à votre service
Osi Hotchkiss 2 CV

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Le microcosme de l’automobile ancienne n’est pas composé que de techniciens. Certains artistes y trouvent une source d’inspiration. Et quand l’artistique rejoint l’humour cela croise parfois les chemins de l’introspection:   To bee or not to bee, that is the question! Cherchez bien le miel de cette phrase!

Epoq'auto 2018 et ses curiosités insolites

To bee or not to bee ! Pour 7000 € vous pouvez allier art et mécanique. C’est bientôt Noël!

Ne jetez plus rien! D’une vulgaire pièce de moteur, l’artiste fait une oeuvre d’art. On appelle cela des objets détournés. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

« Carbu gaz » à 400 €. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

« Petite faim » à 700€. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a beaucoup de talent et de créativité dans tous ces objets

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

« Big Bend » Un nom d’oeuvre qui sonne bien, même pour de la résine! 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

« Audi tétée ». Il fallait y penser!  2000 €  Je trouve le litre de lait un peu cher!                             

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

« Arbre de Porsche »  750 € D’habitude c’est autour des arbres qu’elles finissent ! 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

« L’essentiel Porsche »

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai eu envie de vous faire découvrir dans ce petit reportage des voitures dont la presse spécialisée n’a pas ou peu parlé.

Cette Gordini type 23 S de 1952 est un prêt du musée de l’automobile Henri Malartre (petite vue sur la voiture dans le reportage sur le musée). Elle a été offerte par Amédée Gordini à Henri Malartre en 1963. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Le moteur est un six cylindres permettant à la voiture d’atteindre les 200 km/h. Cette voiture a connu de nombreux accidents. 

C’est une barquette deux places. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Carrosserie en aluminium. Le châssis est tubulaire. 

La voiture qui suit est également une Gordini. C’est une type S de 1953 qui a été fabriquée en 1952. Elle a participé aux 24 heures du Mans en 1953. Son moteur six cylindres, par contre, a été changé depuis. Il date de 1955.  

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Son petit nom est « le cigare ». J’espère qu’elle fume moins! 

Qui croirait, à voir cette voiture, que la carrosserie a été, dès l’origine, élargie pour lui permettre de participer à des courses d’endurance. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Françoise Sagan a utilisé cette automobile le temps que celle qu’elle avait commandé lui soit livrée. Plus besoin de regarder « derrière l’épaule » quand on conduit un tel engin. Il faut juste se concentrer sur la route. 

Ceci est une véritable rareté. C’est une Rémi Danvignes, marque ô combien confidentielle. L’homme tient un magasin de moto à Paris, boulevard Richard Lenoir: Moto Bastille. Devant un marché qu’il juge en régression, il se lance dans la production en petite série de voitures de sport. Similaire en esthétique à une Georges Irat, la technique en est pourtant fort différente. Après des essais de moteur de moto, Rémi Danvignes construit lui-même un bicylindres de 750 cc. Le prix est compétitif et l’accueil du public est bon. La production sera d’environ deux voitures par semaine de 1935 à 1939. La voiture termine 12ème, c’est-à-dire dernière, du Bol d’Or à Montlhéry en 1938. Ce sont les Gordini qui brillent cette année là. 

En 1938, Remi Danvignes s’associe à Vincent Comar pour financer la sortie d’un nouveau modèle avec un moteur 4 cylindres de 1100 cc (RUBY). Il n’y en aura qu’un exemplaire, et c’est celui que je vous présente. Récupérée en Normandie en état « sortie de grange » par Georges Garde, la voiture a été complètement restaurée, ce qui explique son aspect « plus neuf que neuf ». 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Cette voiture était exposée au salon de l’auto en 1938 et a plus récemment fait l’objet d’un article dans le journal « Le Progrès » de l’Ain en novembre 2013. 

Je vous propose maintenant de voyager en Europe Centrale et plus particulièrement en République Tchèque. Pour être plus précis, je vous emmène à Solnice (prononcez solnitsé). En 1936 deux frères du nom de Stránský s’inspirent des Morgan à trois roues pour construire un prototype qu’ils appellent OSKAR. La carrosserie est en cuir. Après la fin de la guerre, l’industrie automobile Tchèque ne peut pas répondre au besoin du marché et la trois roues s’achète au quart du prix d’une voiture. 

En 1950 l’atelier est transféré à Hradec Králové dans les locaux de la société Velo. La marque devient Velorex. La structure est tubulaire. La carrosserie est en toile. Le moteur est un moteur de moto. Il y aura 18000 exemplaires de fabriqués, toutes versions confondues. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites: modèle 16/350. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Ce véhicule est, nous dit-on, très recherché en République Tchèque. 62% de la production existerait encore. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

L’arrivée des communistes n’a pas facilité le développement de la marque. Un des frères décède, l’autre se fait virer car il a refusé d’adhérer au PC. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les italiens ont leur Vespa. La région lyonnaise vous propose cette fourgonnette SOLYTO de 1960 produite par la Société Lyonnaise de Tôlerie (SOLYTO), filiale de New Map, le fabricant de motos. La mise en scène doit-elle être interprétée comme une allusion au fait que les livreurs sont des ours?  

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

En 1957, un article dans Moto Revue concluait que ce pouvait être un utilitaire très intéressant, quand bien même sa charge utile était inférieure aux autres 125 cc. La possibilité de transporter deux personnes était perçue comme un avantage. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Les mesures de l’époque indiquaient un 100 mètres en 15 secondes, pour une vitesse de croisière d’environ 40 – 45 Km/h.

Que vient faire cette 2cv dans un reportage sur l’insolite me direz-vous? Eh bien c’est parce que, sous des aspects de modèle d’avant 1961, cette belle verte possède une particularité! C’est une E Classic. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Elle se déplace grâce à un moteur électrique! On connaissait les Méhari électriques, mais ici c’est une bonne vieille deuche qui a été transformée. Le constructeur est le même que pour les méharis: Méhari Loisirs technologie. Le pack batteries est à l’arrière. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Puissance de 15 KW. 

Changement radical de ligne avec ces deux « culs pointus » de marque Lanchester. 

La raison pour laquelle je vous parle de la marque Lanchester, c’est que Frederick Lanchester est la preuve que l’on peut ne pas être très bon à l’école et avoir du génie. 

A vingt ans et sans diplômes, il travaille comme projeteur au bureau des brevets. Il dépose lui même un brevet pour un isométrographe, destiné à hachurer et ombrer les contours. 

Il sera élu « Fellow » de la Royal Society en 1922, et en 1926, membre de la Royal Aeronautical Society qui lui décerne une médaille d’or. En 1941, il reçoit la médaille d’or de l’Institution of Civil Engineers puis en 1945 celle de l’Institution of Mechanical Engineers. Ce sont de très belles formes de reconnaissance.

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Petit prix: 73 000€, passeport FIVA inclus. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Elle était à vendre pour 85 000€.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes légitimes à vous demander ce que cet homme a pu faire de si extraordinaire pour mériter tout cela. La liste est longue, car cet homme était un inventeur, mais surtout un motoriste. Pêle-mêle, le premier bateau équipé d’un moteur à essence, l’accéléromètre à boules, la boîte de vitesse à train épicycloïdale, la segmentation des pistons, les suspensions cantilever, l’usage du volant pour diriger une voiture, et bien entendu les lois de Lanchester. Mais le modèle des tourbillons autour des ailes des avions et la théorie phugoïde, c’est encore lui. 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Modèle Super Sport de 1933. 

Inventeur oui, mais homme d’affaire non. La Lanchester Engine Company est rachetée par B.S.A. en 1931. Les Lanchester seront assemblées dans l’usine Daimler de Coventry jusqu’en 1956.

 

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Lanchester Super sport de 1936. La carrosserie est en aluminium. 

Il est maintenant temps d’aller se reposer. Si le sommeil tarde à venir, comptez donc les carburateurs!

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Je me souviens de ces farandoles
Que l’on faisait quand j’étais enfant.
L’une d’entre elles avait des paroles,
La farandole du cerf-volant.

Demander la main d’une fille aux parents,
C’est pas si facile et pourtant
Dans la farandole, avec un peu d’ardeur,
Elle est prête à vous donner son carburacœur.

Yves Duteil adapté

Epoq’auto 2018 et ses curiosités insolites

Automobile ancienne à votre service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *