normal. La voiture a été montée avec des roues de 14 au lieu de 15 pouces. 

Pas de chance non plus pour la Matra Murena de 1981. Par contre la BMW qui se cache derrière a été adjugée à 16 800€. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Osenat vente aux enchères 20 octobre 2018

Ni le coupé Mercedes 250 SE W111 de 1966, ni la Jaguar MK X 4,2 de 1967 n’ont suscité l’intérêt des acheteurs. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Ce n’était pas le jour pour les grandes voitures de luxe. 

Ni la Datsun 280 Z de 1976, ni la bien plus récente Porche Boxter S, n’ont séduit les acquéreurs. 

Osénat vente aux enchères 20 octobre 2018

Osenat vente aux enchères 20 octobre 2018

En résumé, cette petite vente n’aura pas été l’occasion de faire flamber les enchères. Occasion ratée de faire une bonne opération à des prix raisonnables?

Osenat propose 50 voitures à la vente pendant Epoq’Auto. Le catalogue est en ligne, mais autant vous prévenir, les budgets ne seront pas les mêmes! 

On va y trouver quelques sympathiques avant-guerre, des populaires, mais aussi de très belles Italiennes…

 

Automobile ancienne à votre service

 

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

C’est une belle journée d’automne. Il revient d’un rassemblement de voitures où l’on n’a parlé que mécanique, puissance et carrosserie brillante. L’homme a envie de se ressourcer.

Il fait soleil se dit-il, pourquoi ne pas profiter de l’une des dernières après-midi de cet été indien? Il a entendu parler d’un endroit extraordinaire digne de la forêt de Brocéliande. On murmure même qu’il s’y passe des choses magiques !  C’est la forêt de Montargis.  Confiant, ou intrépide, c’est selon, l’homme n’écoute que son envie et monte dans sa petite auto. Oh, elle n’est pas jeune, mais lui non plus d’ailleurs. Elle n’est pas non plus rapide, mais qu’importe car les temps ont bien changé. Maintenant la vitesse est réduite et rouler vite est passé de mode. Bientôt la voiture autonome remplacera l’automobile que l’on a connue pendant plus de 150 ans. 

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

En bordure de la clairière du lieu dit Paucourt, l’homme s’arrête. Le soleil est presque au zénith, et ses rayons percent le feuillage des chênes.  Le silence règne, tout juste troublé par le bruit des glands qui tombent. La rumeur de la ville est ici inaudible. C’est l’heure du repas de midi. Les randonneurs du matin sont déjà rentrés dans leur foyers. Les propriétaires de chiens de traineaux les ont remis dans la remorque. La forêt est toute entière à sa disposition. Enfin, c’est une manière de parler car qui peut prétendre posséder la nature? Tout juste peut-on en avoir la jouissance un court instant. 

Soudain, au détour des arbres, deux silhouettes se dessinent. L’homme n’est pas effrayé. Il n’a rien à se reprocher. De quoi pourrait-il bien avoir peur?  Deux statues se font face. On les a taillées dans des troncs d’arbres.  La sculpture est grossière, mais il doit bien y avoir un message. L’homme s’interroge, sans pouvoir apporter de réponse à son esprit rationnel. Enfin, c’est aussi une manière de parler. On est toujours le rationnel de quelqu’un certes, mais c’est une notion bien relative. Comme lui disait un psy un jour, « je cherche ce qu’il y a de raison dans la folie et de folie dans la raison ». On doit pouvoir appliquer le principe au rationnel.

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Je te tiens, tu me tiens par la …..

Intrigué par cette découverte, l’homme continue son chemin et trouve rapidement sur sa route une nouvelle silhouette. De dos, la forme est étrange. On dirait un nain qui porte un drôle de couvre chef. Un truc avec des trous sur chaque côté, pour laisser passer les oreilles. Assurément ce n’est pas un humanoïde ordinaire.  Un ELF peut-être. Mais cela n’existe pas dans la vraie vie, les elfes. Il n’y a tout de même pas de station service en pleine forêt! L’homme se dit que vouloir rattacher ce que l’on découvre à du déjà vu relève vraiment du manque d’ouverture d’esprit. Il faut certes raison garder tout en faisant preuve d’une TOTAL ouverture d’esprit.  Il immobilise sa fragile et fidèle monture et tire le frein à main. Il s’approche pour observer la forme de plus près. Il n’espère pas l’entendre s’exprimer. Assurément, une sculpture en bois ne peut que rester MOTUL et bouche cousue! C’est logique. Il n’y a que les poètes qui font parler ou chanter les objets. Et l’homme n’est pas un poète. Un jour on lui a dit qu’il avait un coté artiste. Il ne l’a pas vraiment cru. L’industrie du caoutchouc n’est pas propice à l’art! 

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

J’ai oublié mon panneau de circulation à la maison, mais j’ai le manche!

Ce qui surprend l’homme, c’est le sourire du lutin. Il a les yeux baissés et l’expression de son visage laisse à penser qu’il sait quelque chose que l’homme ne sait pas. Rien d’agressif, en tout cas. Plutôt une forme de bienveillance ironique. 

Soudain une lassitude se fait sentir. Les feuilles qui tombent des grands arbres couvrent le sol d’une couverture végétale à la couleur d’automne. Il fait doux. Le vent est inexistant à l’abri des arbres. D’ailleurs les feuilles qui tombent planent doucement, comme si elles hésitaient sur leur lieu d’atterrissage.  L’homme n’a pas mangé, mais il faut sortir des conventions: une sieste pré-digestive le tente. Et puis quelque chose d’étrange, comme une force qu’il ne peut contrôler, le pousse à s’allonger, le dos appuyé à ce trognon d’arbre taillé. Il n’a pas pris de couverture dans la voiture, mais la température est clémente et le sol asséché par des semaines de sécheresse. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il va lui pousser de la mousse sur le corps! Il rit à l’idée de se réveiller avec des champignons tout autour de lui, ou bien de se retrouver nez à nez avec un cochon sauvage en quête de nourriture. La forêt en nourrit de nombreux, mais ce n’est pas l’heure à laquelle ils sortent. Et puis, qui sait qui aurait le plus peur!

A peine installé le sommeil le prend. Ce n’est pas un sommeil profond comme celui de la nuit. C’est un sommeil léger. Pour preuve, il entend comme une voix qui murmure. Comment tendre l’oreille quand on dort. Voila un paradoxe. Une question digne des épreuves de philosophie du bac…. L’homme se dit que même en dormant on peu faire de l’humour.  La voix se fait plus précise, plus nette, plus audible. L’homme se concentre. Cela ressemble à une histoire que l’on raconte. 

Le géant qui habite dans l’arbre
surveille toute sa vue.
D’en haut il voit l’effort
et il chante avec les oiseaux.

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Non je ne suis pas un crieur!

Le géant dans l’arbre
est fort gentil.
Il mange des noix, des fruits et des baies.
Sa meilleure amie,
La chouette qui effraie.
Il la réveille chaque nuit.

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Imaginez l’effet que je fais de nuit !

« Et réveille toi, Espèce de Noblesse,
Si gracieuse et si sage.
Tu ne dis jamais trop
et toujours exactement ce qu’il le faut
pour convaincre le monde de la forêt,
de s’arrêter pour t’écouter. »

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

L’accès de l’immeuble est interdit aux colporteurs!

Et le géant de l’arbre que personne n’écoute,
fait inonder la forêt de ses larmes délicates.
Et quand Chouette Effraie revient à son nid,
Et que le soleil se lève sur l’horizon,
Et comme un immense canapé,
il repose ses membres.
En haut des branches,
Il donne de l’ombre à Chouette Effraie,
ensommeillée après une chasse bien satisfaisante.

Chloe Douglas, 2010

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

L’homme reste dans un état semi comateux. Vous savez, cette sensation de n’avoir ni assez, ni trop dormi, et qui vous paralyse. On est conscient mais on ne peux pas bouger. Il a cependant le ressenti d’être observé. Doucement l’homme émerge.

En effet, une femme le domine de sa stature. Pas de mauvaises pensées! Elle aussi est en bois. Le sculpteur y a mis de la couleur. Ses bras portent des tatouages, à moins que ce soit du véritable lierre. Son regard porte loin, sans expression particulière.  

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Anne ma sœur Anne, ne vois tu rien venir?

L’homme se lève, enlève d’un coup de main les feuilles collées à ses habits, et se positionne dans l’axe du regard de la statue. Il découvre à un jet de pierres un château fort, perché au sommet d’un promontoire. Il s’en approche.

La porte y est fermée. Chose étrange, le seul moyen d’y accéder semble être avec des ailes. Point de route. Juste un a pic vertigineux qui mesure bien trois fois la hauteur de l’édifice. Il perçoit en sa base un mouvement fluide. Ce sont des mouvements d’ailes. Deux femmes, mi humaines, mi chauve-souris semblent servir de sentinelles. L’une vole, l’autre donne l’impression de vouloir écarter l’écorce de l’arbre. Il revient à l’esprit de l’homme une vieille série télévisée qui mettait en scène une île habitée uniquement par des femmes. Aurait-il trouvé ici la fameuse cité de dames de Christine de Pisan?

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Proche de là, l’homme découvre  une autre femme, comme murée dans un arbre, et dont la nudité à peine cachée le surprend. Est-ce là une sentinelle? Dans ce cas pourquoi ses yeux sont-ils fermés?

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Faire savoir qu’on est présente, sans s’attirer les foudres de la maréchaussée

En faisant le tour de l’arbre, il ressent de nouveau l’impression d’être observé. Qui du loup ou de son maître le surprend le plus? L’homme prend soudainement conscience qu’aucun des personnages croisés ne lui a adressé la parole depuis le poème qu’il a entendu dans son rêve. C’est comme si on lui faisait suivre une piste, mais dans quel but? Et surtout, pourquoi la suit-il?

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Ne dit-on pas que l’homme est le meilleur ami du chien?

De retour vers la voiture, il découvre une nouvelle sculpture qu’il n’avait pas remarquée avant. Mais un point l’intrigue: ce n’est pas à cet endroit qu’il avait laissé la Citroën! Non, il en est sûr! Elle était restée en haut d’une ondulation. Il avait même cru un instant que, peut-être, la voiture toucherait. En plus, il est sûr d’avoir serré le frein à main. A ce stade plus rien ne l’étonne, mais pourquoi là? Est-ce un message?  Pourquoi la voiture est-elle maintenant garée à côté d’un Samouraï?  Que vient faire un guerrier Japonais au milieu d’une forêt Gâtinaise? Quel est le rapport entre toutes ces statues? L’homme cherche la logique de ce parcours. Ah, la logique! Pourquoi faut-il toujours trouver une logique aux choses? Oui mais quand même, les choses n’arrivent pas par hasard!

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Parcours initiatique

Pendant tout ce temps, le soleil a un peu tourné. L’homme tombe face à face avec un muguet géant. Il regarde la sculpture, réfléchit, et son visage s’illumine. Il a compris le sens de tout cela! Le muguet est synonyme de porte bonheur! Si, comme disaient certains, le bonheur est simple comme un coup de fil, l’homme traduit en:

« Le bonheur c’est simple comme une balade en 2CV »

Art forestier et promenade automnale en parapluie à 4 roues

Convallaria majalis

Le téléphone sonne. Groggy, l’homme sursaute. Il réalise qu’il s’est endormi, dans le garage, assis sur la banquette moelleuse de la 2CV. Il l’avait sortie de la voiture pour mieux la nettoyer. La sieste n’est-elle pas bénéfique pour la santé?

 

Faut-il toujours chercher du sens à tout?

 

Automobile ancienne à votre service