à votre service
Osi Hotchkiss 2 CV

Archives mensuelles : janvier 2020

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Eh oui, le Rallye National du club Hotchkiss est terminé. Chacun se prépare à quitter Nogaro pour rentrer dans ses foyers. Selon le temps disponible et la distance, le retour va se faire par la route ou sur plateau. En ce qui me concerne ce sera par la route sur deux jours, en évitant autant que possible les routes prises lors de la descente.

Mais, me direz-vous, ce retour s’est passé il y a bien longtemps!  Oui, car je viens de me rendre compte que ce reportage était resté dans les brouillons et n’avait pas été achevé. Après quelques semaines de repos rédactionnel, je vous le propose. Et puis, en ce mois de janvier, voir le soleil redonne le moral. 

Le commentaire de Chamousette.  » Excuse que cette histoire de brouillon!  Certains vieillissent moins bien que d’autres, c’est tout! » 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Convoi en partance pour le nord-est de la France.

Une fois sorti de Nogaro, le premier arrêt est à Agen, plus précisément à la gare SNCF pour y déposer ma copilote qui va voguer vers d’autres horizons.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

En arrivant à Agen, je découvre que le pont-canal de Briare (45) n’est pas unique puisque la Garonne est aussi enjambée par un pont-canal. Si l’on compare les deux ouvrages, celui de Briare date de 1896 alors que celui d’Agen est de cinquante-cinq ans son ainé. Le plus jeune est aussi le plus long.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Si ce pont-canal est nettement moins long que celui du Loiret, il mesure quand même 539 mètres. Il est par contre un mètre plus large. Ses côtés servent de piste cyclable et de parcours de santé. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Il passe également sur la route nationale 113 qui relie Marseille à Bordeaux.

Pour trouver le village de Pujols et sa forteresse, j’ai dû par contre ferrailler un moment avec le GPS et la carte routière, car nous sommes loin des grands axes. Attention, nous sommes ici dans le Lot-et-Garonne. Il existe aussi un village du même nom dans le département de la Gironde! Quant à l’inspecteur, rendu célèbre dans la série TV « Les brigades du tigre », Pujol ne prend pas de S.

En Celte, Pujols signifie « lieu élevé ». Construit sur un éperon, à l’aplomb (188 mètres!) de la vallée du Lot et de son affluent la Masse, ce patronyme lui va comme un gant, pour qui vient du bord de mer!

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Pujols est classé parmi les plus beaux villages de France.

A la gauche de la porte nord se trouve l’église Saint-Nicolas, directement intégrée dans les fortifications. Notez par exemple que le clocher protège la tour d’entrée. On n’y accède pas par l’église mais par un escalier de type « à vis de Saint-Gilles », comme expliqué par le croquis ci-dessous. Le nom provient d’un exemplaire trouvé dans l’ancienne abbaye de Saint-Gilles (Gard).

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Dans l’église en elle-même je n’ai rien trouvé de spécial, sauf ces vitres latérales qui ont éveillé ma curiosité.  

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

La nef et son abside polygonale.

J’ai cru un instant que le chemin de ronde, inaccessible au public, procurait non seulement une vue sur la campagne avoisinante, mais aussi sur l’église, et que pour des raisons pratiques et/ou de sécurité, l’espace avait été vitré. Il semblerait plutôt que c’étaient les loges du seigneur.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

C’est jour de marché et la place et les ruelles sont remplies d’étals.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Perpendiculairement à cette rue, au bout de la rue du Temple (seule cette rue rappelle qu’il y a eu un temple un jour), à l’abri de la foule, se dresse l’église Sainte-Foy-la-Jeune, en référence à une autre église, Sainte-Foy-la-Vieille, détruite au XIXe siècle. Datée fin XVe, début XVIe siècle, elle est d’un style gothique tardif!

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Le clocher est dit « à peigne », c’est-à-dire que les cloches sont en file, avec une ouverture dans le mur devant chacune d’entre elle (on aperçoit les quatre arcades en haut du clocher).

Le plus remarquable dans cette petite église, ce sont les fresques du XVe siècle, peintes sur les murs de deux chapelles latérales. Certains m’ont fait la remarque que je visitais tous les châteaux et toutes les églises rencontrées sur mon passage. C’est un peu vrai, mais la richesse de notre patrimoine architectural est telle que j’aurai tort de m’en priver. Et puis sur fond des transcriptions d’Accentus, je reste dans le thème.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

L’église est aux monuments historiques depuis 1906.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Désaffectée depuis 1801, cette église sera réhabilitée en 1960.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du haut des remparts, plein sud, les ondulations de la plaine avoisinante.

C’est en suivant la route qui mène à Périgueux que je fais halte dans la petite ville de Castillonnes.  Nous sommes sur l’arrondissement de Bergerac. Je cherchais une bastide. J’en ai trouvé une, fondée en 1259 par Alphonse de Poitiers, et pas n’importe laquelle à en juger par un poème de Brunel:

J’ai voyagé de Paris à Marseille
J’ai vu la mer et la montagne aussi
Mais nulle part je n’ai vu de merveille
Rivalisant Castillonnès. Mon nid
Sur le plateau de la Mouthe jolie
Lorsque mes yeux contemplent l’horizon
Je suis heureux et j’ai l’âme ravie
Castillonnès je suis fier de ton nom
Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Chamousette devant les halles et le clocheton de la place aux cornières. Je vous rassure; elle n’a rien fait de mal qui justifie qu’elle se fasse sonner les cloches!

Comme dans toutes les bastides, la place est entourée de maisons aux arcades ombragées.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Pas sûr que ce poteau central soit d’origine! 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

les arcades de Castillonnès.

Et nous voici arrivés à Périgueux. Ce qui saute aux yeux en arrivant, c’est la cathédrale Saint-Front, construite en haut du quartier des rues neuves. Ce quartier devenu insalubre a été détruit entre 1950 et 1972, mais la cathédrale, quant à elle, est toujours en place. La restauration, débutée en 1852 par l’architecte Paul Abadie (qui fera plus tard le Sacré-Cœur à Paris), va durer cinquante ans.

L’édifice perpétue le souvenir de Saint-Front, évangélisateur du Périgord vers le IVe ou Ve siècle, dont il tire son nom. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

En 1551 et en 1575, les huguenots pillent Saint-Front et en détruisent le mobilier. Les reliques de Saint Front sont emportées et jetées dans la Dordogne.

Si son plan en croix grecque l’apparente à Saint-Marc de Venise, c’est l’église des Saints-Apôtres à Constantinople qui a servi de modèle. Ses cinq coupoles sur pendentifs (assoir une coupole sur un carré à l’aide de triangles incurvés) laissent au visiteur une impression singulière d’espace et de légèreté. Ce type d’architecture est aussi dit byzantin parce qu’il fut utilisé primitivement dans l’art paléochrétien d’Orient (Constantinople). 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

La position des coupoles est très clairement visible sur ce plan

 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Le retable date du XVIIe siècle et provient de la chapelle du couvent des Jésuites à Périgueux.

Sur la photo qui suit, on voit bien les pendentifs qui relient les piliers à la coupole. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Malgré l’imposante masse, l’ensemble donne presque une impression de légèreté. 

Si une grande partie du quartier a été détruit car insalubre, il reste quand même quelques maisons à colombages autour de la cathédrale. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Que celles et ceux qui critiquent les éoliennes en expliquant qu’elles abiment le paysage regardent attentivement la photo. Ils y trouveront sûrement des traces de la civilisation actuelle que l’on ne voit plus tant elles sont devenues habituelles. Comme quoi, tout est question d’accoutumance.  

Savez-vous ce qu’est un eschif ? Je vous propose celui de Creyssac. S’il est aujourd’hui détaché, c’était à l’époque un poste de guet entre la ville et la rivière. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

La construction en torchis date de 1347. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous poursuivons notre route en direction de Limoges. Nous sommes à la frontière entre le Périgord vert et le Limousin.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Au fil des kilomètres je passe devant le magnifique et impressionnant château d’Excideuil. Une partie est privée tandis que le reste appartient à la commune. 

De sa position surélevée, la forteresse était idéalement positionnée pour surveiller le passage entre Périgord et Limousin. Construite au XIIe siècle, la forteresse est la seule de la région à posséder une tour carrée. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Par deux fois, Richard Coeur-de-Lion assiègera la forteresse. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Imaginons le contexte: les assaillants essaient de grimper tandis que les défenseurs les aspergent d’huile et de pierres!  

Cette partie est publique, mais non visitable. C’est une des entrées. On retrouve bien le style des maisons du Périgord. 

Le commentaire de Chamousette.  » La position dominante est également bien pratique pour me démarrer sans solliciter le démarreur et la batterie » 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

 

 

 

 

 

 

 

Il faut maintenant rejoindre l’étape du soir, sur la commune de la Souterraine, dans le département de la Creuse. Pour avoir déjà séjourné dans la ville, j’ai opté pour un endroit calme avec une place de stationnement sécurisée pour la voiture.

Le commentaire de Chamousette.  » Attention, je tiens à corriger cette maladresse de langage. Il n’est pas dit que le centre de La Souterraine  est mal famé, mais l’hôtel habituel n’a pas de parking. Par contre, nous serons loin des boulangeries qui vendent le fameux gâteau creusois!  Il faudra y retourner! »

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Château Lezat est distant de la Souterraine de sept kilomètres par de petites routes, en direction du nord et de la RN 20. Pour tout vous dire, on n’y passe pas par hasard car c’est quand même un hameau isolé et en plus en cul-de-sac.

C’est un couple franco-britannique qui, de retour de Londres, s’est installé dans la maison de l’ancien médecin. Il en a fait un gîte. Considérant l’éloignement du restaurant le plus proche, une table d’hôte est proposée sur réservation.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss. Vous noterez, sous le balcon, la fenêtre dont la base est montante pour accompagner l’escalier intérieur. 

L’architecture de la maison me fait un peu penser aux maisons de vacances de la côte normande. L’ensemble ne respire pas la simplicité, mais dégage du charme et du caractère. Personnellement, j’adore.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Les poubelles, pourtant indispensables, gâchent un peu la photo, mais elles sont judicieusement placées à côté de la cuisine.

L’intérieur est au moins aussi surprenant que l’extérieur. D’après la maîtresse de maison, il y aurait du style écossais dans cet escalier assez monumental.

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Le tapis sur les marches fleure bon la maison bourgeoise, et surtout le goût prononcé de nos amis britanniques pour les moquettes fleuries. 

Chamousette est prête pour les contrôles d’usage et le biberon, car après nous avoir laissés tranquilles pendant le rallye, la dynamo sous-charge à nouveau.

Le commentaire de Chamousette.  » Eh oui, ma dynamo est capricieuse. Mais grâce à la gentillesse des propriétaires, j’ai pu refaire le plein d’énergie pendant la nuit » 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Le repas sera pris dans la salle à manger avec un couple de passage comme moi. Ce n’est pas la première fois que j’opte pour un gîte. Si le prix est plus ou moins le même que celui d’un hôtel standard, le cadre est plus chaleureux. Par contre j’éprouve toujours une gêne à me faire servir à table par les hôtes qui ne participent pas au repas et donc à la discussion. 

Une bonne nuit dans une chambre immense ne sera pas de trop pour attaquer la deuxième journée du retour dans de bonnes conditions. 

Du Gers en Creuse en Hotchkiss

Automobile ancienne à votre service