Auto ancienne

à votre service

Osi Hotchkiss 2 CV

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

Depuis quelques mois, l’équipe de l’Auto Sport Museum de Chatillon-Coligny (Loiret) a instauré un rendez-vous mensuel devant le musée. Le café est offert bien entendu, et les visiteurs bénéficient de la visite du musée et, c’est assez rare dans ce genre d’évènements, des sanitaires du local.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Une manière intelligente de cacher la misère d’un mur en tôle.

Il faut le rappeler, dans Auto Sport Museum chaque mot prend son sens: Auto parce que nous sommes parmi des passionnés de voitures, Sport car une partie des membres affichent un goût prononcé pour les voitures sportives, et Museum puisque nous sommes sur un lieu d’exposition de voitures, pour la plupart anciennes sans pour autant qu’elles fassent partie de la catégorie des ancêtres.

Je souhaitais rappeler ce point pour que certains lecteurs ne soient pas offusqués par le mélange des genres.

Auto Sport Museum RDV août 2019

De la sportive américaine à la Ferrari en passant par une Citroën Acadiane, une Mégane cabriolet ou une RCZ, vous êtes tous les bienvenus.

Auto Sport Museum RDV août 2019

J’insiste sur la pluralité des générations, marques et modèles.

Profitons de la présence de Lionel et de sa Fiat X 1.9 pour décomposer le fonctionnement de son toit amovible. Sans doute devrais-je utiliser le terme Targa, qui dans ce cas d’usage décrit une carrosserie mi coupé, mi cabriolet. Mais le mot Targa signifie aussi un nouveau courant artistique qui vise un processus de création simple appliqué à la peinture murale, l’utilisation de matériel anti-incendie et même le tatouage! Je cherche encore le lien entre ces trois domaines, d’autant que la condition de pratique est d’avoir les yeux bandés! 

Bref, la manipulation s’exerce en quatre phases:

Auto Sport Museum RDV août 2019

Etape n° 1:  ouvrir le capot (avant puisque le moteur est à l’arrière).

Auto Sport Museum RDV août 2019

Etape 2: se glisser dans l’habitacle, puis s’en extraire après avoir déverrouillé les fixations intérieures du toit. Attention : ne sous-estimez pas la difficulté de cette phase compte tenu de la hauteur de cet aspirateur à minettes et de l’âge du capitaine! Une séance d’assouplissements avant l’opération  est fortement conseillée!

Auto Sport Museum RDV août 2019

Etape 3: prendre à pleine pogne le dit toit en équilibrant la charge par une prise en main judicieusement répartie. Vous noterez la concentration extrême de Lionel. Nous déconseillons l’exercice un jour de fort Mistral dans la vallée du Rhône, d’autant que la rigidité est insuffisante pour en faire une planche à voile.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Etape 4: changer l’orientation du toit pour le glisser dans le sens de la longueur. Ne pas oublier de refermer le capot, quand bien même vous repartez en marche arrière!.

Nous ne sommes pas vraiment à la période des oranges, et pourtant une belle s’est invitée. Pour celles et ceux qui ne l’ont pas reconnue, c’est une McLaren modèle MP4-12.  

Auto Sport Museum RDV août 2019

Peut-on parler ici de mixité sociale sur fond d’habitat à loyer modéré?

C’est le designer Franck Stephenson qui l’a dessinée. A son actif, la Mini de BMW, la Maserati Grand Sport et accessoirement la Ferrari F430. Des références! Son moteur est un V8 de 3.8 litres boosté par un turbo. Ses 600 cv la propulsent de 0 à 100 en 3.2 secondes, mais si vous souhaitez prolonger la durée de vie de vos pneumatiques, vous pouvez démarrer plus calmement.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Porte en élytre. Sur les premiers modèles, l’ouverture des portes était possible en effleurant la portière. Par la suite, McLaren a inséré un bouton.

L’architecture de ce bolide est issu de la Formule 1. Le châssis est en fibre de carbone et la voiture pèse moins de 1400 kg.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019: un futur collector.

Auto Sport Museum RDV août 2019

L’intérieur est cosy sans ce qui a fait le charme des anglaises, mais il est vrai que nous sommes en face d’une sportive.

Placide à côté de sa jeune compatriote, la Jaguar MK2 340 n’a pas besoin des technologies les plus récentes pour rappeler qu’elle fut dans les années 60 la référence de la berline sportive.

Auto Sport Museum RDV août 2019

La classe version Britannique.

Je vous présente une Panhard PL17. Si l’on se doute que les lettres PL font référence à Panhard & Levassor, saviez-vous que le chiffre 17 est l’addition de: 5 cv + 6 places + 6 litres aux 100 kilomètres. Elle succède à la Dyna Z.

Celle-ci est plutôt dans son jus, mais la carrosserie est en très bon état.

Auto Sport Museum RDV août 2019

La production des 166 000 exemplaires va s’étaler de 1959 à mai 1965.

Cette voiture mettait en œuvre bon nombre de solutions techniques innovantes.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Il manque les gaines de chauffage.

Je profite de l’occasion pour préciser qu’à l’intérieur du musée, un ensemble moteur – boîte de Panhard est exposé. Ce n’est pas celui qui équipait les PL17, mais celui d’un DB de 1952.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

Les six places annoncées étaient rendues possibles grâce aux deux banquettes. Quant au tableau de bord, il est … c’est un tableau de bord Panhard! 

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

Devant l’affluence, certaines voitures ont été contraintes de monter sur l’herbe. Ce n’est pas seulement l’effet d’optique qui explique la différence de taille entre l’Alfa et l’OSI 20 MTS.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Peugeot 201, Alfa Roméo Giulietta,  OSI 20 MTS, Renault 4L  ex gendarmerie.

De nouvelles voitures nous rejoignent comme cette MGB déjà vue car ayant participé à la sortie du 22 juin de cette année.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

La mini Cooper devra elle aussi s’acquitter d’une montée de marche. Fort heureusement nous ne sommes pas à Cannes et c’est un simple trottoir. Nous ne sommes pas au cinéma. Ici les cascades se font modestes. 

Auto Sport Museum RDV août 2019

Un autre participant de la sortie club de juin.

A ses côtés, cette Triumph Herald cabriolet dans son jus, je n’ose dire betterave.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Déclinée en cinq carrosseries il en sera fabriqué 300 000 exemplaires.

A l’intérieur du musée, une Alpine A310 V6 de 1981 brille de tous ses feux. Je vous la montre pour comparer à celle garée dehors.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

Deux sportives séparées par … La Mégane série II R26 côtoie une Alpine A310  1600 4 cylindres de 1975. Un des signes distinctifs de la face avant par rapport à la voiture exposée à l’intérieur est la largeur de la vitre des phares. On note aussi les ouïes de ventilation.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Production de 2002 à 2009 pour la Mégane.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Production de 1971 à 1976 pour l’Alpine A310 4 cylindres.

 

 

 

 

 

 

 

A l’Auto Sport Museum, on ne dédaigne pas non plus l’humour! Pas de blindage pour cette Renault 4cv mais des portières à la manière des petits roadster britanniques.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

Les derniers visiteurs de la matinée sont venus à bord d’une Chevrolet SS R. Si j’ai bien compris, l’objectif de Chrysler était de dynamiser l’image avec ce « Pick-up sportif à toit rigide escamotable ».

C’est à coup sûr une manière de rouler différent.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Production de 2003 à 2006.  Les 23 000 exemplaires produits seront vendus.

Auto Sport Museum RDV août 2019

La prétendue ressemblance avec le modèle El Camino de 1959 me laisse perplexe.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

 

 

 

 

 

 

 

Une matinée sympa avec des passionnés d’automobile. Pensez-y le mois prochain, c’est le deuxième dimanche du mois.

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

Auto Sport Museum RDV août 2019

Automobile ancienne à votre service

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Le pari est presque gagné. Nous quittons Gréoux-les-Bains pour notre dernière journée de route. L’étape ne sera pas longue: un peu moins de 180 kilomètres et Chamousette est toujours en forme.

Nous arrivons assez vite à Barjols. Commune du Var, ce village de ce que certains appellent la Provence Verte est remarquable par ses fontaines et lavoirs, au nombre de trente-huit! Dans le midi, faire la « bugade » signifie faire la lessive. Par assimilation, « bugade » et lavoir sont des synonymes. Ses trois mille habitants se nomment Barjolais et Barjolaises, et pas les Barjots, terme populaire péjoratif. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4 en passant par Barjols. 

La ville est traversée par l’Argens, fleuve bien connu pour ses crues aussi soudaines que violentes, dont l’eau a fait de Barjols la capitale du cuir au XIXe et XXe siècles grâce à ses moulins et tanneries. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Si pierre qui roule n’amasse pas mousse, cette fontaine par contre en est couverte. 

Comme tous les villages provençaux construits à flanc de coteau, l’altitude est comprise dans une fourchette qui va de 183 à plus de 470 mètres. La signification de Barjols est justement « Jolies montagnes ». Visiter le village implique de grimper au gré des ruelles.

Cela me fait penser à la chanson de Nino Ferrer: 

« C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane

À l’Italie
Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c’est joli

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d’un million d’années
Et toujours en été »

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Fontaine du monument aux morts. 

La fontaine Capitaine Vincens, que je vous propose ci-dessous, est amusante car elle est séparée de son lavoir par un platane. Le Capitaine est un soldat décédé pendant la guerre de 14-18. Vous avez noté que Vincens se termine par un S et non pas par un T. Il n’y a donc pas de confusion possible avec le Capitaine Vincent, Vincent Olivier de son vrai nom, qui, ancien esclave, mourut à l’âge de 120 ans à l’issue d’une vie trépidante. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4: la fontaine date de 1884. 

Comme toujours dans une France à l’histoire et à la culture inséparables de la religion catholique, parmi les monuments historiques, on retrouve l’église. L’église Notre-Dame de l’Assomption de Barjols a été fondée en 1014 et élevée au rang de collégiale en 1060. Elle sera reconstruite entre 1537 et 1559 par l’architecte Michel Gombert.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4: Liberté Egalité Fraternité. 

Il est assez rare de descendre dans une église. Ici c’est le cas: douze marches permettent d’atteindre les trois nefs. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

J’ai trouvé la collégiale sombre, très sombre, et certains de ses attributs étonnants, pour ne pas dire dérangeants, comme la mise en scène de la Vierge. Les têtes dénuées de corps de certains des chérubins me dérangent un peu…  D’ailleurs, malgré mes recherches, je n’ai rien trouvé sur cette composition. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

La seule raison qui m’a poussé à prendre ce cliché est la clarté provenant de ce puits de lumière. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

La sonorité serait exceptionnelle dans l’église. Je n’ai pas pu vérifier. 

Les tanneries qui ont contribué au développement de Barjols se trouvaient dans le quartier du Real. 

Si les anciens ateliers ont été plus ou moins repris par des artisans, cette partie du quartier propose grotte et fontaine. Le panorama sur le village et le clocher sont également fort jolis.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

L’ensemble a été joliment arrangé. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Vous comprenez pourquoi cela m’a fait penser à l’Italie? 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

A l’origine cette roue n’était pas située là. Elle aurait servi dans un moulin à papier. C’est une reconstitution. 

Nous filons plein Est en direction de Draguignan. Nous évitons l’Abbaye du Thoronet que nous connaissons déjà pour passer par Salernes. Si vous n’en avez jamais entendu parler, vous connaissez cependant son produit phare: les tomettes provençales hexagonales. 

Mais à Salernes, le jour de marché est le mercredi. Rien à voir avec celui de Vaison-la-Romaine. Ici, vous trouvez un vrai marché Provençal. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Il est à l’ombre et on peu aisément circuler entre les marchands. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

6€ les trois melons de Provence et en plus on peut goûter! 

Nous sommes en ancienne, donc je ne pouvais pas ne pas vous montrer ce joliment restauré et aménagé fourgon HY. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

On connaissait les « Food Trucks ». Je vous présente un « Wine Truck ».

Une vingtaine de kilomètres plus loin, c’est Lorgues qui nous accueille pour le déjeuner. Attention, ici on frôle la mégapole! La ville compte plus de dix mille habitants! La mairie, sur son site internet, précise que nous sommes à 45 minutes de Saint-Tropez (temps très optimiste à moins d’être pilote de course car il faut entre 60 et 90 minutes en réalité).  Il y est aussi fait état que Lorgues est un havre de paix.  Je trouve ces précisions très drôles. Effectivement, Saint-Tropez est tout sauf un havre de paix!

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Oh surprise, une fontaine! 

C’est bien à l’ombre que nous trouvons notre bonheur parmi les multiples restaurants qui offrent des tables en terrasse. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Repas du jour pour 17€. 

Pour les derniers kilomètres, nous rejoignons la RN7. Certains en font un fond de commerce. Je vais vous faire une confidence: l’intérêt qu’on porte à cette route est de mon point de vue très exagéré. Il y a certes des coins sympathiques où les nostalgiques retrouvent des repères d’il y a 50 ans, mais la plupart ont disparus.  Il faut dire que j’habite non loin de feu la RN7 et que ce que j’en connais me suffit.

Enfin, une fois arrivé au Muy, nous prenons directement la direction de Saint-Raphaël, but ultime de ces quatre jours.  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Puisque nous sommes dans la nostalgie, ce panneau « route bleue » ravive un souvenir d’enfance, quand de retour de Bretagne pour nous rendre à Aix-en-Provence, ma sœur, ma mère et moi chantions à tue tête dans l’Ami 6 la célèbre chanson de Marcel Amont:

« Bleu, bleu, le ciel de Provence
Blanc, blanc, blanc, le goéland
Le bateau blanc qui danse
Blond, blond, le soleil de plomb
Et dans tes yeux
Mon rêve en bleu – bleu – bleu« 

Clin d’œil aux touristes nostalgiques,  cet aménagement d’un immense giratoire n’est pas plus idiot qu’un autre.  D’un côté nous somme à 105 km de l’Italie, de l’autre Paris est à 875 km.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Un cep de vigne pour rappeler que le Var est un département producteur de bons vins.

Pour conclure ce voyage, et malgré la chaleur, nous dépassons légèrement la cible pour montrer la mer Méditerranée à Chamousette. Et ce mélange des couleurs vaut bien les quelques kilomètres en plus. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Le massif de l’Esterel du côté du Pic du Cap Roux. Les Roches Rouges.

Nous immortalisons notre brave Hotchkiss devant la plage d’Agay. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Au fond, Cap Esterel et le Cap du Dramont. Vous remarquerez le scintillement du pare-chocs. Chamousette a la banane, même si elle n’en a plus!

Après quatre jours de voyage et 1027 kilomètres parcourus sur des routes volontairement peu fréquentées, nous sommes arrivés sans panne. L’objectif est totalement atteint. En bonus, des souvenirs de lieux magnifiques. Un seul regret: tout ce que nous n’avons pas vus. Il faudra recommencer!

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Au frais dans le garage.

En septembre, après le rallye de l’ACM (Association des Clubs de Marque), le retour s’effectuera en deux jours par le Gard, la Haute Loire et la plaine de l’Allier. Il devrait faire moins chaud!

Le commentaire de Chamousette: Je fais la nique à tous les sceptiques qui pensaient que la route serait semée d’embûches de mon fait! Oui, je ne suis pas aussi leste qu’un châssis court et mes sorties de virages en épingle sont parfois limite! Oui, je hais les automobilistes irresponsables par la faute desquels on a inventé les ralentisseurs, mais grâce à l’action de Super Patrick je n’y ai pas laissé mon pot d’échappement ! Oui, pour traverser les agglomérations une boîte de vitesse synchronisée serait plus adaptée, mais le couple légendaire de mon six cylindres atténue le désagrément!  Oui, mon bloc en fonte dégage de la chaleur dont profitent les passagers, mais j’ai maintenu ma température d’eau à un niveau acceptable malgré la canicule. Oui, mes freins couinent un peu et une assistance au freinage serait plus confortable, mais je n’ai envoyé personne dans le pare-brise car tout est dans la gestion de l’anticipation. 

Et puis partout on a salué ma ligne et ma classe. En plus, j’ai démontré une sobriété exemplaire en ne consommant sur le parcours que 13,5 litres alors que le standard dans ma catégorie est plutôt au dessus de 15. En résumé, je suis contente de moi, et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, je n’ai pas de honte à le dire moi-même: Chamousette est à la fête! 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Automobile ancienne à votre service

 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Et le troisième jour la cane, je veux dire Chamousette, était toujours vivante: la batterie chargée à fond et la confiance renforcée par les deux jours sans soucis techniques, nous sortons de Visan par la porte de Puy-Baret (nous étions rentrés la veille par l’autre porte, la porte Saint-Martin). L’existence du château de Visan remonte au dixième siècle: il se nomme le « Castrum Avisani ». Une sombre histoire de dime entre le Pape (installé à Avignon) et les seigneurs du village semble avoir occupé une bonne partie du XIIIe siècle. Au final les fortifications encore visibles seront élevées par les Papes de 1359 à 1403. Deux lignes de remparts assurent la protection du village, lieu considéré comme stratégique pour contrôler les voies de communication entre le Comtat Venaissin et Valréas. Aujourd’hui, les caves du château ont été transformées en restaurant au nom de « Les Troubadours ». Je recommande. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Nous allons faire toute la route avec la plaque du Rallye National Hotchkiss 2019. 

Commentaire de Chamousette: J’aime bien cette sortie théâtrale. Malheureusement cela manquait de public!

Pour des raisons qui n’ont rien à voir avec notre périple, nous partons plus tard que les deux jours précédents et notre premier arrêt sera à Vaison-la-Romaine, un des cent plus beaux détours de France!  Manque de chance, ou pas, c’est jour de marché. Chacun sait que le marché de Vaison-la-Romaine est le plus grand marché de Provence. Cela signifie beaucoup de monde et un centre ville complètement engorgé. 

Nous nous garons sur le parking de la cave coopérative, achetons quelques bouteilles laissées bien en évidence sur la banquette arrière pour, si besoin, argumenter que nous étions bien des clients de la cave. 

Nous sommes dans le Haut Vaucluse.

Pour vous résumer, sur la rive gauche de l’Ouveze se tient la ville haute, campée aux pieds du château.

Nous sommes au début du XIIe siècle. Une fois de plus des tensions existent entre le clergé local (l’évêque) et le Comte de Toulouse, à qui la ville est rattachée par le biais du marquisat de Provence.  Pour affirmer son pouvoir, Raymond VI (le Comte) fait élever une tour, en bois, puis, en 1195, en pierre. Ce sera un poste de surveillance militaire. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Depuis 1791 le château appartient à la commune.

Du haut de la ville haute (moyenâgeuse), on domine la ville basse et les collines avoisinantes. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Au fond à droite on aperçoit les monts qui entourent Buis Les Baronnies. 

Accrochée à la roche d’une des sept collines qui entourent la ville basse, la ville haute est un dédale de ruelles qui serpentent à l’assaut de l’éperon. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Toutes les rues sont pavées. Il est recommandé de se chausser correctement.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Côté rivière, l’accès se fait par la porte qui est sous le beffroi. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfois, les ruelles s’ouvrent sur des places ombragées. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Les fontaines font partie du décor. 

L’Ouvèze marque la séparation avec la ville basse, communément appelée ville neuve. 

En septembre 1992, peut-être vous souvenez-vous de la crue qui a pendant cinq heures ravagé le bassin de l’Ouvèze. Le bilan humain sera lourd avec tente-sept victimes! Le pont romain a tenu! 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Dans le midi il ne faut jamais sous estimer la vitesse de montée des rivières. 

A l’origine, la ville antique couvrait soixante-dix hectares. Deux quartiers sont encore visibles. Je vous propose ci-dessous  » la villasse ». Je ne vous fais pas l’affront de vous expliquer la signification du suffixe  « asse », toujours aujourd’hui utilisé péjorativement. Ici, cette terminaison indique que le secteur était en ruine. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

La sculpture que l’on devine dans l’axe de Notre-Dame de Nazareth est une création de Julien Allègre. Elle représente un homme habillé d’une cuirasse de fer. Ses deux ailes ouvertes évoquent une élévation vers un ailleurs…!

Je passe rapidement sur le marché, toujours aussi décevant! Beaucoup de marchands d’objets qui n’ont rien à voir avec la Provence, et même si cela est le cas, dont on est presque certain, en plus, qu’ils n’ont pas été produits en Provence! 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3. Affluence dans les allées du marché. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Au vu des prix bas pratiqués, il y a peu de chance que la production soit locale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après nous être frayés un chemin dans la foule, nous retrouvons la voiture et reprenons sans délai les routes qui longent la face nord du Géant de Provence, le Mont Ventoux. Panoramas magnifiques, sur des axes peu fréquentés. Les trente-trois kilomètres qui nous séparent de notre pause déjeuner ne sont qu’une succession de virages, de montées et de descentes. Un régal (sauf pour la navigatrice qui est un peu trop ballotée à son goût!).  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3.

Commentaire de Chamousette: Si l’on m’avait laissé le choix, j’aurais bien gravi les vingt kilomètres nécessaires à me mesurer avec celui que l’on appelle le Géant de Provence!  De quel droit se permet-il de nous toiser?

Notre halte se fait à Montbrun-les-Bains, village une fois encore à flanc de montagne. Nous sommes dans la Drôme. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Ce village fait partie des plus beaux villages de France et du Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales. 

Il y a principalement trois raisons pour se rendre à Montbrun: sur toutes les photos vous trouverez le campanile du beffroi.  On y accède par les rues en pente qui irriguent le village. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Le village était à l’origine protégé par une enceinte à quatre portes.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

La Tour de l’Horloge nommée Beffroi est une tour-porte du XIVe siècle, crénelée et surmontée d’un campanile avec lanterne en fer forgé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le deuxième point d’intérêt est le château Reybaud, donjon isolé de plan quadrangulaire. Malheureusement il n’est pas visitable. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Mais le plus important se trouve dans la ressource première: les sources d’eau sulfurée, déjà exploitées du temps des romains. Le Marquis de Suarez d’Aulan (propriétaire du château) fait construire en 1865 un établissement thermal copié sur celui de Baden-Baden.

Montbrun devient alors une ville d’eau importante, citée en exemple dans les milieux médicaux pour ses bienfaits dans le traitement des infections des voies respiratoires, l’arthrose, les rhumatismes, l’ostéoporose, les séquelles de traumatismes, etc…

Pour résumer, la guerre de 14-18 met fin à cette activité et ce n’est que le 4 mai 1987 que les nouveaux thermes ouvrent sur l’impulsion de la municipalité. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Il n’y a pas moins de 16 fontaines réparties dans le village. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous reprenons la route au milieu des champs de lavande en direction de notre étape du soir: Gréoux les Bains.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Chamousette prend la pose pendant la pause.

Commentaire de Chamousette: je réfute le terme de « prendre la pose ». En fait la senteur persistante de la lavande change un peu de l’odeur d’essence et d’huile chaude.

Avant d’atteindre Manosque, une pause rafraichissement s’impose et nous choisissons Mane. Après une rencontre fortuite avec un propriétaire d’Hotchkiss, ancien membre du club et qui habite le village, nous nous dirigeons vers le Prieuré de Salagon, situé à moins d’un kilomètre du centre-bourg.

Comme on peut le constater dans ce pays, les romains s’étaient installés un peu partout et avaient quadrillé le territoire par des routes.

Dès 118 avant JC, la voie Domitienne reliait l’Italie à la péninsule Ibérique et, vous vous en doutez, en passant par l’est du Luberon ou nous nous trouvons. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

La partie française de la Via Domitia

Je ne pense pas beaucoup m’avancer en disant que la proximité de cette route a fortement contribué au développement de Salagon, quand bien même on y a retrouvé des traces de cabanes datant du Néolithique. L’endroit sera, au cours de plus de 2000 ans d’histoire, successivement, Villa Romaine, puis Gallo Romaine, prieuré Bénédictin, résidence de campagne, puis ferme à nouveau.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Ce prieuré, daté du XIIe siècle, est devenu un haut lieu du tourisme et de la culture. Classé monument historique depuis 1981, le site offre maintenant un musée. Les extérieurs ont été aménagés en jardins. Ils sont au nombre de six ce qui explique le statut de « jardin remarquable ».

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Il fait très chaud, au point que même le jardinier affecté aux jardins évite d’y travailler en ce milieu d’après-midi.

La chapelle et les dépendances adjacentes des 16e-19e siècles servent de lieu d’exposition.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Je dois avouer que je suis resté perplexe devant les vitraux de l’église romane. Certes ils sont contemporains, mais il y a parfois des concepts artistiques qui dépassent ma compréhension. Ils sont d’Aurélie Nemours (1910 – 2005). Ancienne élève de l’Ecole du Louvre, l’artiste est peintre et poète. Elle est classifiée dans le genre « abstrait ».

Je me dois de vous commenter la photo car elle ne rend pas la réalité. En fait les vitaux sont rouges et parcourus de lignes. Ce ne sont pas les murs qui sont rouges mais bien les vitraux.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Je m’interroge sur l’intention de l’artiste et la signification de la couleur et des motifs.

Sous l’église actuelle on aperçoit des vestiges plus anciens.   

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Dans un des bâtiments annexes transformé en sorte de musée de la vie d’antan, une chambre type a été reconstituée.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Chaque ficelle relie l’objet à son support explicatif: c’est simple et efficace. Le fil rouge sur le…

Dans l’espace jardin, on trouve un jardin médiéval, un jardin de simples et de plantes villageoises, un jardin des senteurs, un jardin de la noria, un jardin du chêne blanc et un jardin des temps modernes. L’ensemble représente plus de deux mille cinq cents espèces.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Je ne connais pas la raison de ces parterres hors-sol mais, s’ils ont une dimension réduite, cela soulage les lombaires!

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

J’ai compté dix variétés différentes de menthe!

Nous contournons Manosque, ville natale de Jean Giono, traversons la Durance et son canal pour rallier Gréoux-les-Bains. C’est ici que Jean Giono , qui considérait Gréoux comme étant l’oasis romantique du Verdon, venait soigner sa goutte en été.

Commentaire de Chamousette: Attention. J’entends d’ici les esprits taquins faire le rapprochement entre la goutte de monsieur Giono et les grincements dans mes articulations!  De toute manière, je n’ai pas été conçue pour les cures thermales.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Gréoux-les-Bains

Notre hôtel à l’architecture contemporaine et aux lignes basses se situe à portée de marche du centre-ville, mais néanmoins dans une zone résidentielle. La végétation fait le reste pour offrir un cadre sympathique et surtout très calme. Ici, nous sommes dans le pays des curistes, et les hôtels proposent des studios plus que de simples chambres.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J4

Après avoir mis la voiture en biberonnage, nous finirons cette journée épuisante par quelques brasses revigorantes.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

La piscine est ouverte en permanence, sans restriction, et en soirée il n’y a pas foule. Tant mieux.

Commentaire de Chamousette: Puisque nous sommes sur les terres de Jean Giono, permettez-moi de reprendre une de ses nombreuses citations : « La jeunesse n’habite pas les muscles: elle habite l’âme »! (Triomphe de la vie 1941). Ce message, comprendra qui veut, est destiné à celles et ceux qui pensent qu’il faut être physiologiquement jeune pour en avoir le comportement, les envies et l’attitude. Moi, Chamousette, née en 1949, je vous prouve que cet homme avait tout compris. Vous me pardonnerez de faire cette comparaison entre les êtres humains et les voitures!

 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J3

Automobile ancienne à votre service

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 2019 AMR 45 Bellegarde

Claude Jammet, Président de l’AMR 45, rappelle toujours par texto à la centaine de ses contacts que le rassemblement mensuel aura bien lieu. Il donne aussi la prévision météo! C’est un peu de travail car les envois doivent être de vingt destinataires maximum par envoi, mais cela en vaut la peine. En ce 4 août ce sont plus de quarante voitures qui sont venues remplir la cour du château. Le club de Nevoy avait fait le déplacement. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Il faut s’y reprendre à deux fois pour photographier toute la cour. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Un jour il faudra quand même coupler le rendez-vous avec une visite du château. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

L’eau verte mériterait d’être oxygénée et nettoyée!

Une belle surprise pour faire plaisir à Daniel D. ! Une Studebaker Silver Hawk! Son propriétaire habite à quelques kilomètres de Bellegarde et c’est à l’occasion d’une rencontre fortuite en station-service que Claude a pu nouer le contact! 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Ce modèle a été produit entre 1957 et 1959 dans l’Etat de l’Indiana. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde: Le V8 cube 4,2 litres. 

Si la carrosserie présente quelques signes de corrosion, l’intérieur semble en fort bon état. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Parmi les véhicules présents, une Panhard 24. Rien d’extraordinaire, mais une Panhard peut en cacher une autre!

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Une PL 17 Tigre cabriolet! Le modèle est présenté à la presse en  juin 1959. La version Tigre est la sportive de la gamme. Son moteur développe 60 cv au lieu de 42! 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

La PL17: « Toujours prête à bondir » ! 

Toute l’instrumentation est située à la verticale de la colonne de direction. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Considérant la place pour les jambes des places arrières, les cendriers étaient-ils bien utiles? 

Parmi les voitures que nous rencontrons peu fréquemment, cette NSU Prinz 1000. Tout d’abord, NSU est l’abréviation de Neckarsulm, ville d’Allemagne dans laquelle l’entreprise est créée en 1884. A l’époque la société fabriquait des vélos sous la marque Germania. Au fil des années les vélos ont été motorisés pour devenir des vélomoteurs. En 1926 FIAT rachète l’usine. 

La réputation et le savoir-faire de NSU lui permettent d’être sélectionné en 1933 par Ferdinand Porsche pour fabriquer le prototype du véhicule populaire voulu par le Chancelier Hitler. Après quelques prototypes, l’affaire reste sans suite. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Il faut attendre la fin des années cinquante pour que NSU renoue avec la production automobile sous sa propre marque. Comme notre Renault 8, le moteur est à l’arrière. Comme sur certaines Fiat 500 coursifiées, laisser la malle arrière entrouverte renforce le refroidissement. 

En 1963, la Prinz 1000 renforce la gamme. Le bicylindre se transforme en un 4-cylindres tout en alliage,  en position transversale. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Au regard des standards actuels, les roues sont petites. 

L’intérieur est propre avec le tissu pieds de poule et le tableau de bord minimaliste. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Autre voiture originale vue en ce dimanche ensoleillé: une Triumph, certes, une Herald, certes, mais une Herald coupé! A son volant à droite, on devine que la voiture vient de Grande Bretagne. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Production de 1959 à 1971. 

En opposition aux règles élémentaires de sécurité, c’est dans une caravane tractée par une Herald que Tintin et Milou sont pris en autostop page vingt-neuf de « L’Ile Noire ». La caravane se décroche et notre aventurier journaliste se retrouve dans un pommier. Il en sera quitte pour une amende. Cela se passe en Angleterre, bien entendu! 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Il sera produit environ 300 000 exemplaires, tous types de carrosserie confondus: berline, coupé, cabriolet, break et fourgonnette.

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Le propriétaire actuel a acheté le véhicule dans l’état photographié. Pas sûr que le tissu des garnitures de portières soit d’origine…

Autre bizarrerie de nos voisins d’outre-Manche: cette petite Lomax. C’est une 223. Le 3 signifie trois roues. La même en quatre roues se nomme 224. CQFD!

J’ai eu l’occasion d’en essayer une un jour. C’est très rigolo. Un châssis et un moteur d’Ami 8 n’en font certes pas une bête de course mais la position ultra basse procure des sensations. Bonus pour ceux qui aiment, on ne passe pas inaperçu!  

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Côté passager, il faut faire attention au pot d’échappement qui longe la carrosserie. Brulure assurée pour les étourdis. 

On reste chez Citroën avec ce fourgon Type H. Son propriétaire s’est rendu compte que l’aménagement intérieur en camping-car était la source de départs de feu (courts-circuits électriques). Aussi a-t’il entrepris de tout enlever. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Coquetterie de sa bretonne d’épouse que de laisser le 35 sur la plaque d’immatriculation. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Un petit clin d’oeil sur la Fiat de Lionel, venu avec un copain. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Fiat X 1,9. 

Je n’avais pas remarqué les super housses qui habillent les sièges comme un pyjama Bob L’éponge!  

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Regardez bien cette Alpine. Elle ne présente pas de signes particuliers.

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Mais si vous la regardez dans les yeux, elle fait comme les kangourous: elle porte son petit dans une poche, sauf que la poche est vitrée! 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Humour et signe distinctif. 

Qui a dit que l’on ne pouvait pas voyager en ancienne? Cette très belle Citroën 2cv 6 s’est arrêtée au cours d’un périple sur trois jours du département des Yvelines vers les Alpes Maritimes. Bienvenue! Claude vous offre une boisson fraiche. C’est cela l’accueil version AMR 45! 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

Restaurée il y a plusieurs années et garée à l’abri dans un garage, la peinture est restée fort belle. 

Quant à moi, j’ai réalisé mon premier essai de traction de Korrigan. 

Comment vous dire: le petit moteur de la 2cv 4 tracte. Le mot est peut-être fort, mais si l’on se résigne à ne pas pouvoir dépasser les 70 km/h sur le plat, si possible le vent dans le dos, et si rétrograder en troisième dans les faux plats ne blesse pas l’orgueil, alors l’ensemble roule. 

Pour les quelques jours que je vais passer en rétro camping, je vais assurément éviter les zones montagneuses! 

Mais qu’importe la vitesse car je n’ai jamais reçu autant de signes de sympathie des automobilistes croisés que ce matin. 

RDV mensuels août 19 AMR 45 Bellegarde

J’espère avoir terminé la rénovation de l’intérieur sous dix jours pour solutionner le problème de condensation observé lors de la bourse de Courtenay. 

Le commentaire de Korrigan: Je tiens à ajouter une précision pour éviter tout malentendu : ce n’est pas moi qui suis lourde, mais le moteur de la voiture qui est à la peine! Il est vrai qu’avec le peu d’exercice réalisé cet hiver, d’aucuns pourraient penser que j’ai pris de l’embonpoint, mais pas du tout!

Ceci dit, cela fait du bien d’aller prendre l’air et j’ai hâte de me dérouiller les roulements d’ici une semaine.. d’autant que les signes d’admiration évoqués plus haut font toujours plaisir!

 

RDV mensuel août 19 AMR 45 Bellegarde

Automobile ancienne à votre service

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Comme pressenti la veille, le silence du golf a été favorable à une bonne nuit de repos. Au petit jour, le soleil à peine levé, l’arrosage automatique se met en oeuvre. L’eau est pompée dans une retenue au fond du vallon. Les restrictions d’eau ne semblent pas d’actualité dans cette partie de l’hexagone. Rassurez vous, Chamousette restera au sec!

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2. Plaisir des yeux!

La batterie s’est bien rechargée. La lune encore présente nous fait un clin d’œil. Elle a veillé sur notre sommeil.  

Le commentaire de Chamousette: Je confirme, la nuit a été paisible. J’espère juste que la lune ne va pas avoir décoloré ma couleur! 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

« Le soleil a rendez-vous avec la lune, …. La lune est là, mais le soleil ne la voit pas… » Charles Trenet. 

Au programme d’aujourd’hui, le contournement de Lyon pour rejoindre l’enclave des Papes en passant par le Vercors et le Diois. Nous traverserons successivement quatre départements.

La première ville où nous nous arrêtons est Crémieu. Du département de l’Ain, nous sommes passés dans l’Isère.  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Si l’on a trouvé des traces de vie dans la période allant de 13 000 à 10 000 avant JC, les vestiges architecturaux de Crémieu trouvent leurs origines au XIIe siècle. La ville est d’ailleurs classée en ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architecturale Urbain et Paysager !)

La Porte de la Loi est une des portes qui permettaient de rentrer dans la ville. Son origine date du XIVe siècle. Elle a fait l’objet d’un renforcement au XVe. L’affiche informe les passants des dates des prochaines médiévales, les sept et huit septembre prochains. Cette année, ce sont les rapaces qui seront à l’honneur. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

La Porte de la Loi a conservé des éléments de défense. Le toit à quadruple rampants est couvert de lauzes.

Ce sont des mesures fiscales (déjà!) qui incitent à la création de la ville basse.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2  1434 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Les analyses menées sur le bois de la charpente ont permis de dater la halle couverte : 1434. Monument emblématique des cités médiévales, les halles mesurent ici soixante et un mètres de long et dix-neuf mètres de large. On dit que nous aurions sous les yeux la deuxième halle de France par la taille. Avec ses 1100 m2, elle fait quand même piètre figure comparée aux 1800 m2 de celle de Grenade-sur-Garonne!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Je n’avais jamais vu des ventilations de ce type sur une halle. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Construit au XIIe siècle en haut de la colline Saint-Laurent, réédifié par les Dauphins de la Tour à partir de 1282, le château Delphinal domine toute la ville. En partie restauré en 1904, il appartient à des propriétaires privés et ne se visite pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La visite de la ville s’effectue à pied en suivant les cinquante-deux plaques apposées sur les murs des édifices les plus remarquables. Parmi ceux-là, je vous propose la nouvelle église des Augustins.  La nouveauté étant toujours relative, elle date tout de même de 1330 – 1340! Elle est adossée aux murs d’enceinte (le chevet de l’édifice se confond avec le rempart de la ville).

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Portail d’entrée.

En 2000, pendant des travaux de restauration, des peintures médiévales ont été mises au jour. Témoignage historique de premier plan, une vingtaine de scènes sont identifiables sur des thèmes majeurs de la spiritualité des Augustins. C’est la première fois qu’apparaissait, en France, une composition d’une telle ampleur dans un couvent d’ermites de Saint-Augustin.

« Les décors de Crémieu n’ont pas été peints « a fresco » – terme technique désignant l’application de la couleur dans l’enduit frais, qui a donné le mot « fresque » – mais à la détrempe ou dans une technique mixte. La couche picturale, posée après coup, constitue donc une fine pellicule, fragile. Terni par la poussière ou dégradé par l’humidité, usé par le frottement ou les nettoyages inadaptés, dégradé, martelé pour recevoir de nouveaux enduits, le décor peint est souvent incomplètement conservé et peu lisible lors de son dégagement. Pour le restaurer, on fait appel au concours de spécialistes, qui vont d’abord nettoyer et fixer les peintures, avant de combler les lacunes. En rebouchant les trous dans l’enduit puis en retraçant les contours disparus, le restaurateur rend à l’oeuvre sa cohérence « .

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juxtaposé à l’église se tient le cloître du couvent voisin. Son architecture classique est caractéristique du XVIIe siècle. Les voûtes se suivent selon un rythme régulier et les formes sont d’une totale sobriété, sans fioritures ostentatoires. Le cloître était voué à la détente, à la méditation et à l’éveil spirituel. Les moines se promenaient dans le déambulatoire. Les parterres au centre ainsi que le bruit de l’eau du bassin étaient censés y faciliter le recueillement.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Le clocher est celui de l’église. Il est bâti sur une des tours du mur d’enceinte. 

Indiqué comme le monument le plus prestigieux de la ville, l’ancien couvent des Augustins est maintenant occupé par les équipes municipales. Au début du XIVe siècle, Jean II fonde, dans la partie neuve (basse) de la ville, un prieuré destiné à accueillir une dizaine d’ermites de Saint-Augustin, ordre mendiant formé au XIIIe siècle.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Deux pièces sont ouvertes au public: la salle capitulaire et le chauffoir.  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Lieu de réunion du chapitre, on y traite des problèmes matériels de l’ordre.

Le chauffoir est en réalité une cuisine. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Croisées d’ogives retombant sur un pilier central

L’ensemble église, cloître et couvent vus de l’extérieur de la basse ville, de l’autre côté du fossé, illustrent bien la construction sur les murs d’enceinte. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Après cette pause, nous reprenons la route en direction du Vercors que nous apercevons au loin. Nous traversons, ou devrais-je dire descendons, la petite ville de la Côte-Saint-André, dans laquelle Hector Berlioz (1803-1869) naquit. Sa maison natale est d’ailleurs devenue un musée à son nom. Un festival de musique s’y tiendra du 17 août au 1er septembre. Si fêter les 150 ans de sa mort vous tente, n’hésitez pas à prendre connaissance du programme sur le site du festival.  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Le profil du parcours devient rapidement montagneux. Si nous ne sommes pas encore en montagne, le relief n’est qu’une succession de montées et de descentes. Nous arrivons dans les Préalpes. 

Quand on parle du Vercors, la plupart des gens pensent à Villard-de-Lans et aux communes qui l’entourent. Ce sont des villages fort sympathiques tournés essentiellement vers le tourisme blanc et vert. Quand je parle du Vercors, je pense à la partie ouest – sud-ouest, située de l’autre côté des gorges de la Bourne. Et justement, merci pour cette brillante transition, les gorges de la Bourne démarrent à Pont-en-Royans. 

Commune du Parc Naturel Régional du Vercors, Pont-en-Royans présente un côté pittoresque, avec ses vieilles maisons suspendues au-dessus de la Bourne. Un ensemble insolite et particulièrement photogénique que l’on peut admirer depuis le pont Picard et les berges de la rivière.  

Ce que les guides ne disent pas, c’est que les rues étroites ne favorisent pas du tout la circulation automobile. Et ce qui devait arriver arriva, un camping-car et un autocar rencontrèrent un camion à l’endroit le plus exigu, qui bien entendu est dans un virage sans visibilité. Spectacle qui ravit les touristes attablés aux terrasses des cafés, car il est toujours amusant de voir les autres dans la m… Bref, à coup de marche arrière et de supplications, le bouchon se désintègre et nous pouvons attaquer la route des Goulets.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Pont-en-Royans.

Pour tout vous dire, j’y ai appris à conduire. Pendant près de vingt ans j’ai passé mes vacances sur le plateau du Vercors. Mais depuis ma dernière visite, et devant les éboulements répétés, un tunnel a été creusé sur la partie haute en lieu et place des Grands Goulets, creusés au XIXe siècle à flanc de rocher dans la faille devenue très étroite. Il faudra quatre ans pour finaliser les 1700 mètres de belle route éclairée qui débouchent au lieu-dit Les-Baraques-en-Vercors, à cent mètres de l’ancienne route.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Heureusement qu’il reste encore deux virages en épingle à cheveux pour s’amuser! 

Je ne vais pas vous faire l’affront de publier une photo du tunnel. Une photo d’époque des goulets me semble plus pertinente pour illustrer cette partie du voyage. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Les Grands Goulets et le covoiturage de l’époque. 

Le commentaire de Chamousette: Je couine de partout (bizarrement, j’ai déjà pris l’accent et des expressions du midi!) et peuchère, j’ai parfois la tête qui tourne quand on me fait prendre trop de virages! 

Bref, c’est sur le coup de 13h00 que nous arrivons dans le village de La Chapelle-en-Vercors. Pour celles et ceux qui n’auraient pas en tête l’histoire récente de cette partie du pays, le Vercors a été un haut lieu de la Résistance pendant la guerre de 39 – 45. Par mesure de rétorsion, les troupes allemandes ont complètement détruit la plupart des villages du plateau. La Chapelle, comme Saint-Aignan ou Vassieux-en-Vercors, ont fait l’objet d’une reconstruction totale à partir de 1948. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Le long de rues larges, les maisons ont été reconstruites sur un modèle similaire. Les façades sont en pierres, avec le plus souvent un local commercial au niveau de la rue. 

Avec une altitude moyenne de 900 mètres, le village est plutôt une destination d’été que d’hiver. Les stations de ski sont à plus de quinze kilomètres et pas toujours enneigées. Destination de nombreuses colonies de vacances pendant les vacances d’été, la piscine y est l’activité principale. J’y ai fait mes début de natation et rien, ou presque, n’a changé depuis. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Pataugeoire, petit bain et grand bain font la joie des petits et des grands. 

Mais revenons à l’histoire du village:

« Le 25 Juillet 1944, venant de Vassieux où ils avaient été aéroportés, des éléments de choc de la Waffen SS arrivent à La Chapelle qui va vivre des heures hallucinantes. La journée de traque est suivie d’une longue, très longue nuit pour la partie de la population enfermée dans le bâtiment de l’école étroitement gardé par les combattants nazis. Nuit d’apocalypse qui s’écoule lentement à la lueur des flammes jaillissant de l’immense brasier du village incendié. Nuit rythmée par le crépitement lancinant d’un mitraillage répétitif…

Puis vient l’aube tragique qui découvre les corps de seize otages abattus dans la cour de la ferme Albert… Une commune à feu et à sang, des maisons qui ne sont plus que cendres et murs calcinés. Mais surtout, la stupeur muette devant la mort brutale de trente-deux habitants âgés de 5 à 82 ans… Les dernières victimes du massacre seront, le 7 Août 1945, cinq enfants du hameau de Gagnaire arrachés à leurs jeux par l’explosion d’une grenade « abandonnée » là par des combattants que hantait déjà le spectre de la défaite. Pour les survivants déchirés entre amertume et désarroi, la vie s’écoule pesamment jusqu’au 15 Août, date à laquelle l’annonce du débarquement allié en Provence fait s’enfuir les troupes d’occupation. »

Ces évènements ne sont pas gais, mais il faut les garder en mémoire. C’est ce qu’a fait la municipalité en agençant un lieu de mémoire sur le lieu de l’exécution, la cour des fusillés. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Maintenant.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Avant. 

Nous reprenons la route pour franchir notre premier col: le col de Rousset. Station de ski l’hiver, mais souvent dans le brouillard, ou station verte l’été, ce col de 1254 mètres marque la frontière avec le midi. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2: la petite mère est prête pour une longue descente sinueuse. 

Le commentaire de Chamousette: Alors là c’est le bouquet! Cinq cents mètres de dénivelé négatif! Mes freins sont à la peine et dans les virages serrés il m’arrive de sortir un peu à gauche, mais je suis bien contente quand même car du coup ma température est descendue un peu. Depuis que j’ai une nouvelle pompe à eau, je ne chauffe plus du tout! Vous allez rire: nous avons été filmés. Avec tous les bruits que je fais on dirait que je me suis transformée en transistor! 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

D’un côté, le Vercors, la rudesse de son climat et sa végétation de moyenne montagne. Un endroit parfait pour l’entrainement physique. La Fédération Française de Biathlon ne s’y est pas trompée avec une piste d’entrainement. L’été les nuits sont toujours fraiches.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

De l’autre côté, le Diois et son climat déjà provençal. Les cigales et les grillons font entendre leur présence. La chaleur est de plus en plus présente au fil des vingt-et-un kilomètres de virages. Un bel endroit pour le motard débutant qui souhaite apprendre à négocier les virages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et bien sûr les champs de lavande font leur apparition. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2: je pense d’ailleurs que c’est plutôt du lavandin. 

A quinze kilomètres du sommet, le village de Chamaloc présente une particularité qui n’a rien d’historique ou de géographique. C’est le lieu choisi pour une opération de reintroduction du vautour fauve. Le lâché a eu lieu à l’automne 1999 et, à en juger par le nombre d’oiseaux visibles au-dessus de nos têtes, avec succès. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Et nous les avons vus! L’envergure de cet oiseau peut atteindre 2,8 mètres! 

C’est à Dieulefit que nous laissons Chamousette se reposer. Nous sommes dans la Drôme provençale, et cette petite cité se targue d’un climat favorable et d’un air bénéfique pour les voies respiratoires. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du fait de ses façades, on surnomme Dieulefit « le village coloré ». 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Centre ville de Dieulefit. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Nous arrivons au terme de notre deuxième journée à Visan. C’est à mon avis un des plus beaux villages du sud de Valreas. La journée a été éprouvante pour les organismes. Bien avant la fin de la journée, ma montre m’indique que j’ai atteint mon quota d’exercice! Il faut croire que manœuvrer Chamousette sur des routes de montagne doit être considéré comme du sport! 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Comme d’habitude, les passants ne savent pas lire l’écusson et confondent Hotchkiss et Traction! 

Comme d’habitude, l’accueil des propriétaires de l’hôtel est parfait. Nous avons notre chambre habituelle. La fenêtre donne juste en face de Chamousette. Position idéale pour brancher le chargeur de batterie! Et puis le restaurant est accessible à pied! 

Le commentaire de Chamousette: Je ne sais pas ce qu’ils me réservent pour demain mais les 321 km du jour m’ont sérieusement secouée ! Un truc à me provoquer une descente d’organe! 

 

 

 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

En septembre prochain se tiendra la vingt-neuvième édition du rallye annuel de l’Association des Clubs de Marque. A tour de rôle, chacune des onze marques propose aux autres membres un circuit sur quelques jours dans une région de son choix. La date est laissée à la discrétion de l’organisateur.

En 2019, c’est l’Amicale Salmson qui est aux commandes. Ce sera une escapade dans le Var, et plus précisément à Saint-Raphael.

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

L’affiche officielle. 

Si certains préfèrent ne pas prendre de risque et acheminer leur voiture sur plateau, en ce qui me concerne, je décide d’y aller par la route, sur quatre jours. L’idée est de faire du tourisme hors des sentiers battus des routes nationales devenues à mon goût un peu trop « tendance ».

Une fois arrivée sur place, la voiture y stationnera dans un garage fermé et sécurisé pendant le reste de l’été. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Objet de toutes les attentions,  » Chamousette » est prête pour l’aventure.  

Le voyage aurait pu se faire en trois jours, mais avec le recul et les températures caniculaires on ne peut que se féliciter d’avoir raccourci les deux dernières étapes. La première sera la plus longue (402 km). Deux raisons à cela:

  • Les premiers kilomètres parcourus nous font traverser notre jardin et l’envie de s’arrêter pour découvrir des lieux inconnus est moindre.
  •  Les routes sont plus roulantes. Pour preuve, sur la première matinée nous tiendrons sans effort les 60 km à l’heure de moyenne. Ce n’est qu’à partir de la deuxième journée que nous prendrons des routes de montagne. 

Afin d’éviter le flux important des départs en vacances, c’est le dimanche matin que nous quittons le Gâtinais pour rejoindre la Puisaye: Saint-Fargeau et Saint-Amand-en-Puisaye sont rapidement atteints par des routes maintes fois explorées à vélo. A noter aussi que c’est à Saint-Fargeau que nous avons participé à notre premier rallye du club Hotchkiss. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1: paysage de la Nièvre en direction de Clamecy. 

Le commentaire de Chamousette: Je commençais à trouver le temps long! depuis le retour de Nogaro, on m’avais laissée sans activité! Je comprends qu’il faille me ménager mais avec 400 kilomètres je ne vais pas battre de record! 

Nous longeons le Morvan par l’ouest pour atteindre Autun, ville d’Art et d’Histoire et premier site gallo-romain du nord de la Loire. Première pause touristique. 

De son patrimoine exceptionnel, reflet d’une histoire prestigieuse engagée il y a plus de deux millénaires, et parmi la dizaine de vestiges visibles, je vous propose de nous arrêter sur une des trois portes: la porte Saint-André, à l’est de la ville, en direction de Langres et Besançon. 

Les deux portes latérales étaient destinées aux piétons. Celles du centre, aux chariots. Il est amusant de constater qu’à l’époque Gallo-Romaine, le concept de ce que les anglais nomment « dual carriage way » existait déjà! 

Pour ce qui est de la tour de flanquement que vous voyez à droite, elle trouve son origine dans les tours romaines qui, construites en saillie des murs et dans le cas présent des portes, permettaient de prendre l’ennemi de flanc.  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Une Eau Forte signée Bourgeois et datant du XIXe montre la porte dans sa configuration actuelle. Elle est visible au musée Rollin d’Autun.

Autun-Augustodunum fut la capitale des peuple gaulois éduen. Viollet-le-Duc à contribué à la restauration du monument. 

Autun bénéficie d’un magnifique plan d’eau alimenté par des ruisseaux. Lieu de pêche mais aussi de détente, le plan d’eau du Vallon sert d’écrin au Triathlon d’Autun. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Difficile d’imaginer en cette chaude journée que la température de l’eau était de 10° le 12 mai et qu’il a fallu transformer le Triathlon en Duathlon! 

A mi-chemin entre Autun et Châlon-sur-Saône, le Château de Couches nous invite à une pause. C’était un point de contrôle stratégique de la route entre les deux ville précédemment citées. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Bâti au XIIe siècle, le domaine est constitué de plusieurs bâtiments dont le plus haut et quasiment le seul à pouvoir se visiter est la Tour Carrée. Représentation de la puissance du maître des lieux, ce donjon était le lieu de vie de la famille seigneuriale. 

« Une thèse soutient que la reine Marguerite de Bourgogne, répudiée par le roi Louis X le Hutin, ne serait pas morte, comme nous l’apprend l’historiographie la plus fréquente, en 1315 à la prison de Château-Gaillard mais qu’elle aurait été recueillie dans le plus grand secret par sa cousine Marie de Couches et serait en fait morte en 1333, d’où le nom de château de Marguerite de Bourgogne couramment donné à la forteresse »

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Le rez-de-chaussée est aujourd’hui utilisé pour des dégustations de vins (le château fait partie d’un domaine viticole produisant des vins d’appellation Bourgogne Côte-du-Couchois). La tourelle, quant à elle, est datée du XVe siècle. 

A chaque étage sa fonction: de bas en haut la salle des gardes, la salle à manger puis la chambre à coucher. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Les ouvertures de la salle de garde ont été réalisées au XIXe siècle dans ce qui était à l’origine les meurtrières. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1. La salle à manger est une interprétation de ce que pouvait être un tel endroit. Les tapisseries d’Aubusson datent du XVIIe. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Il y a deux lits dans cette chambre. L’un est du XVIIe. De petite longueur, il image la croyance selon laquelle il fallait dormir presque assis. La position allongée était pour les morts. 

En longeant la muraille, on trouve cette aile dont la partie centrale est occupée par la chapelle. (photographies interdites à l’intérieur). 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Profondément remaniées au cours des années, les murailles ont été arasées. 

A l’arrière du château, du jardin grillé par le soleil, c’est la vision d’ensemble qui présente le plus d’intérêt à mes yeux. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du 12 au 14 juillet le Château de Couches proposait, dans le cadre des « Médiévales 2019 », un véritable voyage culturel au XVe siècle ! Pendant trois jours eurent lieu des reconstitutions de la vie médiévale (campements d’artisans, forgerons, tailleurs de pierre et animations sur l’époque médiévale).

Deux témoins de cet évènement sont toujours présents au moment de notre passage: une catapulte et cette reconstitution en miniature du navire « Santa Maria », l’un des trois bateaux utilisés par Christophe Colomb pour sa première traversée de l’Atlantique en 1492. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1. Interdiction de monter à bord en l’absence des marins! 

Par contre l’accès aux souterrains est possible, et même recommandé.  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

La particularité de cette entrée réside dans le plafond en arcs successifs décalés. Cette construction intelligente permet, dans le noir, d’anticiper les marches en touchant le plafond. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Système très ingénieux. 

Le corps de logis du château de Couches a été construit entre 1844 et 1848 dans un style néogothique.

Au printemps 2018, les enduits, la charpente et la toiture ont été refaits. Il a fallu trente cinq mille tuiles vernissées! 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Nous reprenons notre route. Châlon-sur-Saône, Tournus et Mâcon sont rapidement laissés dernière nous. Chamousette fonctionne bien si ce n’est un rechargement insuffisant de la batterie. La température d’eau ne dépasse pas les 80°. Tout va bien.

Nous rentrons dans les Dombes à l’architecture en briques très caractéristique des régions sans pierre. Une pause hydratation s’impose car la température monte et nos organismes souffrent. Châtillon-sur-Chalaronne semble une évidence. Partis le matin de la Venise du Gâtinais, nous ne pouvons pas ne pas nous arrêter dans cette petite cité de caractère surnommée localement la « petite Venise ». 

Au XIVe siècle la ville était ceinturée de murs. Des entrées il ne subsiste que la porte de Villars. Elle a conservée sa galerie à machicoulis, les bras du pont-levis, les coulisses de la herse et les gonds des portes. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Nous trouvons refuge à l’abri du soleil de deuxième moitié d’après midi, à proximité des halles. Elles ont été construites au cœur de la cité en 1440, et reconstruites à l’identique en 1670 après un incendie. Toute la charpente est en chêne dont l’origine est la forêt de Tanay (21). 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Les halles mesurent 80 mètres de long par 20 mètres de large pour une hauteur de 10 mètres. 

L’église Saint-André (1431 – 1500) jouxte les halles. Une simple petite rue les sépare. Le matériau de construction de base reste le carron, brique de pays, agrémenté de pierre blanche des bords de Saône et du Revermont (contreforts du Jura). La tourelle de l’horloge que l’on observe à droite a été conservée au fil des agrandissements successifs. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Dans les chapelles latérales, les clefs de voute portent les blasons des familles ou corporations qui les avaient demandées. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

La foi est un Dieu qui bénit son peuple. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Armoirie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un détail rigolo, les agenouilloirs sont repliables pour faciliter le passage des fidèles.  

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Un tour dans la ville permet d’apprécier la conservation du patrimoine architectural. Carrons et colombages à tous les étages. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Petite Venise ou ville rose? 

La journée s’achève non loin de là dans l’hôtel Golf de Villette-sur-Ain. Le calme est assuré au milieu des soixante quatorze hectares de verdure. Le bâtiment est une ancienne maison de notable, mi habitation, mi ferme.

Chamousette est toujours en légère décharge. Les treize ampères ne suffisent pas à équilibrer la production et la consommation d’électricité. La nuit permet de recharger la batterie. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Une place à l’ombre sur le parking de proximité. 

En haut d’un vallon voisin du golf se dresse le château de Richemont. Sa construction débuta à la fin du XIIIe siècle, sur décision de Girard de la Palud, un chevalier dont l’un des fils fut patriarche de Jérusalem. Au fil des successions et des incendies, le château, à l’architecture défensive typique de l’époque, ne conserve plus que ses quatre tours d’angle. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J1

Aujourd’hui privé le château ne se visite pas, sauf pour les journées du patrimoine. 

Pendant que nous soupons en terrasse, Chamousette se repose en bonne compagnie. Mais qui est donc cette belle auto semble se demander ce majestueux cervidé. 

Du Gâtinais au Var en Hotchkiss J2

Avec une consommation du jour de 12,7 litres pour cent kilomètres, la belle a été aussi sobre qu’un chameau, à moins que ce soit le talent de son pilote ?

Le commentaire de Chamousette: Mais quelles sont ces manières de me comparer à un camélidé? Et puis je signale que je n’ai qu’un réservoir, donc c’est à celle d’un dromadaire qu’il faudrait comparer ma soif! Quant à ce beau mâle, qui me regarde avec convoitise, j’espère qu’il est bien attaché car je ne voudrais pas qu’il raye ma peinture avec ses bois! 

Cocktail FFVE Les véhicules de collection Patrimoine Industriel et Culturel

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection Patrimoine Industriel et Culturel

Quatre roues sous un parapluie est un concept lancé à Paris en 2003. L’agence propose des prestations autour de la 2cv et de l’art de vivre à la française. Pour reprendre la description faite des voitures, elles sont  »  Colorées, chaloupées, pimpantes et pétillantes, sexys, majestueuses et bohèmes.. » 

Nous sommes à Paris, et plus précisément place de la Concorde. Les plus observateurs d’entre vous auront reconnu l’obélisque de Louxor qui pointe en arrière plan. Ces sympathiques bouilles s’y sont installées comme base de départ.  

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Mais l’objet de ce reportage n’est pas de faire de la publicité. Il y a cependant une relation entre la Citroën 2cv dont nous savons tous qu’elle fait partie de notre patrimoine industriel et culturel, et la raison de ma présence en ce lieu.

Au titre de ma fonction de Président d’un club automobile national, Hotchkiss pour ne pas le nommer, je reçois un carton d’invitation de Jean-Louis Blanc, Président de la Fédération des Véhicules d’Epoque, pour un cocktail dinatoire dans les locaux de l’Automobile Club de France. L’ACF est le plus ancien club au monde puisque son origine date de 1895. C’est un club privé et select propriétaire de ses locaux place de la Concorde. Non seulement le ticket d’entrée n’est pas financièrement à la portée de tous, mais il faut être multi parrainé pour pouvoir prétendre à en faire partie. Je vous propose donc, à travers ces quelques photos, de pénétrer dans un des lieux mythiques de l’histoire de l’Automobile. L’invité que je suis n’aura accès qu’aux parties communes, mais c’est suffisant pour se faire une idée.

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Hôtel de Plessis-Bellière , entre l’Hôtel de Crillon et l’Hôtel de Coislin.  

« Des sympathies si vives s’étaient créées entre les membres du comité d’organisation [de la première course automobile au monde Paris-Bordeaux-Paris 1895] que le comte de Dion déclara que laisser se disperser de telles forces serait un crime de lèse-patrie » (L’Echo de Paris). Constructeur visionnaire, de Dion invite à déjeuner le journaliste Paul Meyan, le baron de Zuylen et l’ingénieur Récopé pour évoquer la fondation d’une entité mariant la convivialité d’un grand cercle aux actions d’une société d’encouragement pour le développement de l’automobile. Les convives jettent les bases des statuts et énumèrent l’identité des premiers membres, protagonistes de la discipline. « Au dessert, l’Automobile Club de France était fondé » (Meyan)

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Dès les portes franchies, c’est une Gillet Herstal 500 qui nous accueille, prêt d’un des membres du club.

En 1898, l’ACF imagine et organise le premier Salon de l’Automobile dans le jardin des Tuileries à Paris.

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Sans surprise, la décoration des lieux rend hommage à l’Automobile.

Club privé par excellence, l’écrin du 6 et 8 place de la Concorde date de 1896. Il propose aux Membres (avec un M majuscule) 15000 m² d’installations exceptionnelles: salons, bibliothèque (Clément Bayard) ou salle de sport.

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Typique des immeubles parisiens, la cage d’ascenseur a été insérée entre les volutes de l’escalier.  

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Un des panneaux de la cabine de l’ascenseur expose une collection de cinquante quatre médailles ACF réalisées en collaboration avec la Monnaie de Paris. Ici, l’histoire est partout.

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

La réception se tient sur la terrasse de l’Hôtel, au quatrième étage. Dans la marine on appellerait cela le pont supérieur. Le drapeau de l’ACF flotte au gré d’une légère brise enrichie de fragrances de luxe. Ici, les dames ne se fournissent pas au Monoprix du coin. Quand bien même la période de canicule est terminée, ce léger courant d’air fait du bien. Les bruits de la place nous parviennent feutrés.

L’arrivée de l’ensemble des invités s’étale sur presque deux heures. Je ne connais presque personne. Ont été invités des présidents ou représentants de clubs, mais aussi des politiques et des journalistes. Un des rôles de la FFVE est de défendre les propriétaires de véhicules de collection en pesant face aux élus et technocrates de tous poils. Les rencontrer et leur passer des messages fait partie des tâches de la Fédération.

Si le carton d’invitation revêtait une sorte de « formalisme », le « dress code », comme nos voisins britanniques aiment à le pratiquer, n’était nullement précisé. Avec le recul, j’aurais du me douter que l’avant joufflu d’une Talbot-Lago « Goutte d’eau » de Figoni & Falashi imprimé au dos portait un message subliminal. D’un naturel simple et pragmatique, j’arbore simplement un polo à l’effigie de la marque que je représente. Cela a peut-être choqué car la grande majorité des invités avaient revêtu, pour les hommes un costume agrémenté d’une cravate, et pour les quelques femmes présentes (la parité était loin d’être respectée) des robes légères et délicates. En tout cas on m’a laissé rentrer. J’en conclus que dans un environnement prestigieux il est de bon ton d’être smart !

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

La terrasse est un endroit fort agréable. Je suis sans doute passé pour un provincial!

Le panorama est assez exceptionnel. La place de la Concorde et ses 8,64 hectares s’étalent à nos pieds. A quelques jours du défilé du 14 juillet, la tribune officielle a déjà été installée entre les fontaines monumentales. Nul doute que cette terrasse sera un lieu très prisé pour regarder passer nos militaires.

A cette heure de la journée le trafic est relativement faible. La tour Montparnasse s’élève sur la gauche, et la coupole des Invalides brille de ses dorures sous le soleil couchant. Impassible et solidement campé, le Palais Bourbon trône de l’autre côté de la Seine.

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Si entrer dans ce lieu prestigieux est un privilège en soi, la présence des invités tient au discours que va prononcer Jean-Louis Blanc. Pour ceux qui découvrent le nouvellement élu président, JLB est né en 1949. Ingénieur agronome, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’ENA, il va, après quelques années passées dans des cabinets de ministères, rejoindre le groupe SUEZ dans des fonctions de direction. Vous pouvez lire son interview dans le n° 6 de l’Authentique mai, juin & juillet 2019.

Face à un auditoire attentif, et après avoir expliqué en postulat de base que la France est le berceau de l’automobile, JLB réalise une comparaison entre les start-up d’aujourd’hui et les créateurs des premières automobiles au dix-neuvième siècle. On estime qu’ils furent au nombre de mille. Selon JLB, l’automobile, facteur de liberté, d’échange et de design, a façonné le vingtième siècle.

Il insiste particulièrement sur l’engouement suscité et la diversité des manifestations, qui se déclinent du rendez-vous club à des organisations prestigieuses comme Rétromobile (je profite de l’occasion pour indiquer que le record de fréquentation  a été battu en 2019 avec 132 000 visiteurs). Lors de la journée FFVE, ce sont plus de mille évènements qui ont rendu nos véhicules visibles.

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Jean-Louis Blanc, président de la FFVE. Un Monsieur passionné qui n’a pas lu un discours mais qui a décliné sa vision.

Après un rappel de quelques chiffres clés, le discours met en avant la nécessité de défendre un patrimoine, à la fois partagé (1250 clubs et 800 000 véhicules), populaire, mais aussi prestigieux. Nos voitures roulent, et doivent pouvoir continuer à rouler. Nous disposons d’arguments auprès des pouvoirs publics.

Tout d’abord nous ne représentons que 1% des kilomètres parcourus. En terme d’accidents de la route, nous sommes rarement impliqués. Enfin, la FFVE s’applique à ne délivrer ses attestations qu’aux véhicules qui respectent les règles : le véhicule doit avoir plus de 30 ans (avec preuve), il doit avoir été préservé dans sa condition d’origine ou restauré dans les règles de l’art.

 Enfin, l’impact économique du secteur n’est pas marginal. Il est nécessaire de relancer l’apprentissage et d’une manière générale la formation aux métiers du véhicule ancien, pour conserver un savoir-faire.

En marge du discours, un des administrateurs de ma connaissance car propriétaire de plusieurs Hotchkiss m’a expliqué qu’un projet de refonte des statuts était en réflexion pour adapter la structure et le fonctionnement de la Fédération aux enjeux de la période. 

A ce stade, je tiens à préciser à nouveau que la FFVE ne défend que les véhicules disposant d’un certificat d’immatriculation en collection. Parmi tous les pseudo-arguments entendus ou lus de ci de là, le seul qui à mes yeux justifie de mettre nos anciennes en CGC, c’est qu’elles sont dès lors considérées comme faisant partie du patrimoine. Contrairement à de simples véhicules dits « d’occasion », et dans l’hypothèse d’un accident sérieux, l’expert d’assurance ne pourrait pas décider de son propre chef de la déclarer irréparable, et donc de lui faire rejoindre le bataillon des épaves.

Au final, ces quelques heures passées dans un monde que je ne fréquente pas m’ont instruit. J’y ai croisé des passionnés, et c’est la passion qui nous permettra encore longtemps de rouler en ancienne.

 

Cocktail FFVE Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel: coucher de soleil sur le Grand Palais.

Après cet intermède, c’est le retour à la réalité dans le RER en direction de l’aéroport de Roissy. La moquette de l’IBIS y est moins laineuse qu’à l’Hôtel de Plessis-Bellière!

 

Cocktail FFVE – Les véhicules de collection patrimoine industriel et culturel

Automobile ancienne à votre service

 

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne

Rallye Auto Sport Museum – L’histoire au fil de l’Yonne

Celles et ceux qui lisent régulièrement mes reportages connaissent l’Auto Sport Museum de Châtillon-Coligny. A la base, c’est un Musée associatif, mais Didier Souchère, fondateur et président de l’association, et son équipe se font fort de proposer régulièrement quelques animations aux adhérents.

J’ai eu l’occasion de publier sur les expositions temporaires. Ce sont parfois des concerts et au moins une fois par an une sortie en voiture.

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Les voitures sont à l’heure au rendez-vous.

L’invitation lancée par Didier est volontairement imprécise. Nous ne savons pas où nous irons. Sont juste indiqués la distance, environ 200 kilomètres, et le conseil suivant : prendre un vêtement chaud !  Serait-ce un remake de « Voyage en terre inconnue » version quatre roues ? 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

La sortie est ouverte à tous les véhicules, de la Citroën 2cv à la Porsche.

J’allais oublier : les routes seront sinueuses, toutes les générations de voitures sont les bienvenues, et il faut apporter son pique-nique.

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Alpines V6.

Le rendez-vous est fixé à 8h45 pour un départ à 9h00, le temps de s’acquitter d’une petite contribution pour financer les visites. Rien d’anormal puisque même les non adhérents sont les bienvenus. En contrepartie, un livre de route et une plaque de Rallye sont remis à chaque équipage.

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Une des références en terme de roadster britannique, la MGB, et une MX5, référence également de la catégorie 30 ans plus tard. 

Le décor est planté et les 13 voitures présentes s’ébrouent à l’heure fixée. Enfin, toutes ne s’ébrouent pas car la MGB et la Mini démarrent en pôle position et filent aussitôt comme des balles sans filet.

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne: Mini Cooper 1300 cc Innocenti. 

Avec l’OSI, nous quittons en troisième, mais sans pression. Didier a dit : « si vous lisez bien toutes les lignes du livre de route, normalement vous ne devez pas vous tromper ! »

Une copilote prévenue en valant deux, comme le dit l’adage, il lui faut quand même un certain temps et surtout quelques kilomètres parsemés de cas de figures différents pour s’adapter à la logique de l’auteur. Car voyez-vous, il y a autant de manières d’indiquer la route qu’il y a de rédacteurs. Le parcours a été reconnu avec une Gopro. C’est une très bonne idée, mais toute la nuance réside dans l’interprétation du niveau de détails à communiquer. Dans l’ensemble tout se passe bien, même si certains devront parfois adapter le parcours pour rejoindre les points d’étape. Nous, nous privilégions toujours le complément d’une carte routière pour conserver le cap. C’est parfois fort salutaire.

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne: Simca Monaco Spéciale. 

En fait de routes sinueuses, Didier nous a concocté un itinéraire de cyclotouriste. Pour celles et ceux qui n’ont jamais fait de vélo, en contemplatif soucieux d’éviter les grands axes, et donc les voitures et les dangers qui vont de pair, un cyclotouriste emprunte de préférence les petites routes blanches bordées de vert sur lesquelles il est difficile de croiser un pot de yogourt à moteur diesel.

Le premier rendez-vous est fixé à Escolive-Sainte-Camille, sur le parking du site archéologique du même nom. Peu après le départ du Musée, nous retrouvons assez rapidement nos deux éclaireurs pressés. Ils se sont arrêtés pour prendre des photos.

 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne

En arrivant dans le village de Diges, nous tombons sur un monument que mon boitier à clichés m’indique vouloir photographier. Il le fait avec une telle énergie que les cris lancinants d’un bébé dont les tympans soufrent des différences de pression en avion ne sont rien à côté. Pour tout vous dire, c’est ce qui m’est arrivé cette semaine. Non seulement le petit criait, mais la mère, en plein baby blues je pense, pleurait elle aussi mais heureusement en silence. Et comme je rédige ces quelques lignes pendant le vol de retour, et que je sens mon écriture s’élever doucement comme les reliefs des Alpes encore enneigés que nous survolons à l’instant où je vous parle, je ne résiste pas à l’envie de diverger pour vous faire profiter de la vue. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Belgrade Paris. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Juste avant de survoler le lac Léman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bref, Devant tant d’insistance, je m’exécute, au grand dam de ma copilote qui nous voit relégués dans le gruppetto de la balade. Mais ne dit-on pas que les derniers seront les premiers ?

Le lieu est étonnant car l’église est collée au château, à moins que ce ne soit l’inverse.

Il s’agit du château de Diges. C’est une propriété privée, inscrite à l’inventaire des monuments historiques. L’origine date du XIIe siècle.

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Château typé féodal. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne: château de Diges.

Après quelques clichés, le petit Sony se calme et nous reprenons le chemin de la villa Romaine.

Attention, je ne parle pas ici d’un cabanon planté au milieu des lavandes et autres végétations méridionales, mais de ce qui était à l’époque une grande propriété pour romains fortunés. 

C’est à l’occasion de l’arrachage d’un arbre que ces témoignages du passé seront découverts.  

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Le groupe attentif aux explications de notre guide. 

Les archéologues sont fascinants par leur capacité à déduire ce qu’était la vie il y a presque deux mille ans en analysant les cailloux et les vestiges retrouvés dans les fouilles. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

L’ensemble du site est protégé par un toit pour préserver les fouilles. Chaque mur délimite une pièce. 

Je ne vais pas m’étendre ici sur tous les détails, mais j’ai retenu que l’hygiène de l’époque répondait à des traditions de bains, de raclage de peau, de sauna ou autre hammam, et surtout que la toilette était presque une activité à temps plein. Ce que notre guide, plein d’humour et de savoir, ne me semble pas nous avoir dit, c’est à quelle fréquence les gens « de la haute » se lavaient. Pour ce qui est des esclaves et serviteurs j’en sais encore moins. 

Au final, les invasions successives rendront la vie de ces romains aléatoire. Ils préfèreront quitter l’endroit. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne. Belle idée de matérialiser les canalisations d’évacuation par cette lumière bleue. 

Bref, l’ingénierie des lieux était fort bien conçue. Un bémol, cependant, quant à la promiscuité des lieux d’aisance (que ceci est bien dit !). Les concepts m’ont rappelé ceux utilisés dans les étables ! Une dalle, une légère pente, une rigole et un jet d’eau pour nettoyer. Il parait qu’à l’époque les gens étaient moins pudiques ! Admettons !

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Voici les toilettes! 

Nous connaissons tous les tuiles canal. En fait les Romains alternaient une tuile canal et une tuile plate. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne

Dans un bâtiment en tôle sont regroupés toutes les pierres, sculptures et objets trouvés sur le site. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Epingles à cheveux. C’est grâce à la découverte d’objets féminins que les archéologues ont pu déterminer où se situaient les parties de la maison destinées aux femmes. 

Après ce voyage instructif dans le temps, et quatre-vingt deux kilomètres, nous rejoignons notre lieu de pique-nique : le camping de … où deux barnums nous offrent un abri contre les rayons du soleil. Chacun s’assied sur un banc. L’apéritif est offert par le club, chacun déballe ses victuailles. Partages et échanges vont bon train. L’occasion de goûter en aveugle, par exemple, une tarte … à la bière.

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Les trois Italiennes du jour rassemblées. 

L’heure et demi prévue pour le repas passe très vite. Sans même avoir le temps de faire une petite sieste, nous repartons en direction des Carrières d’Aubigny où nous arrivons après avoir réalisé cinquante kilomètres supplémentaires. Nous somme dans la région de Forterre dans le département de l’Yonne. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Parking en bord de route. Nous sommes tous alignés avec plus ou moins de précision. 

Autant vous le dire tout de suite, ce site mérite le détour, pas uniquement parce qu’il a obtenu le Trophée du Tourisme en Bourgogne, mais surtout du fait de son originalité et de la qualité de sa mise en valeur. 50 000 visiteurs sont venus sur les trois dernières années. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

L’entrée est sécurisée. 

On ne sait pas dater exactement le début de l’exploitation de ces carrières de calcaire, mais des pièces romaines y ont été trouvées. Elles étaient à l’effigie de Domitien II, Empereur en 81. La région en compte seize. Plus aucune de ces carrières n’est en activité, le béton ayant supplanté la pierre. Celle que nous avons visité n’a jamais été exploitée autrement que manuellement. Un travail titanesque. 

Je ne vais pas ici rentrer dans les détails, car le site internet de la carrière est très complet. Retenez que cette carrière se déploie sur un hectare et demi. Les blocs extraits ont servi à construire de nombreux bâtiments comme le Louvre, l’Hôtel de Ville de Paris, les pieds de soutènement de la tour Eiffel … mais aussi en local le Palais de Justice d’Auxerre, la rotonde de Montargis…

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Comme vous pouvez le voir, il y a eu plusieurs couches de blocs prélevés successivement. Le sol est constitué de poussière de roche damée. 

« Pour extraire un bloc de pierre, on dit un blot, le Carrier balançait la lance et creusait deux tranches verticales sur une profondeur d’un mètre. Ensuite à l’aide de l’aiguille tenue à deux mains, il effectuait la tranche en plafond. Enfin à nouveau avec la lance, il creusait une large tranche basse appelée le four.

Exécuter ce travail sur un blot de cinq tonnes demandait cinq à six jours.

Au cours de la deuxième étape, l’ouvrier encastrait des coins de bois sec dans une des tranches verticales. L’atmosphère de la carrière est saturée en eau à 80%. Les pièces de bois absorbaient l’humidité ambiante et gonflaient. Elles poussaient le blot sur le côté, et celui-ci se cassait dans sa partie arrière au fond des tranches. Le bloc basculait en avant, sur les chandelles, des morceaux de pierre installés par les carriers pour amortir la chute du blot ». (extrait du site www.carriere-aubigny.com)

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Reconstitution de la méthode d’extraction. Un peu comme sur les ailes arrières de Citroën GS , on découpe suivant les pointillés. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

La carrière est aussi un musée des outils utilisés. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrière est aussi un endroit de taille de pierre par les Compagnons du Devoir Unis et par les Tailleurs de Pierre de la Société des Compagnons Tailleurs de Pierre des Devoirs. 

Devant le public, les compagnons produisent des oeuvres. L’exemple qui suit a pris dix ans, en y travaillant deux fois par an, pour l’Ascension et la Toussaint. C’est un escalier à noyau creux et à deux limons hélicoïdaux avec ornementations. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

L’oeuvre mesure 9 m de haut, et 4 m de diamètre. Vingt-cinq tonnes de pierres taillées et sculptées

Regardez bien cette Rosace. Regardez plus large. Cherchez un petit détail, fruit de l’humour du tailleur. On nous dit que ce genre de plaisanterie était fréquent. Je vais observer les églises avec un autre regard!

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Je vous donne un indice : regardez à 9h00.

Les carrières se succédaient. Le passage étroit a été réalisé pour permettre une meilleure ventilation. 

Rallye Auto Sport Museum l'histoire au fil de l'Yonne

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne

Au final nous repartons tous vers une dernière halte à Bleneau. Selon son lieu de résidence, chacun décide de la route à suivre. L’OSI a bien digéré les 260 km. Très belle journée. 

 

Rallye Auto Sport Museum l’histoire au fil de l’Yonne

Automobile ancienne à votre service

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Rendez-vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Rendez-vous à ne pas manquer au Courtenay Auto Moto Passion en ce dernier dimanche du mois de juin: le club propose une sortie dimanche prochain 07 juillet avec pour principal objectif le Musée de l’Imprimerie de Malesherbes. En cours de route nous ferons halte à Sceaux-en-Gâtinais et à Yèvre-le-Châtel. Les intéressés doivent me contacter au plus vite pour la réservation du restaurant. 

A noter, presque tous sont venus en voiture ancienne. Treize véhicules dont François et sa moto.

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Dress code du jour: Rouge et Noir. 

L’arbre à palabres est un concept relativement nouveau en France mais une pratique ancestrale du continent africain, pour débattre et régler les conflits au sein d’une communauté ou prendre les décisions importante de celle-ci.

A Courtenay, en ce matin ensoleillé et pas encore caniculaire, nous avons remplacé le baobab par le  feuillu local. Les discussions vont bon train.

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Rendez-vous mensuel CAMP 30 juin 2019: à défaut de refaire le monde, les conversations vont quand même bon train. 

Nous avons eu le plaisir de recevoir la visite d’un potentiel nouveau membre: tout droit venu de Rennes, Joël vient de se réimplanter sur la région de Montargis. Il est venu au volant de sa magnifique Alpine V6 Turbo. 

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

De l’intérêt de faire paraitre le RDV dans LVA. 

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Rendez-vous mensuel CAMP 30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre et Bernadette arrivent bons derniers. C’est vrai que décapoter prend du temps! 

« Heureux qui, comme Jean-Pierre, a fait un beau voyage,
Ou comme celui-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je dans mon Courtenay natal
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province, et presque le saint Graal ?

Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît la terre glaise :

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l’air marin la douceur Gâtinaise. » (*)

(*) adaptation personnelle du poème de Joachim du Bellay 

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Elle n’est pas belle la vie en Renault? 

De la Porsche à la Méhari en passant par l’Ondine et la Traction, la mafia italienne était un peu dispersée.  

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Rendez-vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Rendez vous mensuel CAMP 30 juin 2019

Automobile ancienne à votre service

 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

L’affiche est prometteuse. Plus de 110 lots de collectionneurs et les véhicules de la famille Bataille, une grande hétérogénéité de voitures qui vont de la sortie de grange à la Ferrari récente.

Et pourtant la salle n’est pas pleine. Présage? Le reste de l’après-midi va voir cette impression se confirmer. Globalement, la majorité des autos vont être adjugées en salle, mais toujours au minimum de l’estimation et parfois en dessous. Et, vous allez le voir rapidement, les prix bas n’auront dans de nombreux cas pas atteint le prix de réserve. Une mauvaise journée pour les vendeurs.

DSC00901

MGTF & TD, Amilcar CS, Hotchkiss cabriolet,  Citroën traction et Bugatti 35 composent le plateau d’accueil. Si vous êtes curieux du résultat de la traction, vous allez être déçu car elle a été retirée de la vente. 

En attendant le début de la vente, je fais un petit tour dans le centre de Fontainebleau, et en particulier du côté de l’église Saint-Louis, en cours de restauration.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

L’église Saint-Louis a été bâtie au XVIIe siècle, entre 1611 et 1614, par Claude Martin à la demande de la reine Marie de Médicis, épouse d’Henri IV, puis enrichie par Napoléon III, qui venait régulièrement au château et souhaitait donner à la ville un caractère plus monumental.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Le chœur. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non loin de là, dans un hôtel particulier, un évènement privé met en scène des robes à ne pas porter tous les jours. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

Mais revenons à la vente. Maitre Osenat est au marteau, secondé par Stéphane Pavot. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

La Citroën ID Break en version familiale, estimée entre 20 et 25 K€ a été adjugée 21 K€ + les 20% de frais. 

Débutons par les voitures non vendues en salle. Cette 280 SL Pagode de 1968 était estimée entre 70 et 90 000€. L’enchère débute à 50 K€.  Personne ne suivra. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

En 2016, un rapport d’expertise l’évaluait à 85 000€ avec le hard top

Passons à une « grosse Mercedes ». Pensez donc, une 500 SL. Prévue pour rouler à 220 km/heure, c’était presque celle des Harts dans la série « L’amour du risque ». Presque parce que les pauvres milliardaires n’avaient que la 450 SL!

Bref, le prix de réserve devait se situer dans la fourchette d’estimation 40-50 K€ et malgré une mise à prix à 30 K€, aucun acquéreur potentiel ne s’est manifesté.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Personne n’aura pris le jeton de l’image de la réussite sociale!

Cette Jaguar XK 120 de 1952 ne présente pas vraiment bien. Vendue aux USA, l’historique de ses propriétaires est connue. De retour en Europe en 2013, seuls les aspects mécaniques sont remis en état. 

Le dossier complet attestant de son authenticité et quatre pages dans le catalogue n’ont pas suffi à convaincre. Proposée à 70 K€ elle ne s’est pas vendue pendant la séance. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

La carrosserie et la sellerie sont à refaire. 

Pour rester dans les Jaguar à la plastique peu soignée, cette MK II 3,2 litres de 1967 m’a donné l’impression d’avoir été peinte au coton tige! Une horreur. Son propriétaire actuel l’a acquise en épave. Le chantier a pris sept ans. Pudiquement, le catalogue indique qu’une peinture serait nécessaire. Assurément! 20 K€ + les frais. Sauf que le prix de réserve n’a pas été atteint. La vente ne se fera pas.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

La photo ne rend pas hommage à l’état de la peinture. 

Passons aux choses sérieuses. Il y a peu, la FFVE expliquait la difficulté de l’attribution d’un certificat pour une carte grise de collection: s’assurer que la voiture est authentique. Cette Bugatti 35B proposée est l’exemple d’une voiture reconstruite. Le catalogue le précise clairement. L’acheteur ne peut pas invoquer l’absence d’information. L’historique de la voiture est assez précis. Osenat lui consacre sept pages, versions française et anglaise confondues.  

Les enchères démarrent à 300 K€ pour s’arrêter rapidement à …. 300 K€ hors frais. La fourchette d’estimation allait de 400 à 600 K€.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

La voiture à voyagé à travers le monde. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Le catalogue précise la plupart des n° de pièces. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre Bugatti, autre style. Modèle unique carrossé par Graber en 1936, la voiture est vendue en Suisse à un architecte. Vous noterez l’absence de marchepieds. Plus étonnant pour un coupé, on accède aux places arrières grâce à une porte secondaire qui s’ouvre de manière antinomique. Il n’y a pas de montant central. C’est un anglais, en 2008, qui l’a fait repeindre. A la lumière, le rouge qui parait bordeaux sur les photos est en réalité plutôt prune clair. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

Au final  la voiture est adjugée à 290 K€ hors frais quand l’estimation allait de 350 à 450 K€. Le prix de réserve n’est pas atteint. Il n’y a pas de changement de propriétaire.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Cette typologie d’ailes avant est classique des voitures de cette époque. 

Une voiture rare: une Renault Vivasport Roadster type ACM-1 de 1935. Hormis la rareté, il n’y a pas grand chose à dire. Le moteur est un six cylindres de 4 litres.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

La couleur d’origine était bleue.

Une fois de plus les enchères ne sont pas montées très haut. La mise à prix est de 55 K€ et l’adjudication de 70 K€. L’estimation laissait entrevoir une possibilité à 120 K€. Le prix de réserve n’est pas atteint. La transaction ne se fera pas.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Même si la nature du bois est la bonne, je trouve le tableau de bord trop neuf. 

La voiture qui suit fait partie des rares joutes de l’après-midi. Je connais cette voiture et son propriétaire, membre très ancien du club Hotchkiss. Elle est belle et fonctionne bien. Par contre, et Me Osenat l’a bien expliqué, elle n’a pas de valeur historique. C’est en fait un modèle Gascogne (donc identique à la mienne) transformé en cabriolet. Après guerre, nombre d’Hotchkiss ont été découpées pour être transformées en dépanneuse. La puissance des moteurs se prêtait à merveille au remorquage. Cela fait partie de l’histoire de la marque. Mais transformer une berline en cabriolet ou découvrable, quelle que soit la qualité du travail, change la donne. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat s’est trompé sur la dénomination du modèle. Les versions Provence ont existé, certes, mais c’étaient des découvrables, c’est-à-dire que les portières conservaient leur partie haute. Nous somme ici en présence d’une reconstitution de Languedoc. Si vous regardez la Cote LVA, vous retrouverez la même erreur. 

Les véritables cabriolets répondaient au nom de Languedoc, quatre ou six cylindres.  

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Les roues à fils sont d’origine Jaguar.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Une petite (?) frimousse de 686 S49. 

 

 

 

 

 

 

 

L’intérieur est extrêmement propre. Le tableau de bord est typique des après-guerre. Il ne lui manque qu’une boite Cotal ! Bref, cette auto a été très disputée. Les enchères ont débuté à 25 K€ pour se terminer à 48 K€. L’estimation maximum étant de 45 K€, il n’y a pas de quoi pavoiser, mais c’est une des rares adjudications au dessus de l’estimation.  57600 € frais compris, c’est bien moins cher qu’une vraie. Félicitations au nouvel acquéreur et peut-être futur membre du club Hotchkiss!

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Moquettes et cuirs sont en parfait état.

Voici le cœur de la bête. Six cylindres en ligne. Simple carburateur et l’habituel filtre à air. 

C’est un couple du département 70 (Haute-Saône) qui a remporté le combat. Ce sont les souvenirs d’enfance de la dame qui ont sans doute fait la différence. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Les plus observateurs auront remarqué que la colonne de direction a été transformée pour faire place à une crémaillère en lieu et place du boitier d’origine. 

Peu de concurrence pour cette Salmson 2300 S. Proposée à 20 K€, elle a été adjugée au même prix. Une fois de plus, l’estimation était optimiste, à moins que ce soit le vendeur qui ait été trop gourmand. Prix de réserve non atteint.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Remise en route et travaux de cosmétique à prévoir. 

Les amateurs de Porsche avaient de quoi se satisfaire, car en plus de la collection d’un amateur de la marque, d’autres modèles étaient disponibles, comme cette 912 Targa « Soft Window » (lunette arrière souple) de 1967. Originaire de Californie, ce n’est pas un importateur qui l’a rapportée sur le vieux continent, mais la propriétaire elle même, venue prendre sa retraite en France, non loin de Montargis. 

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Le modèle fait partie des premières séries produites.

Le moteur de 166 cc a été refait. Un rapport d’expertise sera fourni, mais nous savons qu’il faut relativiser la portée de ces rapports. Elle sera adjugée à 43 K€ + les frais, mais sur le site des résultats OSENAT, la vente a été annulée pour prix de réserve non atteint.  

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Une jolie petite voiture pour qui aime la forme des 911 sans rêver de puissance et avec moins de risque de s’enrouler autour des platanes. 

Restons dans les Targa avec cette 911 2,4 S bleu Gémini de 1972. Elle est restée dans la même famille pendant plus de quarante ans. Si le compteur est juste, la voiture affiche 112 500 kilomètres. Malgré tous les arguments mis en valeur sur le catalogue, l’enchère peine à monter pour s’arrêter à 110 K€. Offre insuffisante pour les propriétaires puisque le prix de réserve n’est pas atteint. La vente ne se fait pas.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

Même cause, même effet pour la 914 2 litres de 1973. Les jantes Campagnolo en magnésium n’auront pas suffi pour atteindre le prix de réserve. Le thermomètre s’arrête  à 28 K€.  

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Origine Italie.

Décidément, ce n’était le jour ni des Porsche ni des 912. Il faut dire qu’après un coût de restauration de 30 500 €, on peut comprendre la frustration du propriétaire de ne la vendre que 50 K€. La 356 1600 SB – T5, n’ayant pas non plus atteint le prix de réserve, subira le même sort. Quant à la 911 type 930 turbo 3,3 de 1983, c’est pire puisque aucun doigt ne s’est levé. La cote des Porsche serait-elle en train de revenir à la raison?

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Origine Etats-Unis.  Châssis court.

Très belle petite auto que cette Elan + 2 de 1968. D’origine Française, sa peinture refaite n’est pas exceptionnelle, mais acceptable. Le point d’interrogation de ces voitures reste le châssis et l’entretien car ce sont des voitures d’ingénieurs. Si en Grande-Bretagne il y a des spécialistes, c’est plus difficile à trouver chez nous. La cote de ces Lotus s’est un peu envolée depuis quelques années. Adjugée à 18 500€, encore une fois sous le prix de réserve, la vente ne se fera pas.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

L’histoire se répète avec cette Lotus Esprit S3 Turbo 1985. Estimée entre 30 et 40 K€, la meilleur offre à 27500 € n’aura pas suffi à couvrir le prix de réserve.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Provenance Allemande mais origine US pour cette finition . 210 Cv.

Il y avait deux MGB à vendre. Une verte adjugée 13500 €, sous le prix de réserve, et une blanche qui pour le coup s’est vendue 15 K€ + les frais.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Bel état de présentation et dossier de restauration. L’acheteur n’en est pas à son coup d’essai chez OSENAT. Sa première acquisition ne fut pas un coup de maître. Las des ennuis, il l’a revendue. Souhaitons-lui plus de chance cette fois-ci.  

Je vous présente une troisième MG, un modèle A de 1961. Elle a été vendue aux US. Le rouge n’est pas sa couleur d’origine. Au dire du catalogue, la voiture roule et a été entretenue. A 19500 € + les frais c’est cadeau si elle ne recèle pas de vices.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Carte grise de collection.

A propos de carte grise de collection, un des représentants de la FFVE a porté à notre  connaissance lors d’une réunion de l’ACM (Association des Clubs de Marque) il y a quelques jours, qu’un des intérêts d’un certificat de circulation en collection est qu’en cas d’accident, l’expert de l’assurance ne peut pas décider unilatéralement de mettre la voiture en épave.

Le statut collection induit que la voiture fait partie du patrimoine et donc la protège d’une fin de vie calamiteuse dans une casse automobile. C’est le premier et seul argument digne de ce nom que j’entendais au crédit de la carte grise de collection.

Pour conclure, deux MG des années cinquante. La noire et verte est un modèle TD de 1953. La blanche est une TF de 1955. Les deux ont été vendues.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Adjugée 16500 hors frais pour une estimation minimum à 20 K€. Conduite à droite.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Adjugée 21000 pour une estimation minimum à 23 K€. Le volant à gauche, cela aide!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de belle vente sans une 2cv. Celle-ci date de 1958. C’est une version export Outre-Mer. Ce qui caractérise ces modèle, c’est un châssis renforcé de camionnette, des pare-chocs type Sahara, une plaque de protection du carter, un filtre à air à bain d’huile… Adjugée à 7200 € .

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

La voiture a passé une grande partie de sa vie à Dakar.

Vous souvenez-vous du sketch de Coluche sur les journalistes? « Les milieu autorisés s’autorisent à penser … »

L’idée était que quand on sait pas on devrait se taire. Ici c’est un peu la même chose. Pensez-vous que ce soit vendeur de dire qu’il s’agirait d’une voiture que Pablo Picasso a offert à sa fille (conditionnel).  Moi, et cela n’entraîne que moi, je pense que quand on n’a que ce type d’argument, on devrait éviter d’en parler!

Bref, cette Autin Princess 1300 a été vendue 12 500 € hors frais.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Une manière de rouler différent en France.

A l’extérieur, comme souvent, d’autres voitures font le spectacle, comme cette BMW 633 CSI E24 de 1976. Immatriculée en France en dépit d’une provenance Italienne. Peu d’informations sur son histoire si ce n’est qu’elle est revenue en France en 2017. Les papiers sont Français. Hélas, celui qui pensait faire une bonne affaire à 13800 € + frais aura été déçu car une fois de plus le prix de réserve n’aura pas été atteint.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Six cylindres sous le capot. Dessin de Paul Bracq.

Je pensais croiser Daniel, grand amateur de Studebaker, et son appareil photo. Le modèle Président Speedster est la version sportive et luxueuse. Comme toujours avec ces américaines, l’exubérance du gabarit, des formes et des chromes ne permettent pas de rouler en tout anonymat, mais n’est-ce pas là l’intérêt d’une telle auto? Estimée entre 17 et 23 K€, l’acheteur le plus combatif a obtenu la victoire par KO à 25 K€!

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019: Modèle 1955.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Une bonne révision sera nécessaire.

Petit roadster vu moins fréquemment qu’une Triumph ou qu’une MG, et qui fête ses soixante ans cette année, la Sunbeam Alpine de 1966 est affublée d’ailerons arrières, un peu comme les Peugeot 404. Le moteur de 1725 cc, gavé par deux carburateurs ne développe que 78 cv pour 1200 Kilogrammes. A  noter quand même que entre la série I et la série V que nous voyons ci-dessous, la petite dame a quand même pris 200 Kg soit + 20% de son poids de jeune fille! L’augmentation de la cylindrée a juste accompagné la surcharge pondérale. Il existe depuis 1977 un club dédié à ce modèle, en GB bien entendu.

Bref, une fois ces considérations d’avant essayage du maillot de bain terminées, un acheteur s’est porté volontaire pour 17 K€. (estimation entre 15 et 20 K€).

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

Se prendre pour Sean Connery (James Bond) sur des petites routes de montagne, sans avoir besoin de se ruiner en achetant une Aston ! Ma première rencontre par film interposé avec Ursula Andress. Ce sera aussi la dernière….

Désolé de finir par une note négative, mais même cette Land Rover Lightweight de 1974 sera venue prendre l’air de Fontainebleau pour rien. Estimée entre 10 et 15 K€, les offres sont montées à 7000€, encore une fois sous la barre du prix de réserve.

Osénat vente aux enchères 15 juin 2019

C’est dommage car le véhicule était propre et original.

Bref, comme aurait pu dire la reine d’Angleterre, ce fut ‘diem horribilem’ sur toute la ligne.

Pour OSENAT car les résultats auront été faibles au regard des efforts et du travail fourni.

Pour les vendeurs car de nombreux prix de réserve n’ont pas été atteints.

Et pour les acheteurs déçus après l’excitation de la séance.  

Nous avons également une pensée pour toutes les autres voitures non présentées ici et qui n’ont pas changé de propriétaire: Chevrolet Camaro IMSA GTO, Ferrari 308 GTB, Ferrari Mondial cabriolet, Ferrari 328 GTS, Ferrari 512 TR, Ferrari F355 Spider, Ferrari 456 M GTA, Ferrari F430 Spider, Aston Martin DB7 Vantage ….

Par contre l’ensemble de la collection Bataille a trouvé preneur. Des sorties de grange à petit prix!  

Osenat vente aux enchères 15 juin 2019

Automobile ancienne à votre service